Skip to Main Navigation

Vue d'ensemble

Aujourd’hui, 55 % de la population mondiale, soit 4,2 milliards d’habitants, vivent en ville. Cette tendance devrait se poursuivre : d’ici 2050, le nombre actuel de citadins devrait doubler, et pratiquement 7 personnes sur 10 dans le monde vivront en milieu urbain.

Les villes générant plus de 80 % du PIB mondial, l’urbanisation peut, si elle est maîtrisée, favoriser une croissance durable en renforçant la productivité, en catalysant l’innovation et en faisant émerger de nouvelles idées.

Cependant, une urbanisation galopante s’accompagne de nombreux défis. Il faut notamment répondre à l’accroissement de la demande de logements abordables, de réseaux de transport bien connectés et d’autres infrastructures, de services essentiels et d’emplois, en particulier pour le milliard de citadins pauvres qui vivent souvent dans des quartiers informels. En outre, la montée des conflits augmente le nombre de personnes déplacées, dont 60 % trouvent refuge dans des zones urbaines.

La forme physique d’une ville et les modes d’occupation du territoire engagent l’avenir sur plusieurs générations, ouvrant la voie à une expansion urbaine intenable. La progression de l’utilisation des terres urbaines est supérieure de 50 % à la croissance démographique, ce qui devrait augmenter la superficie bâtie mondiale de 1,2 million de kilomètres carrés dans les trois prochaines décennies. Ce processus d’étalement urbain aggrave les pressions qui s’exercent déjà sur les ressources foncières et naturelles, avec, à la clé, des effets indésirables, sachant que les villes consomment actuellement près des deux tiers de l’énergie mondiale et produisent plus de 70 % des émissions planétaires de gaz à effet de serre.

Parce qu’elles sont plus exposées aux risques de catastrophe et aux risques climatiques à mesure qu’elles se développent, les villes jouent un rôle de plus en plus important dans la lutte contre les dérèglements du climat. Près de 500 millions de citadins vivent dans des zones côtières, ce qui les rend plus vulnérables aux ondes de tempête et à l’élévation du niveau de la mer. Dans les 136 plus grandes villes côtières du monde, 100 millions de personnes (soit un cinquième de leur population) et l’équivalent de 4 700 milliards d’actifs sont exposés à des risques d’inondation. Aujourd’hui, environ 90 % de l’expansion urbaine dans les pays en développement se fait à proximité de zones exposées à des risques naturels, sous la forme d’établissements informels et non planifiés.

Les villes sont aussi en première ligne dans la lutte contre les épidémies. En raison de la pandémie de COVID-19 (coronavirus) qui sévit actuellement, les villes se retrouvent sous une tension extrême. Les conséquences du coronavirus concernent non seulement la santé publique, mais aussi le tissu économique et social. À la fois crise sanitaire, sociale et économique, la pandémie de COVID-19 révèle la manière dont les villes sont plus ou moins bien aménagées et gérées et leur capacité (ou incapacité) à fonctionner en temps de crise.

La pandémie pose un défi à toutes les villes, qu’elles soient riches ou pauvres. Les mesures prises pour contenir la propagation du virus ont un impact massif sur les villes, lié à leur structure économique, leur degré de préparation face à une crise de cette ampleur — en particulier au niveau de leurs systèmes de santé publique et de fourniture des services — et du niveau de vulnérabilité de la santé et des moyens de subsistance de leur population, sachant que tous ces facteurs sont fonction de l’efficacité du système de gouvernance urbaine de chaque ville.

Au-delà des atouts par lesquels elle se distingue en temps normal à l’échelle mondiale, à savoir son habitabilité, sa compétitivité ou encore sa durabilité, une ville doit avant tout fonctionner correctement à l’échelon de ses habitants, et ce d’autant plus en période de crise.

Bâtir des villes « fonctionnelles », c’est-à-dire inclusives, saines, résilientes et durables, nécessite d’intenses efforts de coordination des politiques et des choix d’investissement intelligents. Les autorités nationales et locales doivent impérativement prendre dès à présent des mesures afin de préparer le développement à venir des villes et de créer des opportunités pour tous.

Dernière mise à jour: avr. 14,2020

Actualités et publications récentes

Autres ressources