Skip to Main Navigation

Mauritanie - Vue d'ensemble

Pays essentiellement désertique, la Mauritanie dispose de grandes étendues pastorales et de seulement 0,5 % de terres arables. Avec environ 4,6 millions d’habitants (2020) et une densité de 4 personnes au kilomètre carré, c’est l’un des pays les moins densément peuplés d’Afrique. En outre, plus de la moitié des Mauritaniens (53 %) vit en zones urbaines (2017).

Situation politique

La Mauritanie se trouve dans la deuxième année de son cycle électoral, qui devrait prendre fin mi-2024. Nommé en août 2020, le Premier ministre Mohamed Ould Bilal pilote la mise en œuvre du programme prioritaire élargi du président Mohamed Ould Ghazouani. Ce programme, qui intègre le plan de riposte à la pandémie de COVID-19, met l’accent sur une reprise résiliente.

Situation économique

La pandémie de COVID-19 a durement éprouvé l’économie mauritanienne, en repli de 1,8 % en 2020. En 2021, la croissance est revenue à 2,3 %, alimentée par un secteur extractif fort et une diminution des mesures de confinement. Tirée par les prix alimentaires, l'inflation annuelle moyenne est passée de 2,4 % en 2020 à 3,6 %.

Malgré les effets négatifs de la pandémie, le solde budgétaire primaire (hors dons) est resté excédentaire à 1,1 % du PIB en 2020 et à 0,9 % du PIB en 2021. Le ratio dette publique totale/PIB est passé de 65,3 % en 2020 à 59,3 % (hors dette koweïtienne) en 2021, tirée par une position budgétaire solide et un PIB nominal plus élevé. Le déficit du compte courant s'est réduit de 7,2 % du PIB en 2020 à 6,6 % du PIB en 2021, principalement en raison de la réduction du déficit commercial. Le déficit a été financé par les investissements directs étrangers dans l'industrie extractive, le financement des donateurs et la suspension du service de la dette au titre de l’initiative du G20.

Perspectives à moyen terme

Dans l’ensemble, les perspectives à moyen terme sont favorables. Bien qu’inférieure au niveau prépandémique de 5,8 % et au potentiel de 5,5 %, la croissance devrait augmenter à 4,5 % en 2022 alors que le gouvernement a atteint son objectif de vacciner 65 % de la population d'ici la mi-2022 et que la propagation du virus s’est considérablement ralentie.

En termes par habitant, la croissance sera en moyenne de 3,3 % pour 2022-24, similaire à la moyenne d'avant la pandémie (3,4 % pour 2016-2019). Malgré certaines pressions budgétaires en 2021, alors que les autorités augmentent les dépenses sociales et d'investissement pour soutenir une reprise résiliente, la situation budgétaire devrait rester solide au cours de la période de projection. La dette publique est soutenable, mais le risque de surendettement reste élevé. Les perspectives sont soumises à plusieurs risques, notamment l'émergence de nouvelles variantes du COVID, des pressions inflationnistes soutenues, des aléas climatiques, des retards dans les réformes structurelles et l'insécurité régionale.

Situation sociale

Les effets négatifs de la pandémie de COVID-19 sur l’économie ont rejailli sur le marché du travail ainsi que sur les conditions de vie et le bien-être des habitants.

Des estimations internationales semblent pointer une aggravation de la pauvreté, corroborée par les perceptions pessimistes des ménages sur leur bien-être. Selon ces données, la pandémie de COVID-19 pourrait entraîner une hausse de la pauvreté de 5,4 à 6,3 % entre 2019 et 2020, puis de 6,4 % en 2021.

Selon l’indice de capital humain de la Mauritanie, un enfant qui vient au monde aujourd’hui n’atteindra que 38 % de sa productivité à l’âge adulte. Le nombre d’années de scolarité corrigées en fonction des acquis est de 4,2 ans par enfant en moyenne, tandis que 23 % des enfants souffrent d’un retard de croissance dans un contexte de dépenses publiques de santé et d’éducation relativement faibles.

À 7,5 % du PIB, les dépenses d’assistance sociale sont élevées pour la région et la protection sociale concerne 47 % du quintile le plus pauvre, soit l’une des meilleures couvertures régionales.

Dernière mise à jour: avr. 19, 2022

FINANCEMENTS

Mauritanie: Engagements par exercice (en millions de dollars)*

*Les montants comprennent les engagements de la BIRD et de l’IDA
Image
GALERIE PHOTO
Plus de photos

POUR APPROFONDIR

Autres ressources:

Coordonnées du bureau-pays

Point de contact principal
Thiane Dia
Assistante
Lot N. 02 F Nord Liaison Ksar
BP 667
Nouakchott, Mauritanie
TEL.: (+222) 45 25 10 17
TEL.: (+222) 45 25 13 59
FAX.: (+222) 45 25 13 34
Informations générales et renseignements
Mademba Ndiaye
Chargé des relations extérieures
Dakar, Sénégal
+221-33-859-41-00
Plaintes et problèmes liés aux projets