NOTE

Thirsty Energy : Sécuriser l'énergie dans un monde aux ressources en eau limitées

29 août 2013

Image

Le défi énergie-eau : voir l'infographie

 



POUR ALLER PLUS LOIN : ÉTUDES DE CAS | PUBLICATIONS | BLOGS | INFOGRAPHIES

Le double enjeu de l’énergie et de l’eau

L’eau et l’énergie sont interdépendants. Refroidissement des centrales thermiques, extraction et transformation des combustibles et, a fortiori, hydroélectricité : la quasi-totalité des procédés de production d'énergie exige d’importantes quantités d'eau. Inversement, le pompage, le traitement et le transport de l'eau nécessitent de l'énergie. Il faut de l’eau et l’énergie dans l’agriculture, notamment pour cultiver les végétaux qui servent à produire des biocarburants sources d’énergie. Alors que, sous l’effet de la croissance démographique et d’une expansion économique rapide, la demande d’eau et d’énergie augmente, plusieurs régions du monde enregistrent déjà d’importantes pénuries hydriques et énergétiques. À l'heure actuelle, plus de 780 millions d’individus n'ont pas encore accès à l'eau potable, et ils sont plus de 1,3 milliard à ne pas avoir accès à l'électricité. L’eau va-t-elle peser sur notre avenir énergétique ?

 

L’initiative Thirsty Energy

Image


Pour relever les défis de la planification des ressources hydriques et énergétiques, la Banque mondiale a lancé Thirsty Energy (a) en janvier 2014. Cette initiative aide les pays à intégrer les contraintes hydriques dans leur secteur énergétique et à mieux gérer les problèmes d’eau et d’énergie. Pour cela, elle prépare les pays à un avenir incertain :

  • en identifiant les synergies et en quantifiant les arbitrages entre les plans de développement énergétique et l’utilisation de l’eau ;
  • en expérimentant des modes de planification intersectorielle pour garantir la viabilité des investissements dans les secteurs de l’énergie et de l’eau ;
  • en élaborant des outils d’évaluation et des cadres de gestion des ressources pour aider les gouvernements à coordonner les processus décisionnels et favoriser un développement durable ;
  • en agissant pour renforcer les capacités et transférer les connaissances.

Thirsty Energy démontre l’utilité d’une gestion conjuguée de l’énergie et de l’eau au moyen de travaux réalisés à la demande d’un certain nombre de pays, et adapte les méthodes appliquées en fonction des ressources disponibles, des données de modélisation et des réalités institutionnelles et politiques du pays concerné. Afin de remporter l’adhésion du pays client et d’assurer la réussite de l’intégration de la planification, l’initiative s’attache à renforcer les capacités des parties prenantes et à tirer parti des connaissances et des efforts existants.

L’initiative Thirsty Energy en bref (PDF)
Thirsty Energy : Document de travail
Blog : Thirsty Energy : Sortir gagnant de la double problématique énergie-eau

Thirsty Energy en action

Thirsty Energy est à l’œuvre dans plusieurs pays. En Afrique du Sud, l’équipe s’est associée au Centre de recherches sur l’énergie de l’Université du Cap afin d’intégrer pleinement les contraintes hydriques dans ses outils de planification énergétique. Au Maroc, l’équipe travaille avec l’ONEE (la compagnie publique d’eau et d’électricité issue d’une récente fusion) dans le but de trouver des synergies et d’évaluer les arbitrages à faire entre l’eau et l’énergie dans la planification des ressources. En Chine, l’équipe collabore avec l’Agence nationale de l’énergie pour intégrer les éventuelles contraintes hydriques dans le prochain plan énergétique quinquennal 2016-2020. Les études de cas seront documentées et communiquées, de manière que les pays rencontrant les mêmes difficultés puissent résoudre les problèmes eau/énergie et favoriser un développement durable. Outre le travail engagé dans les études de cas ci-dessus, Thirsty Energy a été contacté par le Mexique qui souhaite organiser un atelier sur la double problématique eau-énergie.

Télécharger la mise à jour Thirsty Energy de février 2015 (PDF)

L’initiative Thirsty Energy a aussi été présentée à plusieurs conférences internationales, ce qui a permis de sensibiliser au double enjeu eau-énergie et de promouvoir un dialogue entre les autorités gouvernementales, les organisations internationales et le secteur privé. Vous trouverez plus d’informations sur les présentations Thirsty Energy ici ; pour plus d’informations sur Thirsty Energy dans les médias, cliquez ici.

Partenariats de travail

Pour obtenir des résultats concrets et échanger les savoirs, le Groupe de la Banque mondiale travaille en lien étroit avec d’autres organisations et institutions. L’équipe collabore avec plusieurs organisations internationales travaillant sur le sujet, comme l’initiative Énergie durable pour tous de l’Organisation des Nations Unies (SE4ALL), la GIZ, le SIWI, etc.

Par ailleurs, compte tenu du rôle déterminant du secteur privé dans la gestion de l’énergie et de l’eau, un « groupe de référence du secteur privé » a été établi dans le cadre de l’initiative. Le but de ce groupe est d’échanger les expériences et les connaissances afin d’apporter des avis techniques et stratégiques et d’amplifier les actions de sensibilisation. Abengoa, Alstom, Veolia et EDF en sont déjà membres.

Pour plus d’informations sur l’initiative, veuillez contacter :
Diego J. Rodriguez, économiste senior, pôle d’expertise mondial en Eau
drodriguez1@worldbank.org


Ressources sur l’eau et l’énergie :

Documents sur Thirsty Energy :


Autres ressources sur la double problématique eau-énergie

Thirsty Energy bénéficie du soutien du Programme de partenariat pour l’eau (WPP) de la Banque mondiale, du Programme d’assistance à la gestion du secteur énergétique (ESMAP) et du Fonds fiduciaire coréen pour une croissance verte (KGGTF)

 

Dernière mise à jour : 14 septembre 2015