COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

ARTICLE

L'Afrique et l'égalité des sexes

21 avril 2010


L'autonomisation des femmes est au cœur des projets et programmes de la Banque visant à faciliter l'accès au statut de pays à revenu intermédiaire.

21 avril 2010— L'échéance des objectifs de développement pour le Millénaire approchant, la Banque mondiale a intensifié son soutien aux projets, programmes, activités de recherche et autres initiatives qui prennent en compte les questions d'égalité hommes-femmes dans la sphère économique, notamment dans les domaines des infrastructures, de l'accès au crédit et aux services financiers et de l'agriculture.

Des études ont montré que si les femmes bénéficient des mêmes avantages que les hommes dans le secteur de l'agriculture par exemple, l'accroissement de la productivité atteindra 20 % dans plusieurs pays africains.

Les pays ont instauré des ministères chargés des questions de parité hommes-femmes et ont commencé à mettre en œuvre leur stratégie d'intégration de l'égalité hommes-femmes dans le développement des infrastructures. Toutefois, les experts du développement soulignent que ces initiatives ne sont pas suffisantes.

« Nous continuerons à faire le maximum pour aider les femmes à améliorer et à accroître leur rôle dans l'économie, parce que c'est une bonne chose non seulement pour elles mais aussi pour le développement et la croissance économique », a expliqué Otaviano Canuto, le Vice-président de la Banque mondiale pour la réduction de la pauvreté et la gestion économique.

Deux initiatives innovantes visant à promouvoir l'autonomisation des femmes africaines sont présentées ci-dessous.

L'eau et les femmes au Kenya

Au Kenya, le Plan d'action du Groupe de la Banque pour l'égalité des sexes (GAP)—Égalité hommes-femmes pour une économie intelligente – a aidé à financer en mars la formation du personnel du ministère de l'Eau et de l'Irrigation chargé de s'assurer que le point de vue des femmes est pris en compte dans le développement du secteur de l'eau.

En réduisant les distances à parcourir jusqu'aux points d'eau pour les 15 millions de Kenyans habitant des régions non couvertes par les services de l'eau, l'objectif est de rendre la collecte d’eau moins pénible pour les femmes et de les aider ainsi à participer pleinement à l'activité économique.

Les femmes accèdent à la propriété foncière en Éthiopie

En Éthiopie, la Banque mondiale poursuit la mise en œuvre d'un programme gouvernemental axé sur l'attribution de titres de propriété, renforçant ainsi les efforts qui ont permis d'améliorer la condition économique et sociale des femmes.

Les femmes mariées, les femmes divorcées ou les veuves peuvent désormais être propriétaires foncières et transmettre leurs titres de propriété à leurs enfants, garçons ou filles. Pour beaucoup d'entre elles, ces titres de propriété sont aussi « précieux qu'un enfant » et leur ont redonné confiance dans une société où elles ont traditionnellement été reléguées au second plan. 

Api
Api