COMMUNIQUÉS DE PRESSE 18 septembre 2018

La Banque mondiale renforce son soutien au développement du tourisme et de l’agribusiness à Madagascar

WASHINGTON, 18 septembre 2018 – La Banque mondiale a approuvé ce jour un crédit de 70 millions de dollars de l'Association internationale de développement (IDA) pour la seconde phase de la deuxième série de projet Pôles Intégrés de Croissance et Corridors (PIC2.2) au Madagascar. Cette deuxième phase soutiendra le développement du tourisme et de l'agribusiness dans le pays et améliorera l'accès aux infrastructures et aux services dans les régions cibles de Diana, Anosy, Atsimo-Andrefana et l’île de Sainte-Marie.

La deuxième phase de PIC2 renforcera davantage le soutien au secteur privé à travers notamment la promotion et la facilitation des investissements, en appuyant les institutions sectorielles aux niveaux national, régional et local pour attirer et maintenir l'investissement privé. Le projet contribuera également à améliorer les principales routes d’accès en zones rurales vers les sites de production, ainsi que les routes et les services urbains essentiels pour les investissements touristiques. Le projet aidera à améliorer la fourniture des services et la capacité d'investissement local. Le projet devra également bénéficier directement à 15 000 agriculteurs, augmenter le trafic annuel de passagers de plus de 400 000 et créer de manière cumulative près de 18 000 emplois et attirer des investissements privés de 25 millions de dollars.

« En élargissant les opportunités d’emplois, en augmentant les revenus des ménages et en améliorant les infrastructures et les services clés, la première phase de PIC2 a modifié le paysage économique et la vie de milliers de personnes dans les régions cibles ainsi qu’au niveau national, déclare Coralie Gevers, Représentante de la Banque mondiale pour Madagascar. « Par exemple, le prix reçu par les cultivateurs de cacao appuyés par le projet a augmenté de 50% par rapport aux autres cultivateurs. Le PIC a aussi fourni un soutien fondamental à la restructuration d’Air Madagascar et la réhabilitation de certains sites touristiques importants. La deuxième phase du projet devrait tirer profit de cet élan pour mobiliser davantage d'investissements privés et accroître l'impact du projet au niveau des populations, tout en soutenant l'adaptation climatique et la protection de l’environnement. »


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2019/017/AFR

Contacts

Madagascar
Dia Styvanley
+261 32 05 001 27
dstyvanley@worldbank.org
Washington
Aby Toure
+1 202 473 8302
akonate@worldbank.org
Api
Api