COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La Nouvelle Zélande première dans le classement Doing Business et parmi les pays de l’OCDE qui demeurent les plus favorables aux affaires

25 octobre 2016


WASHINGTON, le 25 Octobre, 2016 – La Nouvelle Zélande est première dans le classement du rapport annuel sur la facilité de faire des affaires du Groupe de la Banque Mondiale, après avoir mis en place une réforme dans le domaine du paiement des taxes et impôts.

Doing Business 2017 : Égalité des Chances pour tous, publié aujourd’hui, constate que les économies de l’OCDE continuent à offrir les cadres réglementaires les plus efficaces pour les entrepreneurs et à produire des réformes afin d’améliorer encore davantage leur compétitivité.

Au cours des années précédentes, 17 des 32 économies à revenu élevé de l’OCDE ont mise en place 23 réformes, en majorité dans les domaines du Paiement des taxes et impôts (8 réformes) et quatre respectivement dans la Création d’Entreprises et l’Exécution des Contrats.

Cinq économies du le groupe à revenu élevé de l’OCDE ont mis en place des réformes dans des domaines multiples : la République Tchèque, la Hongrie, la Pologne, le Portugal et l’Espagne. Par exemple, la République Tchèque autorise maintenant l’enregistrement direct des entreprises par les notaires en utilisant un système en ligne, ce qui facilite encore plus les procédures de création d’entreprise.

Les économies à revenu élevé de l’OCDE dominent le classement Doing Business. Au-delà de la première place de la Nouvelle Zélande cette année, les autres économies de l’OCDE classées parmi les dix meilleurs sont le Danemark (troisième), la République de Corée (5), la Norvège (6), le Royaume Unis (7), les Etats-Unis (8) et la Suède (9).

Les données de Doing Business montrent les efforts continus des gouvernements afin d’améliorer le climat des affaires dans les économies à revenu élevé de l’OCDE. Par exemple, la création d’entreprise dure 8 jours en moyenne dans les économies à revenu élevé de l’OCDE au lieu de 11 jours il y a cinq ans. De même, le paiement des taxes se fait par l’intermédiaire de 11 paiements en moyenne au lieu de 13 paiements cinq ans auparavant.

« Les économies à revenu élevé de l’OCDE continuent de fixer les meilleurs pratiques au niveau international. Il est encourageant d’observer également que les économies dans la périphérie Sud de l’Europe ont activement réformé dans les 12 derniers mois, » a déclaré Augusto Lopez-Claros, Directeur du Groupe d’Indicateurs Globaux de la Banque Mondiale, qui produit le rapport. « Toutefois, il existe une marge de progression. L’accès au financement reste l’obstacle le plus important pour les entreprises de l’OCDE, et pourtant aucune réforme n’a été engagée dans le domaine de l’obtention de crédit au cours des deux années précédentes. »

Cette année, pour la première fois, Doing Business ajoute des nouvelles données sur l’égalité hommes femmes dans trois de ses indicateurs: la création d’entreprise, le transfert de propriété et l'exécution des contrats. Le rapport montre que les économies à revenu élevé de l’OCDE n’ont presque pas de réglementation qui imposent des obstacles additionnels pour les femmes entrepreneurs. Le Chili est une exception, car les femmes mariées n’y ont pas les mêmes droits de propriété que les hommes. 

Le rapport comprend également une expansion de l’indicateur Paiement des taxes et impôts qui traite maintenant les procédures postérieures à la déclaration d’impôts, comme les contrôles fiscaux et le remboursement des taxes. Les économies à revenu élevé de l’OCDE obtiennent de bons résultats sur ces nouvelles mesures. Il y a quelques exceptions notables cependant, tel que l’Italie où le délai pour obtenir le remboursement de la TVA est considérablement élevé, ainsi que le temps nécessaire pour réaliser une vérification fiscale aux Chili et Japon.

L’intégralité du rapport et les données l’accompagnant sont disponibles sur http://www.doingbusiness.org/

Contacts médias
In Washington:
Indira Chand
Téléphone : +1 (202) 458-0434, +1 (703) 376-7491
ichand@worldbank.org
À For Broadcast Requests:
Serene Jweied
Téléphone : +1 (202) 473-8764
sjweied@worldbankgroup.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2017/087/DEC