ARTICLE

L’essor de la présence de la société civile aux côtés de la Banque mondiale : un nombre record d’OSC ont participé aux événements phares des Réunions de printemps

26 mai 2015


Image
© Simone D. McCourtie/Banque mondiale

Des représentants des organisations de la société civile (OSC) du monde entier étaient présents aux Réunions de printemps 2015 de la Banque mondiale et du FMI qui se sont déroulées en avril. Cette année encore, le temps fort de leur participation a été le Forum de politique générale de la société civile, organisé du 14 au 17 avril. D’autres événements associaient les OSC, en particulier une table ronde avec les administrateurs du Groupe de la Banque mondiale et une séance d’orientation sur la Banque mondiale. Et cette année, un nombre inégalé de représentants des OSC sont intervenus lors des temps forts et des sessions publiques, illustrant ainsi toute l’importance et la valeur de la contribution des OSC au programme des Réunions de printemps. Plus de 500 OSC de plus de 54 pays étaient représentées.Parmi les participants, 15 responsables d’OSC ou leaders de la jeunesse ont été parrainés par la Banque mondiale et le FMI pour leur permettre de venir assister à ces réunions. Les OSC parrainées ont été choisies parmi un très grand nombre d’institutions et de secteurs, en liaison avec les bureaux locaux de la Banque mondiale et du FMI.

Les 50 sessions du Forum de politique générale de la société civile (a) ont permis d’aborder un large éventail de sujets reflétant l’ampleur des problématiques de développement qui sont au cœur des missions du Groupe de la Banque mondiale et du FMI. La plupart de ces sessions étaient organisées par les OSC elles-mêmes et elles ont permis d’évoquer des thématiques telles que l’engagement citoyen, la jeunesse, la nutrition, la santé, l’inclusion financière, les droits de l’homme, les intermédiaires financiers, la participation du secteur privé et la lutte contre le virus Ebola. Les sessions sur les sujets les plus populaires ont été regroupées. Ainsi, dans la matinée du jeudi 16 avril, quatre sessions se sont tenues sur le thème du genre et de l’égalité des sexes, ce qui a permis d’aborder de nombreuses questions. La matinée s’est achevée sur une rencontre avec Caren Grown, directrice principale à la Banque mondiale, consacrée aux prochaines consultations qui seront menées pour élaborer la nouvelle stratégie de la Banque mondiale en matière de genre et d’égalité des sexes.

En vue des conférences majeures sur le développement qui auront lieu en 2015 — Financement du développement à Addis-Abeba, sommet sur l’après-2015 à New York et Conférence sur le climat à Paris —plusieurs sessions ont été organisées par les OSC sur le processus à mettre en œuvre pour définir les futurs objectifs du développement. La refonte des politiques de sauvegarde environnementales et sociales de la Banque mondiale fait toujours l’objet de discussions avec la société civile et, à la suite de la clôture du deuxième cycle de consultation des parties prenantes, les OSC avaient hâte de débattre des contenus proposés et d’entendre les responsables de la Banque mondiale leur exposer les prochaines étapes.


Image

La table ronde des OSC avec les administrateurs de la Banque mondiale a cette année encore été l’un des temps fort du Forum de politique générale de la société civile, mais aussi une occasion importante pour les dirigeants du Groupe de la Banque mondiale d’échanger directement avec les OSC. Cette table ronde était coprésidée par Merza Hasan, doyen du Conseil des administrateurs, et Lindsay Coates, vice-présidente d’InterAction. Environ 200 représentants d’OSC y ont participé, ainsi que 23 administrateurs et/ou leurs suppléants, soit un nombre sans précédent de représentants issus du Conseil. Certaines questions très sensibles ont été débattues au cours d’une discussion ouverte et franche, notamment les droits de l’homme et les politiques de sauvegarde. Ont également été évoqués des sujets importants comme l’engagement citoyen, la fiabilité des données et le rôle de la technologie dans le développement, l’implication du secteur privé, le rôle de la Banque mondiale dans les États fragiles et touchés par un conflit, ou encore la crise Ebola.

Mais l’une des caractéristiques les plus marquantes de ces Réunions de printemps 2015 est peut-être le très grand nombre d’intervenants des OSC dans le programme principal du Forum. Celui-ci a débuté le mercredi 15 avril par une session sur le thème La foi, instrument de lutte contre l’extrême pauvreté au cours de laquelle se sont exprimés les responsables de grandes organisations confessionnelles et des leaders religieux ainsi que le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. Enfin, point d’orgue du Forum de la société civile, la manifestation de mobilisation citoyenne sur l’après-2015 (a) a bénéficié des interventions du président Jim Kong Kim et du secrétaire-général des Nations unies, Bank Ki-Moon.

Le Forum de politique générale de la société civile vise à renforcer les actions propices à la collaboration entre la Banque mondiale et ce groupe essentiel de partenaires. C’est pourquoi la participation des OSC aux sessions de haut niveau organisées lors des Réunions de printemps et des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI constituera un indicateur représentatif des progrès accomplis.

Api
Api