COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

COMMUNIQUÉS DE PRESSE 14 mai 2018

Les représentants des pays des Balkans occidentaux s’engagent à améliorer les débouchés économiques pour les femmes et les filles

VIENNE, 14 mai 2018 – À l’occasion d’un séminaire de la Banque mondiale qui s’est tenu aujourd’hui à Vienne, les hauts dirigeants et représentants des pays des Balkans occidentaux se sont engagés à renforcer l’égalité entre les sexes et ont adopté à cet effet un communiqué (a) sur l’amélioration de l’accès des femmes et des filles aux débouchés économiques. Le communiqué met l’accent sur des réformes visant à favoriser l’accès des femmes aux emplois et aux actifs et à donner aux institutions les moyens de suivre les progrès en matière d’égalité des sexes.

« Améliorer l’accès des femmes à l’emploi dans les Balkans occidentaux revêt une importance cruciale pour la croissance, le développement et l’adhésion à l’UE, a déclaré Linda Van Gelder, directrice des opérations de la Banque mondiale pour les Balkans occidentaux. Une forte impulsion a été donnée aujourd’hui à cet objectif, les représentants de ces pays s’étant engagés à veiller à ce qu’un plus grand nombre de femmes trouvent un emploi rémunéré dans des métiers plus qualifiés et mieux rétribués. »

Selon les estimations, les disparités entre hommes et femmes sur le marché du travail coûteraient à la région pas moins de 18 % de son PIB. Les filles et les femmes, quoique plus instruites qu’auparavant, n’ont toujours pas un taux d’activité égal à celui des hommes, et elles sont plus susceptibles d’occuper des emplois peu qualifiés et mal rémunérés.

Au cours du séminaire (a), les représentants de six pays de la région se sont joints à des spécialistes de la Banque mondiale et à des représentants d’organisations internationales pour évoquer les coûts économiques et sociaux de l’exclusion des femmes. Ils ont également examiné les avantages liés à la promotion de l’égalité dans l’entrepreneuriat et l’accès au marché du travail, ainsi que le suivi et l’évaluation des progrès accomplis sur les questions de parité entre les sexes.

Le communiqué (a) adopté aujourd’hui confirme un engagement à promouvoir la parité et l’équité entre les sexes qui s’inscrit dans les travaux en cours pour renforcer la coopération régionale dans les Balkans occidentaux et remédier à des problèmes communs. Sont prévus dans ce cadre des échanges entre pairs et un suivi des progrès convenu d’un commun accord.

Ces engagements s’inscrivent dans le droite ligne de l'Objectif de développement durable n° 5 — parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles —, ainsi que des chapitres 19 et 23 de l’Acquis communautaire de l’Union européenne (UE) sur l’emploi, les droits fondamentaux et l’accès à la justice. Les six pays des Balkans occidentaux sont des pays candidats ou candidats potentiels ayant vocation à adhérer à l’UE. La Banque mondiale continuera de travailler en étroite coopération avec la Commission européenne, ONU Femmes, l’Agence allemande de coopération internationale (GiZ) et l’Agence française de développement (AFD), ainsi qu’avec d’autres partenaires, pour faire avancer la cause de l’égalité entre les sexes dans les Balkans occidentaux, dans le cadre de travaux analytiques, de concertations sur les politiques à mener ou d’activités opérationnelles.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2018/ECA/113

Contacts

Washington
Kym Smithies
ksmithies@worldbank.org
Api
Api