COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

publication 13 novembre 2018

Ambitions et Aspirations D’Une Région: Un Nouveau Cadre Pour L’Éducation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Image

L’éducation, qui a été au cœur de l’histoire et des civilisations de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), a un grand potentiel inexploité pour contribuer au capital humain, au bien-être et à la richesse de la région. Des investissements importants réalisés dans l’éducation pendant des décennies, l’augmentation des taux de scolarisation et une participation égalitaire des filles et des garçons à presque tous les niveaux d’enseignements ne se sont pas traduits par une augmentation du capital humain et de la richesse, ne répondant pas aux aspirations des 435 millions d’habitants de la région. Malgré une série de réformes, la région est restée coincée dans un niveau d’apprentissage et de compétences peu élevé, les systèmes éducatifs étant restés largement inchangés.

La situation actuelle dans la région MENA nécessite d’accorder une nouvelle priorité à l'éducation, et pas seulement comme une priorité nationale pour la croissance économique et de développement social, mais comme une urgence nationale pour la stabilité, la paix et la prospérité.

Que peuvent faire les pays de la région MENA pour sortir de cette impasse et retrouver leur position de leader en matière d'éducation et d'innovation ?

Le rapport Ambitions et aspirations d’une région identifie quatre ensembles de tensions clés qui entravent l’éducation dans la région:

  1. Qualifications et compétences 
  2. Discipline et esprit critique 
  3. Contrôle et autonomie 
  4. Tradition et modernité

Ces tensions sont profondément ancrées dans l’histoire, la culture et l’économie politique de la région et se manifestent à l’école et dans la salle de classe. Pour réaliser le potentiel de l’éducation, les pays de la région MENA doivent s’attaquer à ces quatre tensions et mettre en place un système éducatif qui prépare tous les élèves à un avenir productif et prospère. Si rien n’est fait, la région MENA continuera de fonctionner au-dessous de son potentiel.

Un Nouveau Cadre pour L’Education

Le rapport propose un nouveau cadre pour l’éducation avec une approche à trois volets qui peut aider à résoudre ces tensions et à libérer le potentiel de l’éducation dans la région MENA :

  • Un renforcement concerté pour l’apprentissage qui commence tôt pour tous les enfants, peu importe leur origine, avec des enseignants et chefs d’établissements qualifiés et motivés, qui exploitent la technologie à bon escient, utilisent des approches modernes, et évalue régulièrement les progrès des élèves dans leur apprentissage.
  • Une demande accrue de compétences par toutes les parties prenantes du marché du travail et de la société, qui implique des réformes multisystémiques coordonnées au sein et en dehors du système éducatif.
  • Un nouveau pacte pour l’éducation au niveau national avec une vision commune et des responsabilités et obligations partagées. L’éducation est l’affaire et la responsabilité de tous et ne concerne pas seulement le secteur de l’éducation.

Le cadre de « renforcement, demande et pacte » offre à la région MENA l’opportunité d’aller de l’avant et de se réapproprier son héritage de région savante, et d’être à la hauteur des ambitions et des aspirations de ses habitants.