COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

COMMUNIQUÉS DE PRESSE 20 septembre 2017

Le Mécanisme de financement mondial en soutien à Chaque Femme Chaque Enfant lance un réapprovisionnement pour sauver jusqu’à 38 millions de femmes, d’enfants et d’adolescents d’ici à 2030

La Fondation Bill & Melinda Gates annonce une promesse d’engagement de 200 millions de dollars USD au GFF pour l’expansion de services vitaux—la première des contributions attendues des investisseurs pour le Fonds Fiduciaire du GFF dans le cadre du réapprovisionnement

NATIONS UNIES, NEW YORK – Le Mécanisme de Financement Mondial (GFF) en soutien à Chaque Femme Chaque Enfant lance aujourd’hui son processus de réapprovisionnement en marge de l'Assemblée Générale des Nations Unies dans le but de mobiliser 2 milliards de dollars USD pour étendre le GFF à un total de 50 pays1 au cours des cinq prochaines années.   Ce financement a le potentiel de catalyser les ressources nationales et mondiales supplémentaires qui sont requises pour combler le déficit de financement actuel estimé à 33 milliards de dollars USD par an et pour sauver jusqu’à 38 millions de femmes, d’enfants et d’adolescents d’ici à 2030.

« Les femmes, les enfants et les adolescents sont les pivots du développement. Leur santé et leur bien-être sont critiques à la réalisation du Programme 2030 pour le Développement Durable » a dit António Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies au cours de la réunion du Groupe Directeur de Haut Niveau pour Chaque Femme Chaque Enfant organisée en marge de l’Assemblée Générale des NU. « Qu’ils soient dans des pays développés ou dans des camps de réfugiés, les femmes et les jeunes ont des ambitions, des espoirs et des rêves qui transcendent les frontières et dépassent les conflits. Nous avons le devoir et l’occasion de les aider à réaliser leur plein potentiel. » 

Au cours du lancement du processus de réapprovisionnement du GFF, la Fondation Bill & Melinda Gates a annoncé une promesse d’engagement de 200 millions de dollars USD pour le Fonds Fiduciaire du GFF2.

« Le monde a réalisé des progrès historiques contre la pauvreté et les maladies, mais ces progrès sont en danger » a déclaré Melinda Gates, Co-Présidente de la Fondation Bill & Melinda Gates. « Il est important d’investir dans la santé des femmes et des enfants pour sortir les personnes les plus pauvres du monde de la pauvreté et, le Mécanisme de Financement Mondial offre un modèle innovant pour rendre le financement de la santé plus efficace. »

Bien que les pays aient réalisé des progrès considérables dans l’amélioration de la santé et du bien-être des femmes, des enfants et des adolescents au cours des 25 dernières années, beaucoup de personnes meurent et souffrent encore de maladies évitables—en grande partie en raison d'un important déficit de financement. Ce nouveau financement aidera les pays à atteindre les personnes qui n'ont pas encore accès à des services de qualité et à accélérer les progrès réalisés en matière de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et adolescente et de nutrition.

Chaque dollar investi dans le Fonds Fiduciaire du GFF est catalytique et lié à plusieurs sources de financement—les ressources gouvernementales nationales, les financements de l'Association Internationale pour le Développement (IDA) et de la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) de la Banque Mondiale, les financements externes alignés et, les ressources du secteur privé. Ensemble, ces financements aideront les pays à réaliser des gains sanitaires et économiques considérables en commençant à combler le déficit de 33 milliards de dollars USD et cela, avec seulement 2 milliards d’US$ de financement catalytique.

« L’évolution du paysage mondial exige que nous changions la façon dont nous travaillons—et, cela commence avec la façon dont nous finançons les investissements dans le capital humain, aujourd’hui et à l’avenir » a déclaré le Président du Groupe de la Banque Mondiale, Jim Yong Kim. « Le financement intelligent, à l’échelle et durable qu’apporte le Mécanisme de Financement Mondial nous aidera à réaliser une véritable percée dans le domaine de la couverture de santé universelle, assurant ainsi que toutes les femmes, tous les enfants et tous les adolescents mènent des vies saines et productives. »

Appuy és par des subventions du Fonds Fiduciaire du GFF s’élevant à 307 millions de dollars USD et liées à 1,8 milliards d’US$ de l’IDA/BIRD, 11 projets ont été approuvés par le Groupe de la Banque Mondiale.  L’IDA a récemment annoncé son réapprovisionnement le plus important, générant 75 milliards d’US$ pour la réalisation des priorités nationales de pays à faible revenu et cela, au cours des trois prochaines années.  

En soutien à Chaque Femme Chaque Enfant et dans le cadre d’une discussion mondiale sur la façon de financer les Objectifs de Développement Durable, le Groupe de la Banque Mondiale et les Nations Unies ont lancé le GFF en juillet 2015 à Addis Ababa au cours de la Troisième Conférence Internationale sur le Financement pour le Développement.  Au sein des pays, le GFF a démontré que le concept développé il y a deux ans fonctionne : aujourd'hui, à travers le monde, des femmes, des enfants et des adolescents bénéficient du nouveau modèle de financement développé par le GFF—menant à une forte demande des pays intéressés à intégrer le GFF.

Le GFF est un large partenariat supervisé par un Groupe d’Investisseurs composé du Groupe de la Banque Mondiale, qui héberge le GFF ; Gavi, l'Alliance du Vaccin ; le Fonds Mondial contre le SIDA, la Tuberculose et le Paludisme ; les Nations Unies ; MSD for Mothers ; la Fondation Bill & Melinda Gates ; et les gouvernements du Canada, de la Norvège, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis.  Actuellement, les gouvernements du Canada, de la Norvège et du Royaume-Uni ainsi que la Fondation Bill & Melinda Gates et MSD for Mothers contribuent au Fonds Fiduciaire du GFF.

Le GFF offre un modèle de financement innovant dans une nouvelle ère de développement, réunissant diverses sources de financement de manière synergique pour soutenir les priorités nationales établies pour les femmes, les enfants et les adolescents et cela, sous la direction des pays.  Le GFF s'est appuyé sur les secteurs qui influencent les résultats de santé et de nutrition comme l'éducation, l'eau et l'assainissement et, la protection sociale.

Avec l’appui du GFF, le Libéria investit dans des soins obstétricaux et néonataux d’urgence de qualité ; des systèmes d'enregistrement et de statistiques de l'état civil ; dans la santé des adolescents ; la préparation, la surveillance et la réponse aux situations d'urgence ; l’engagement communautaire durable ; et, dans le leadership, la gouvernance et la gestion. Le GFF a également soutenu le développement d'une stratégie de financement de la santé qui aboutira à un programme national de santé contributif et cela, pour un financement durable et équitable des services de santé.

« Au Libéria, le Mécanisme de Financement Mondial joue un rôle important dans l'amélioration de la santé des femmes, des enfants et des adolescents » a déclaré Bernice Dahn, Ministre de la Santé du Libéria« Cela mènera à des vies plus saines pour nos populations et à la constitution d’un système de santé résilient contribuant, par extension, aux efforts déployés pour réaliser les Objectifs de Développement Durable. Nous espérons que d'autres pays pourront, comme nous, bénéficier du GFF. »

Les 50 pays dans lesquels le GFF pourrait s’étendre au cours des cinq prochaines années représentent 96% du déficit de financement annuel de 33 milliards de dollars USD et comptabilisent, chaque année, 5,2 millions de décès de mères et d’enfants.

« Avec davantage de ressources, le GFF peut toucher beaucoup plus de femmes, d'enfants et de jeunes au cours des périodes les plus décisives de leurs vies : la naissance, les premières années et l'adolescence » a déclaré Mariam Claeson, Directrice du GFF. "Investir aujourd’hui aura des conséquences bénéfiques en termes de vies sauvées et améliorées ainsi qu’en termes de forte croissance économique. »

Pour de plus amples informations sur le processus de réapprovisionnement, veuillez consulter : Un Nouveau Modèle de Financement dans l’Ère des Objectifs de Développement Durable : Le Mécanisme de Financement Mondial en Soutien à Chaque Femme Chaque Enfant et le Site Internet du GFF.

À propos du Mécanisme de Financement Mondial

Le Mécanisme de Financement Mondial (GFF) est un partenariat à multiples parties prenantes qui appuie les efforts menés par les pays pour améliorer la santé des femmes, des enfants et des adolescents. Avec le GFF, les pays effectuent davantage d’investissements priorisés, intelligents et axés sur les résultats pour générer un impact plus important sur la santé, la nutrition et le bien-être des femmes, des enfants et des adolescents ; renforcer les capacités pour un financement pérenne ; et explorer des façons innovantes de travailler avec le secteur privé. Le Fonds Fiduciaire du GFF est soutenu par les gouvernements du Canada, de la Norvège et du Royaume-Uni ; la Fondation Bill & Melinda Gates ; et, MSD for Mothers. Pour plus d’information : www.globalfinancingfacility.org et @theGFF

A propos de Chaque Femme Chaque Enfant

Lancé en 2010 et dirigé par le Secrétaire Général de l’ONU, le mouvement Chaque Femme Chaque Enfant vise à intensifier l'engagement national et international ainsi que l'action des gouvernements, des Nations Unies, des organismes multilatéraux, du secteur privé et de la société civile pour continuer à placer la santé et le bien-être des femmes, des enfants et des adolescents au cœur du développement. En tant que plateforme à multiples parties prenantes pour l'opérationnalisation de la Stratégie Mondiale pour la Santé des femmes, des enfants et des adolescents de Chaque Femme Chaque Enfant, le mouvement mobilise des partenariats et des efforts coordonnés à travers divers secteurs pour assurer, non seulement, que toutes les femmes, tous les enfants et tous les adolescents survivent, mais aussi pour qu’ils se démarquent et transforment le monde.  Pour plus d’information : www.everywomaneverychild.org/ et UN_EWEC

1 Incluant les 16 pays—Bangladesh, Cameroun, Ethiopie, Guatemala, Guinée, Kenya, Libéria, Mozambique, Myanmar, Nigéria, Ouganda, RDC, Sénégal, Sierra Léone, Tanzanie, et Vietnam— où le GFF a travaillé au cours de ses deux premières années d’existence.

Le Fonds Fiduciaire du GFF est un fonds fiduciaire à donateurs multiples, hébergé par le Groupe de la Banque Mondiale, qui soutient le travail plus large du GFF en tant que partenariat.

 


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 019

Contacts

Washington
Melanie Mayhew
Mécanisme de Financement Mondial
+1 (202) 459-7115
mmayhew1@worldbankgroup.org
New York
Etienne Franca
Chaque Femme Chaque Enfant
+1 (917) 367-5757
franca@un.org
Api
Api