Une volonté de résultats

Image
La Banque mondiale aide à promouvoir le développement durable dans les pays partenaires en fournissant des financements, en partageant ses connaissances et en travaillant avec les secteurs public et privé. L’apport de solutions intégrées pour aider les pays à surmonter les obstacles à leur développement exige de mettre l’accent sur les résultats. Ces dernières années, la Banque mondiale a largement contribué aux résultats obtenus par ses pays partenaires dans de nombreux domaines du développement, comme en témoignent les quelques exemples recensés à travers le monde entier et présentés ci-dessous. La carte correspondante indique les pays actuellement admis à bénéficier des financements de l’institution.

1) Argentine : 5 052 tonnes de potentiel de destruction de l’ozone ont été éliminées grâce à la réduction de la consommation de chlorofluorocarbones, de halons et de tétrachlorures de carbone entre 1997 et 2010. 2) Bangladesh : 3,7 millions de personnes dans les zones rurales ont gagné accès à l’électricité provenant de sources renouvelables grâce à un projet qui a permis l’installation d’environ 50 000 systèmes solaires domestiques chaque mois entre 2012 et 2015.  3) Bolivie : plus de 16 000 familles ont bénéficié d’un projet visant à améliorer l’accès des petits exploitants agricoles des zones rurales aux marchés par le biais d’organisations locales autonomes.
4) Bosnie-Herzégovine : de mi-2014 à fin 2015, plus de 160 000 personnes ont bénéficié de la remise en état d’infrastructures dans des zones touchées par les inondations, et environ 94 000 personnes ont reçu des matériaux de construction et autres fournitures d’urgence.  5) Brésil : quelque 60 millions d’hectares de forêt tropicale ont été protégés depuis 2012 avec la contribution du Projet d’aires protégées de la région amazonienne.  6) Cambodge : 80 % des accouchements ont fait l’objet d’une assistance médicale qualifiée en fin 2015, contre 39 % en 2008. 
7) Cameroun : le nombre de personnes dans les zones urbaines ayant gagné accès à des routes praticables en toute saison dans un rayon de 500 mètres a augmenté, passant de 31 000 en 2009 à 435 000
en 2015. 
8) Chine : dans la province de Fujian, plus de 5 400 km de routes rurales ont été réhabilités entre 2011 et 2014, réduisant de 42 % la durée des trajets à parcourir pour accéder aux services et marchés.  9) Colombie : à Bogota, le nombre de personnes exposées à des catastrophes naturelles a reculé, de 604 000 à 236 972, par suite du Projet de réduction de la vulnérabilité aux catastrophes.
10) République démocratique du Congo : 1,2 million de citadins ont gagné accès à des sources d’eau améliorées de 2014 à 2015. 11) République arabe d’Égypte : plus de 130 000 tonnes d’émissions de dioxyde de carbone ont été évitées en 2013 et 2014 grâce au Programme d’activités de mise à la casse et de recyclage de véhicules. 12) Éthiopie : l’accès aux services de vulgarisation agricole a été élargi, passant de 4 millions à 13 millions de bénéficiaires entre 2005 et 2015.
13) Grenade : les recettes touristiques se sont accrues de près de 35 % à la faveur de réformes de la réglementation de 2013 à 2014. 14) Guatemala : les capacités de 20 000 petits producteurs et petites entreprises, dont 90 % étaient des autochtones, ont été renforcées grâce à un programme de développement économique rural. 15) Haïti : 5 571 agents médicaux et travailleurs communautaires ont été formés entre 2010 et 2013 dans le cadre du Projet d’urgence de lutte contre le choléra. 
16) Indonésie : l’accès au crédit s’est accru au profit de plus de 670 000 personnes grâce au Programme national d’autonomisation communautaire, qui a permis de mettre en place des fonds de crédit autorenouvelables. 17) Kenya : 2,6 millions de personnes avaient bénéficié d’une aide sous forme de transfert monétaire par le biais du Programme national de filet de protection sociale en fin 2015, contre 1,7 million de personnes en 2013. 18) Mauritanie : la capacité de l’État à administrer le système fiscal a été renforcée, ce qui a permis d’accroître les recettes fiscales de 36 % de 2011 à 2014.
19) Népal : plus de 400 microcentrales hydroélectriques ont été construites entre 2007 et 2014, donnant accès à une énergie fiable et propre à 150 000 ménages ruraux.  20) Nicaragua : 458 557 personnes — dont plus de la moitié étaient des femmes — ont bénéficié d’un projet visant à renforcer les droits de propriété par l’amélioration des services d’établissement et d’enregistrement de titres fonciers de 2012 à 2015. 21) Pakistan : 7,7 millions de personnes à travers le pays ont perçu un financement du Fonds pour la réduction de la pauvreté, 61 % des prêts ayant été accordés à des femmes.
22) Papouasie-Nouvelle-Guinée : 35 % des jeunes diplômés d’un programme de formation sur le tas se sont vu proposer un emploi depuis 2011. 23) Philippines : en 2015, un total de 4,4 millions de ménages pauvres comprenant des enfants a été inscrit à un programme de transferts monétaires conditionnels visant à inciter les parents à investir dans la santé et l’éducation de leurs enfants.  24) Rwanda : 33 000 emplois ont été créés grâce à l’appui au développement de l’horticulture et de la production vivrière à flanc de colline entre 2010 et 2015.
25) Sri Lanka : environ 186 500 enseignants ont bénéficié de programmes de perfectionnement en milieu scolaire depuis 2012.  26) Tanzanie : 8 millions de Tanzaniens ruraux ont gagné accès à l’eau propre et saine en fin 2015, soit une augmentation de 75 % par rapport à 2007.  27) Ouzbékistan : 3 500 foyers à Boukhara et 11 000 à Samarkand ont été raccordés à des réseaux d’égouts publics entre 2012 et 2015.
28) Vanuatu : 521 foyers ont gagné accès à l’électricité centralisée entre septembre 2014 et décembre 2015. 29) Viet Nam : entre 2008 et 2014, plus de 93 400 agriculteurs ont été formés à des techniques agricoles durables et à des technologies nouvelles, qui, une fois appliquées, les ont aidés à augmenter la valeur des ventes de 22 % en moyenne.  30) République du Yémen : de 2012 à 2015, 101 042 personnes ont gagné accès à des services de soins de santé primaires améliorés, 121 193 personnes à des sources d’eau améliorées, et 41 039 personnes à des installations sanitaires améliorées. 
Bienvenue