COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Les institutions financières internationales renforcent leur soutien au nouveau Programme de développement mondial

25 septembre 2015

Image

WASHINGTON, 25 septembre 2015 — Les banques multilatérales de développement (BMD) et le Fonds monétaire international (FMI) ont salué ce jour l’adoption d’un programme de développement durable pour la prochaine génération et se sont pleinement engagés à renforcer leur soutien pour assurer sa réussite.

À l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies qui se déroule du 25 au 27 septembre à New York, les chefs d’État et de gouvernement ont adopté de nouveaux Objectifs de développement durable, un programme ambitieux qui vise à éliminer la pauvreté, promouvoir la prospérité et protéger l’environnement.

Les dirigeants des BMD – la Banque africaine de développement (BAfD), la Banque asiatique de développement (BAD), la Banque européenne d’investissement (BEI), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), la Banque interaméricaine de développement (BID), le Groupe de la Banque mondiale (GBM) – ainsi que le FMI ont qualifié l’accord de jalon historique.

« Le bien-être de notre planète et de ses populations sont au cœur des nouveaux objectifs. Ils indiquent la voie vers une plus grande prospérité et égalité et assureront une croissance économique plus solide et durable », ont déclaré les dirigeants.

En juillet de cette année, lors d’une conférence internationale sur le financement du développement à Addis-Abeba, les institutions ont dévoilé leurs projets en vue d’accroître le financement et l’appui qu’elles accordent aux pays cherchant à atteindre les objectifs de développement (ODD), s’engageant à renforcer leur contribution financière à plus de 400 milliards de dollars au cours des trois prochaines années.

Elles ont promis d’examiner les moyens d’augmenter leur propre financement et d’œuvrer pour assurer une plus grande mobilisation des ressources nationales et une plus forte participation du secteur privé au financement.

Citations des dirigeants des banques multilatérales de développement et du Fonds monétaire international 

Akinwumi Adesina, Président, BAfD

« La Banque africaine de développement s’est pleinement engagée en faveur d’une mise en œuvre réussie des ODD.

Nous travaillerons avec nos pays membres, le secteur privé, la société civile et d’autres partenaires afin de respecter les ODD pour l’Afrique. Les ODD doivent être un succès – et ils doivent être un succès pour l’Afrique. »

Takehiko Nakao, Président, BAD
« Nous nous sommes engagés à appuyer le programme à l’horizon 2030 et à aider nos pays membres à atteindre ces nouveaux objectifs ambitieux en Asie et dans la région Pacifique. Nous renforcerons notre soutien en faveur d’un développement inclusif et durable, en le portant jusqu’à 50 % à partir de 2017, ce qui représentera environ 20 milliards de dollars par an. D’ici 2020, la BAD doublera son financement climatique qui s’élèvera à 6 milliards de dollars par an, soit environ 30 % de son financement global. Nous augmenterons également nos cofinancements avec d’autres partenaires de développement,  nous catalyserons les investissements du secteur privé et contribuerons à mobiliser des ressources nationales plus importantes. »

Werner Hoyer, Président, BEI

« L’adoption des ODD montre notre détermination collective à protéger l’avenir de notre planète. À la BEI, nous sommes prêts à travailler avec nos pairs, d’autres autorités publiques et le secteur privé, et à apporter notre financement et nos compétences pour appuyer la mise en œuvre des nouveaux objectifs. »

Suma Chakrabarti, Président, BERD

« Les nouveaux objectifs concordent avec des domaines essentiels d’opérations de la BERD et avec ses priorités stratégiques. En tant que banque de développement spécialisée dans les initiatives menées en collaboration avec le secteur privé, la BERD est bien placée pour soutenir la mise en œuvre d’un programme dans lequel les entreprises privées tiendront un rôle déterminant. »

Luis Alberto Moreno, Président, BID

« Les Objectifs de développement durable sont ambitieux, mais les citoyens de nos pays n’attendent pas moins que notre plein engagement pour éliminer la pauvreté, promouvoir un développement économique durable et équitable, et protéger l’environnement. La BID s’engage à travailler en étroite collaboration avec les autorités publiques et le secteur privé dans toute l’Amérique latine et dans les Caraïbes pour assurer un avenir prospère à tous. »

Christine Lagarde, Directrice générale, FMI

« Les ODD sont  ambitieux, mais réalisables si la volonté est là pour les mettre en œuvre. Nous avons tous la responsabilité d’atteindre ces objectifs, non seulement au niveau national mais aussi par notre action collective au niveau mondial. Les FMI, avec ses 188 pays membres, apportera sa contribution. »

Jim Yong Kim, Président, Groupe de la Banque mondiale

« La communauté internationale a fait preuve de sagesse et de courage il y a quinze ans en adoptant la Déclaration du millénaire, qui a fixé huit objectifs ambitieux pour améliorer les vies de milliards de personnes et amener le monde à se rassembler pour renforcer sa coopération et ses partenariats. Nous avons réduit la pauvreté de moitié, cinq ans plus tôt que l’échéance mentionnée dans la déclaration. Je suis donc convaincu que nous pouvons réaliser les grandes aspirations de ces nouveaux objectifs mondiaux – en particulier le premier, qui est d’éliminer de notre planète, d’ici 2030, le fléau de l’extrême pauvreté. Nous pouvons, et nous devons, effacer cette terrible tache sur notre conscience collective. »

Contacts médias
For World Bank Group
David Theis
Téléphone : +1 202-458-8626
dtheis@worldbankgroup.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2016/091/ECR