Skip to Main Navigation

Vue d'ensemble

RENFORCER

Les systèmes de protection sociale aident les individus et leurs familles, et plus particulièrement les ménages pauvres et vulnérables, à affronter les crises et les chocs, trouver un emploi, gagner en productivité, investir dans la santé et l’éducation de leurs enfants et protéger ceux qui vieillissent. Les programmes de protection sociale jouent un rôle crucial dans les efforts déployés pour renforcer le capital humain chez les populations les plus vulnérables du monde. Ils leur donnent les moyens d’être en bonne santé, de poursuivre des études et de se saisir des opportunités qui pourraient leur permettre de s’extraire et sortir leurs familles de la pauvreté.

Un système de protection sociale bien conçu et mis en œuvre constitue un élément puissant pour valoriser le capital humain et accroître la productivité, réduire les inégalités, renforcer la résilience et lutter contre la transmission de la pauvreté d’une génération à l’autre. Ces systèmes et instruments ont un pouvoir transformateur en ce qu’ils agissent comme des amortisseurs en aidant les populations pauvres et vulnérables à atténuer l’impact des chocs économiques et budgétaires et qu’ils leur donnent une chance de s’extraire de la pauvreté et de devenir des membres productifs de la société. En outre, en permettant aux populations pauvres et vulnérables d‘améliorer leurs conditions de vie et celles de leur famille, ils peuvent les dissuader de migrer en quête d’une vie meilleure. Lorsqu’ils sont bien conçus, les programmes de protection sociale sont rentables, avec un coût correspondant en moyenne à 1,5 % du PIB.

PROTÉGER

De nombreux pays s'attachent désormais à déployer des outils tels que les programmes de filets sociaux pour tirer le meilleur parti de leur capital humain. En plus de fournir un revenu supplémentaire aux familles en difficulté, les filets de protection sociale facilitent l'accès à l'information et aux services, améliorent la productivité, protègent les personnes âgées et soutiennent les personnes à la recherche d'un emploi.

Comme le montre le rapport intitulé Protecting All (a), les mutations rapides de la nature du travail à l’œuvre dans l’ensemble des pays, quel que soit leur niveau de revenu, exige une approche radicalement nouvelle des politiques de protection sociale et d’emploi. Cette approche de la protection des travailleurs et de la sécurité sociale doit être mieux adaptée à un monde du travail de plus en plus diversifié et fluide.

EMPLOYER

La protection sociale aide les individus à devenir plus productifs, développer leur capital humain et réaliser pleinement leur potentiel. La promotion de l’accès à l’emploi est une priorité du Projet pour le capital humain. Chaque mois, deux millions de jeunes arrivent sur le marché de l'emploi, un défi d'autant plus difficile à relever que 200 millions de personnes sont au chômage et cherchent du travail. Parmi ceux qui travaillent, 65 % occupent des emplois à faible productivité. Les graves perturbations causées par la crise de la COVID-19 sur les travailleurs, les marchés du travail et les moyens de subsistance n’ont fait que renforcer l'importance du soutien à l'emploi.  

Préparer aux emplois de demain, tout en réalisant aujourd'hui des investissements cruciaux dans le capital humain, est une priorité pour la transformation économique des pays les plus pauvres. Dans le cadre du Projet pour le capital humain, la Banque mondiale aide les gouvernements à doter la prochaine génération de travailleurs des compétences nécessaires pour exercer les types d'emplois dont le monde du travail aura besoin. Pour y parvenir, il faut aussi permettre aux travailleurs d'évoluer depuis des tâches élémentaires vers des activités plus productives, un mouvement qui doit être porté par un secteur privé dynamique et des politiques publiques adaptées.

PROTECTION SOCIALE UNIVERSELLE

Le Groupe de la Banque mondiale appuie l’accès universel à la protection sociale, qu’il considère comme un aspect essentiel pour atteindre son double objectif de mettre fin à la pauvreté et de favoriser une prospérité partagée.

La protection sociale universelle comprend les éléments suivants : des allocations monétaires pour ceux qui en ont besoin, en particulier les enfants ; des prestations et une aide aux personnes en âge de travailler en cas de maternité, d’invalidité ou d’accident du travail, et aux personnes sans emploi ; et des pensions pour les personnes âgées. Cette aide peut être fournie par le biais de l’assurance sociale, de prestations sociales financées par l’impôt, de services d’aide sociale, de programmes de travaux publics et d’autres régimes garantissant une sécurité élémentaire de revenu.

Les systèmes de protection sociale figurent en bonne place dans les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. L’objectif 1.3 appelle ainsi à mettre en place « des systèmes et mesures de protection sociale pour tous, adaptés au contexte national, y compris des socles de protection sociale, et faire en sorte que, d’ici à 2030, une part importante des pauvres et des personnes vulnérables en bénéficient ».

Depuis le mois d'avril 2020, les opérations de la Banque mondiale en matière de protection sociale ont atteint un montant de 12,5 milliards de dollars et bénéficié à près d’un milliard d’individus dans le monde. Ces ressources appuient la mise en place de filets sociaux sous la forme notamment d’allocations monétaires, de programmes de travaux publics ou de distribution de repas dans les écoles.

Aux côtés des programmes de protection sociale universelle, les interventions ciblées jouent également un rôle précieux. À partir de l'expérience issue de plus de 130 pays, un nouveau rapport intitulé en anglais Revisiting Targeting in Social Assistance: A New Look at Old Dilemmas offre une analyse exhaustive des coûts et bénéfices d’une protection sociale ciblée, ainsi que des avantages et des inconvénients de diverses méthodes de ciblage.

Les systèmes de protection sociale apportent une aide et une assurance sociale aux populations pauvres et vulnérables et les aident à accéder à l’emploi, améliorer leur productivité et investir dans la santé et l’éducation de leurs enfants, tout en protégeant mieux les personnes âgées dans un contexte de vieillissement de la population. Alors que la conception et la promotion de l’adoption de programmes d’aide sociale ont connu des avancées notables, il est tout aussi important d’investir massivement dans des initiatives qui améliorent les possibilités d’emplois et d’activités rémunérées, ainsi que dans l’expansion des programmes d’assurance sociale.

Riposte COVID-19

Des systèmes de protection sociale efficaces sont essentiels pour protéger les pauvres et les personnes vulnérables dans les périodes de crise. Face à la COVID-19, le Groupe de la Banque mondiale a agi rapidement afin de déployer des interventions destinées à protéger les populations pauvres et vulnérables des pays en développement contre les effets néfastes de la pandémie.

Il s’est appuyé sur les systèmes existants de protection sociale pour aider les familles et les entreprises à récupérer un revenu, préserver leurs moyens de subsistance et compenser la hausse des prix et les dépenses médicales imprévues. La Banque continue en même temps d'aider les pays à se doter de systèmes de protection sociale plus solides et réactifs et à renforcer leur résilience face aux crises futures.

Dernière mise à jour: mars 28, 2022

The World Bank
Galerie de Photos
Toutes les photos

SUIVEZ-NOUS SUR LE WEB