COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

Skip to Main Navigation
publication 26 février 2020

Stratégie du Groupe de la Banque mondiale pour les situations de fragilité, conflits et violence 2020–2025

World Bank Group


Il est essentiel de relever les défis de la fragilité, des conflits et de la violence pour atteindre les deux objectifs du Groupe de la Banque mondiale, à savoir mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. D'ici 2030, jusqu'aux deux tiers de la population vivant dans l’extrême pauvreté sera concentrée dans des zones en situation de fragilité, conflits ou violence (FCV). La prévention et l’atténuation des défis liés aux FCV sont essentielles pour progresser vers les objectifs de développement durable (ODD) et accélérer les efforts de la communauté internationale visant à promouvoir la paix et la prospérité.

Au plan mondial, le paysage de la fragilité s’est considérablement dégradé ces dernières années, à la fois dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Les inégalités croissantes, le manque d’opportunités, la discrimination et l’exclusion alimentent les griefs et les perceptions d’injustice. Le changement climatique, le changement démographique, la migration, les transformations technologiques, les flux financiers illicites et l’extrémisme violent sont souvent liés, ce qui pose des risques qui transcendent les frontières.  De nombreux pays souffrent également d’une mauvaise gouvernance chronique. Ces facteurs peuvent accroître la vulnérabilité aux chocs et aux crises et avoir des retombées régionales et mondiales. Face à ces dynamiques, le Groupe de la Banque mondiale a changé son approche en matière de fragilité, conflits et violence. 

La stratégie FCV vise à améliorer l’efficacité du Groupe de la Banque mondiale pour aider les pays à lutter contre les facteurs et les impacts des situations de FCV et à renforcer leur résilience, en particulier pour les populations les plus vulnérables et marginalisées. 

Il sera impossible d'atteindre le double objectif du Groupe de la Banque mondiale ou de réaliser les objectifs de développement durable sans relever les défis auxquels sont confrontés les pays fragiles et touchés par des conflits. Cette stratégie fait partie de la contribution du Groupe de la Banque mondiale aux efforts conjoints visant à répondre à la fragilité, aux conflits et à la violence, et se fonde sur un large éventail de contributions recueillies au cours de la période de consultations mondiales organisées pour façonner l'élaboration de la stratégie.