COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Rwanda: le Groupe de la Banque mondiale aide le Rwanda à généraliser l’accès à l’électricité

14 décembre 2015


WASHINGTON, le 14 décembre 2015 – Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale vient d’approuver un financement de 95 millions de dollars au profit du Projet de renforcement des capacités électriques du Rwanda (RESSP en anglais). Ce financement de l’Association internationale de développement (IDA)* permettra d’accroître l’accès à l’électricité et d’améliorer la productivité de la compagnie nationale d’électricité.

Grâce à ce projet, la compagnie nationale d’électricité mettra en place un système informatique intégré de gestion dans le cadre de son volet portant sur le renforcement de la production. En fournissant des outils modernes d’aide à la décision, ce système permettra une gestion plus efficace, responsable et transparente de la fourniture d’électricité. Ce nouveau projet vient appuyer le programme gouvernemental de déploiement de l’électricité et contribuera à raccorder 72 000 nouveaux foyers au réseau national. Il augmentera également les capacités du réseau de distribution de 15 kV desservant Kigali afin de répondre à la demande croissante et de réduire les coupures fréquentes de courant.

« Un accès plus large à une électricité plus fiable favorisera la rentabilité des entreprises en diminuant leurs coûts de production, ainsi que la création de nouvelles entreprises privées qui génèreront une plus forte croissance économique et réduiront la pauvreté », a déclaré Thomas O'Brien, coordinateur de programmes-pays et directeur des opérations par intérim pour le Rwanda.

« Une gestion efficiente, responsable et transparente de la fourniture d’électricité est tout aussi importante que l’augmentation du nombre de personnes raccordées au réseau. C’est pourquoi le projet améliorera l’efficacité opérationnelle de la compagnie nationale d’électricité et diminuera la durée des coupures de courant en réduisant les délais d’intervention. Il prévoit aussi d’informer davantage les consommateurs sur l’état du réseau afin de leur donner leur mot à dire et d’améliorer la qualité des prestations » a ajouté Paul Baringanire, spécialiste principal de l’énergie à la Banque mondiale et chef du projet RESSP.

 

*L’Association internationale de développement (IDA), une institution de la Banque mondiale fondée en 1960, est chargée d’aider les pays les plus pauvres du monde en leur accordant des prêts à taux zéro pour le financement de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer les conditions de vie des populations défavorisées. L’IDA est l’un des principaux bailleurs de fonds des 81 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 sont en Afrique. Les ressources de l’IDA apportent un changement positif dans la vie de 2,5 milliards de personnes qui vivent avec moins de deux dollars par jour. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des actions dans 108 pays. Le volume annuel de ses engagements est en constante augmentation et a représenté en moyenne 15 milliards de dollars au cours des trois dernières années dont environ 50 % au profit de l’Afrique.

Contacts médias
À Washigton
Aby Toure
Téléphone : (202) 473-8302
Akonate@worldbank.org
À Rwanda
Rogers Kayihura
Téléphone : (252-591-303)
rkayihura@worldbank.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2016/224/AFR

Api
Api