COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

Skip to Main Navigation
Évènements

Concours du meilleur billet, Blog4Dev 2021 : testez vos talents de blogueur en 650 mots !

17 octobre - 6 décembre 2020

Online

Image

L’hiver dernier, la planète entière se figeait en découvrant l'existence du coronavirus (COVID-19) et sa vitesse de propagation. Pour tenter d’y remédier, le monde s’est confiné, les écoles ont fermé, les chaînes de production ont cessé de fonctionner, la vie sociale s’est interrompue, les gens se sont cloîtrés chez eux. Tout a changé.

Aujourd’hui, l’ampleur de la pandémie et ses effets dévastateurs sur les êtres humains et les économies sont colossaux. Le 8 octobre 2020, l'Organisation mondiale de la santé recensait 36 millions de personnes infectées dans le monde, dont 1,2 million en Afrique.

« La pandémie de COVID-19 est une crise à nulle autre pareille. Son bilan est lourd et les populations des pays les plus pauvres en souffriront sans doute le plus profondément et le plus longtemps. Elle a coûté des vies et bouleversé les moyens d’existence dans toutes les régions du globe », constatait David Malpass, le président du Groupe de la Banque mondiale, dans son discours d’introduction aux Assemblées annuelles qui se tiendront virtuellement cette année, du fait de la pandémie. « Elle a plongé plus d’économies dans des récessions simultanées que n’importe quelle autre crise depuis 1870. Et elle pourrait entraîner les premières manifestations d’une décennie perdue marquée par une croissance atone, l’effondrement de nombreux systèmes sanitaires et éducatifs, et le surendettement.»

Si les chiffres montrent que l’Afrique semble être relativement épargnée par rapport à d’autres régions du monde, l’impact socioéconomiques du virus n’en est pas moins sévère.  Selon notre dernier rapport Africa’s Pulse, sur les perspectives économiques de la région, la croissance en Afrique subsaharienne devrait chuter à -3,3 % en 2020, entraînant le continent dans sa première récession économique en 25 ans. La pandémie risque aussi de faire basculer 40 millions d’Africains dans l’extrême pauvreté, effaçant au moins cinq années de progrès dans la lutte contre la pauvreté.

Par ailleurs, « la COVID-19 ne sera pas la dernière situation d’urgence sanitaire que connaîtra le monde et il est urgent de se préparer durablement pour faire face à la prochaine »,  a averti l’OMS. Il est donc important que les pays africains parviennent non seulement à faire face à la crise sanitaire actuelle, mais se préparent aussi à la suivante. Beaucoup de pays ont déjà mis en place des mesures pour sauver des vies, protéger les moyens de subsistance et bâtir un avenir plus solide.

Afin d’apporter une solution collective à un défi collectif, nous souhaiterions également recueillir l’avis de la jeunesse africaine sur la riposte COVID-19. Répondez en 650 mots maximum à la question suivante, en fonction du contexte de votre pays :

Comment les jeunes peuvent-ils s'associer à leur gouvernement et aux organisations de la société civile pour faire face à l'impact de la COVID-19 et construire un système social et économique plus solide après la pandémie ?

 

  • Lancé en 2014 par l’antenne de la Banque mondiale au Kenya, le concours #Blog4Dev invite chaque année les jeunes à s’exprimer sur un enjeu crucial pour le développement économique de leur pays. Cette initiative permet d’impliquer la jeunesse africaine dans le développement du continent et fournit aux jeunes une plateforme pour partager leurs points de vue et leurs solutions sur des sujets qui leur tiennent à cœur. Le concours a pris une dimension régionale en 2018, depuis lors, les jeunes des 48 pays d’Afrique subsaharienne peuvent y participer. Les billets des lauréats des différentes éditions de Blog4Dev alimentent le contenu et la communauté de blogueurs de notre plateforme Youth Transforming Africa. Appuyée par la Banque mondiale, l’initiative Youth Transfoming Africa visant à accroître la participation des jeunes Africains aux réflexions et discussions sur le développement de leur continent.

  • CONDITIONS D’ADMISSION

    Pour être admis à participer au concours #Blog4Dev, vous devez :

    • être ressortissant de l'un des 48 pays d’Afrique subsaharienne ;
    • être âgé de 18 à 28 ans au 30 novembre ;
    • ne pas avoir été lauréat des éditions précédentes.

    COMMENT PARTICIPER

    Utilisez les liens ci-dessous pour soumettre avant le 6 décembre un billet en anglais, en français ou en portugais exposant vos idées pour faire face à l'impact de la Covid-19 et construire un système social et économique plus solide après la pandémie.

    Les billets envoyés par courrier électronique ou postal ne seront pas admis.

    https://fr.surveymonkey.com/r/BLOG4DEV2021-FR

  • Les critères de sélection sont les suivants :

    • originalité ;
    • clarté de l'écriture et de la présentation ;
    • faisabilité et pertinence des solutions ;
    • impact potentiel sur le développement.
  • Les lauréats se verront décerner plusieurs prix. Ils seront invités à un événement spécial dans le cadre des Réunions de printemps 2021 de la Banque mondiale et du FMI (si la situation sanitaire le permet), auront l’occasion de représenter la jeunesse africaine à des événements de haut niveau, pourront se voir offrir des opportunités de stage dans l’une des antennes de la Banque mondiale en Afrique, ou encore diffuser leur billet sur le blog Youth Transforming Africa.

  • Le Groupe de la Banque mondiale se réserve le droit de rechercher et de vérifier l'éligibilité de chaque participant.

    Tout participant doit soumettre un texte original. Le Groupe de la Banque mondiale se réserve le droit de vérifier l'originalité de chaque billet en recourant à un logiciel anti-plagiat.

    La date-limite de participation est fixée au 6 décembre 2020. Les billets reçus après cette date seront automatiquement exclus du concours.

    La longueur des billets ne doit pas dépasser 500 mots en anglais, et 650 mots en français et en portugais. Les textes plus longs seront éliminés.

    Chaque participant ne peut proposer qu’un billet.

    Les participants s'engagent à ne pas intenter d’action relative au concours à l’encontre du Groupe de la Banque mondiale, et accordent au Groupe de la Banque mondiale tous les droits sur le billet qu’ils auront proposé, notamment la permission de publier celui-ci sur son site Web et ses canaux de diffusion sur les réseaux sociaux.

    Toute infraction à ces règles pourra entraîner une exclusion du concours. Les participants consentent à se conformer aux décisions du Groupe de la Banque mondiale et à s’y astreindre. Ces décisions sont définitives et contraignantes pour l'ensemble des questions relatives au concours. Le non-respect de ces règles peut entraîner l’élimination du candidat. Les blogueurs acceptent de se conformer aux décisions du Groupe de la Banque mondiale, qui sont définitives et sans appel pour toutes les questions relatives au concours.

DÉTAILS

  • DATE-LIMITE DE DÉPÔT DES BILLETS: 6 décembre 2020
  • CONDITIONS D’ADMISSION: Être ressortissant d'un pays d'Afrique subsaharienne, y résider actuellement et avoir entre 18 et 28 ans au 30 novembre 2020.
  • SUJET: Comment les jeunes peuvent-ils s'associer au gouvernement et aux organisations de la société civile pour faire face à l'impact de la Covid-19 et construire un système social et économique plus solide après la pandémie ?
  • Contact: Blog4Dev 
  • Blog4Dev@worldbank.org
Je participe