publication 09 octobre 2019

Djibouti : rapport de suivi de la situation économique (octobre 2019)

Image

La croissance économique devrait atteindre 7,2 % en 2019, à la faveur de la normalisation des échanges internationaux en Éthiopie grâce à la poursuite de la transition politique et à la dévaluation du Birr éthiopien de 15 % en 2017. La croissance sera tirée par les exportations de services de transport et de logistique favorisées par la mise en service de nouvelles infrastructures commerciales. Le volume des terminaux à conteneurs a augmenté de 8,3 % au cours des sept premiers mois de 2019 pour atteindre 520 000 EVP, tandis que celui des cargaisons en vrac s’est accru de 17,7 %, atteignant 3,5 millions de tonnes sur la même période. La croissance dans le secteur secondaire, qui est de taille étriquée, restera également forte, soutenue par les industries embryonnaires de l’agroalimentaire et des matériaux de construction – signe de l’émergence de chaînes de valeur nationales.

Les perspectives économiques à moyen terme restent favorables, étant donné que la stratégie poursuivie par l’État pour faire du pays un pôle régional du commerce, des services logistiques et de l’économie numérique prend son essor. Le taux de croissance du PIB devrait atteindre 7,5% en 2020, avant de s’ accélérer à 8 % entre 2021 et 2023. La réexportations des entreprises des zones franches et les exportations de services de transport, de logistique et de télécommunication continueront de soutenir la croissance. L'émergence progressive d'exportations non traditionnelles, principalement des produits de l’industrie légère provenant des zones de transformation pour l'exportation, aura pour effet d’accroître la valeur ajoutée. À mesure que les flux des échanges et des investissements en direction de l’Éthiopie s’intensifient, le besoin d’une connectivité plus poussée stimulera les apports de capitaux à moyen terme et contribuera à accroître l’utilisation des installations logistiques existantes. Avec le démarrage de la production de gaz naturel en Éthiopie, un terminal d’exportation à Djibouti donnera un nouveau coup de pouce à l’activité économique.