COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

Image

Mme Rolande Pryce

Représentante Résidente, Région Afrique de l’Est et australe

De nationalité jamaïcaine, Mme Pryce a rejoint le Groupe de la Banque mondiale en 2006 en tant que conseillère à la vice-présidence juridique représentant la Banque dans ses opérations en Amérique latine et aux Caraïbes ainsi qu'en Afrique subsaharienne et dans les îles du Pacifique, et prodiguant des conseils juridiques dans les domaines de la finance, des infrastructures et du secteur privé. Elle a depuis travaillé dans trois régions dont, l’Asie de l'Est et du Pacifique, l'Asie du Sud et l'Afrique, et a supervisé les programmes de la Banque mondiale aux Caraïbes, au Sri Lanka et aux Maldives, ainsi qu’au Burundi, en Ouganda et en Tanzanie.

En 2012, elle a été affectée à l'Africa Energy Practice Group où elle était responsable de la qualité et de la gestion d’un portefeuille qui était de 10 milliards de dollars à l'époque.

Avant son affectation actuelle, elle supervisait les programmes de la Banque mondiale en Indonésie et au Timor-Leste et était basée au bureau de Jakarta.

Avant de rejoindre la Banque Mondiale, Pryce a été conseillère juridique du gouvernement jamaïcain en droit public international et en commerce international pendant plus de 10 ans et a été professeur assistante en droit international public à l'Université des Antilles.

Mme Pryce est titulaire d'une maîtrise en droit international public de l'University College of London, d'un Juris Doctor de l'Université de Miami et d'une licence en commerce international et en mathématiques de la City University de New York.