COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Un nouveau guide d’information de la Banque mondiale préconise d’allier les intérêts des diverses parties prenantes dans la gestion de la pollution

15 août 2012



Ce guide d’information souligne les avantages d’une approche multipartite et présente les outils susceptibles de favoriser une croissance verte dans le cadre de la lutte contre la pollution

WASHINGTON, 15 août 2012. Un nouveau guide d’information publié aujourd’hui par la Banque mondiale préconise une nouvelle approche dans la lutte contre la pollution. Cette approche se démarque de la préférence habituellement donnée aux instruments réglementaires publics pour mieux prendre en considération le rôle des différents acteurs dans la gestion de la pollution. En effet, qu’il s’agisse de l’État mais aussi du secteur privé, des intermédiaires financiers, du système judiciaire ou encore des citoyens, chacune de ses parties prenantes a ses propres motivations et moyens d’intervention pour pouvoir contribuer au renforcement des systèmes locaux et nationaux de lutte contre la pollution.

Intitulé Getting to Green – A Sourcebook of Pollution Management Policy Tools for Growth and Competitiveness (« Mise au vert : Guide d’information sur les moyens d’intervention en matière de pollution pour la croissance et la compétitivité), le nouveau Guide repose sur un précédent manuel publié par la Banque mondiale et en élargit le champ d’action. Ce manuel, consacré à la prévention et la réduction de la pollution au service d’une « production plus propre » (The Pollution Prevention and Abatement Handbook: Towards Cleaner Production ou PPAH), est devenu une référence incontournable en matière de directives politiques et techniques pour les décisionnaires et professionnels du développement.

Le Guide d’information ne compte pas moins de 23 outils à disposition des diverses parties concernées. Il préconise de les mettre en œuvre en parallèle et d’opérer de nouveaux rapprochements afin de renforcer l’efficacité des systèmes de lutte contre la pollution.

La transparence s’impose comme l’un des piliers de la stratégie proposée par le Guide d’information. « Le partage de l’information est un facteur crucial lorsque l’on cherche à optimiser l’efficacité des outils et à donner les moyens d’agir aux différentes parties concernées. Plusieurs exemples dans le monde entier (du Chili à l’Inde en passant par le Mexique ou l’Indonésie) montrent que la divulgation des données relatives à la pollution et aux autorisations renforce la position des différentes parties prenantes et les incite à s’engager dans la lutte contre la pollution », explique Sari Söderström, responsable sectorielle Environnement à la Banque mondiale.

Cette approche part du constat que chacune des diverses parties prenantes — pouvoirs publics, secteur privé, société civile, etc. — a des motivations qui lui sont propres pour s’occuper de pollution : optimisation du bien-être général pour l’État, obtention de marchés pour une entreprise du secteur privé ou, pour un intermédiaire financier, minimisation des risques environnementaux de son portefeuille. Il s’agit donc de créer des alternatives « gagnant-gagnant » en alignant, grâce à l’application d’outils spécifiques, ces diverses incitations sur un objectif commun de gestion de la pollution.

Le Guide d’information a été conçu de manière à permettre à chacun des groupes d’utilisateurs de localiser facilement les politiques disponibles pour lutter plus efficacement contre la pollution. Il est divisé en deux parties.

  • La première partie présente le cadre conceptuel sur lequel repose l’approche de prévention de la pollution préconisée et décrit la manière dont les parties prenantes peuvent utiliser les outils proposés pour mieux répondre aux défis posés par la lutte contre la pollution dans le cadre du potentiel de la « croissance verte ».
  • La seconde partie détaille les différents outils à disposition de chacun des grands acteurs concernés. Chaque moyen d’intervention fait l’objet d’une note d’orientation individuelle qui en fait la présentation, en identifie les forces et les lacunes ainsi que les conditions optimales de mise en œuvre, avant de proposer des exemples concrets.

Le Guide d’information est disponible en ligne sur www.worldbank.org/environment/pomasourcebook

 

Contacts médias
À Washington
Elisabeth Mealey
Téléphone : (202) 458-4475
emealey@worldbank.org
À /for Broadcast Requests
Natalia Cieslik
Téléphone : (202) 458-9369
ncieslik@worldbank.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2013/038/SDN