Image

Kristalina Georgieva

Directrice générale

Kristalina Georgieva a pris ses fonctions actuelles de directrice de générale de la Banque mondiale le 2 janvier 2016.

En sa qualité de directrice générale de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement et de l’Association internationale de développement, les organes de prêt aux pays à revenu intermédiaire et aux pays pauvres du Groupe de la Banque mondiale, Mme Georgieva aura pour mission de rechercher le soutien de la communauté internationale afin de mobiliser des ressources et apporter les solutions plus efficaces au profit des pauvres à l’échelle requise.

De nationalité bulgare, Mme Georgieva a contribué à formuler le programme d’action de l’Union européenne depuis 2010 en sa qualité de commissaire à la coopération internationale, à l’aide humanitaire et à la réaction aux crises, poste où elle gérait l’un des plus importants budgets d’aide humanitaire au monde et où elle s’est posée en championne mondiale de la résilience.

Comme vice-présidente de la Commission européenne en charge du budget et des ressources humaines, Mme Georgieva était responsable du budget de 161 milliards d’euros (175 milliards de dollars) de l’Union européenne et des 33 000 agents de ses institutions à travers le monde. Elle a triplé le niveau de financement alloué à la crise des réfugiés en Europe et mené activement les efforts entrepris pour accélérer les avancées en faveur de l’égalité hommes-femmes au sein de la Commission et faire ainsi en sorte que 40 % de femmes occupent des postes à responsabilités d’ici 2019.

Mme Georgieva est largement respectée pour les initiatives qu’elle a prises afin de pousser la communauté internationale à trouver des solutions innovantes aux défis complexes d’aujourd’hui. En tant que coprésidente du Groupe de haut niveau sur le financement de l’action humanitaire créé par le secrétaire général des Nations Unies, elle a obtenu la mise en place d’un système beaucoup plus efficace pour répondre aux besoins d’un nombre record de personnes vulnérables.

Avant de rejoindre la Commission européenne, Mme Georgieva a occupé plusieurs postes à la Banque mondiale, le dernier étant celui de vice-présidente et secrétaire (2008-2010), où elle a été l’interlocutrice entre la haute direction, le Conseil d’administration et les pays actionnaires du Groupe de la Banque mondiale. Dans le sillage de la crise financière internationale de 2008, elle a joué un rôle crucial dans la réforme de la gouvernance de la Banque mondiale et dans l’augmentation de capital qui l’a accompagnée.

De 2007 à 2008, Mme Georgieva a été directrice du développement durable en charge des politiques et des opérations de prêt dans les secteurs des infrastructures, du développement urbain, de l’agriculture, de l’environnement et du développement social, ainsi que de l’appui aux pays fragiles ou touchés par des conflits. À ce titre, elle a supervisé environ 60 % des opérations de prêt du Groupe de la Banque mondiale.

Avant cela, en 2004, Mme Georgieva a été nommée directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Fédération de Russie, basée à Moscou. Elle a ensuite été nommée directrice de la Banque mondiale chargée de la stratégie, des politiques et des prêts liés à l’environnement. Puis elle est devenue directrice de l’environnement et du développement social pour la Région Asie de l’Est et Pacifique. Mme Georgieva a commencé à travailler à la Banque mondiale en 1993 en tant qu’économiste de l’environnement.

Ayant une profonde maîtrise des questions de développement international et de finances, Mme Georgieva s’est bâti une réputation bien méritée au sein de la Banque en raison de sa capacité à obtenir de larges consensus et à traduire les stratégies dans les faits. Elle a à son actif plus d’une centaine de publications sur des thématiques environnementales et économiques, dont un manuel scolaire sur la microéconomie. 

Kristalina Georgieva est née en 1953 à Sofia en Bulgarie. Elle est titulaire d’un Ph. D en sciences économiques et d’un master en économie politique et sociologie de l’Université d’économie nationale et mondiale de Sofia, où elle a été professeur agrégée de 1977 à 1991.


Bienvenue