COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La Chine lance le premier fonds fiduciaire de la Banque mondiale pour mettre fin à la pauvreté et promouvoir le développement

16 juillet 2015


Le Groupe de la Banque mondiale et la Chine s’entendent également sur une collaboration avec l’AIIB

BEIJING, 16 juillet 2015— le Président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a félicité la Chine du rôle grandissant qu’elle joue dans le développement mondial lors des réunions tenues aujourd’hui avec le Premier ministre, Li Keqiang, et d’autres hauts fonctionnaires, notamment le ministre des Finances, Lou Jiwei, et le Gouverneur de la Banque populaire de Chine, Zhou Xiaochuan.

En Chine pour deux jours, M. Kim a eu, le premier jour, des entretiens approfondis avec M. Li Keqiang sur l’économie mondiale, le financement du développement et les réformes de la santé en Chine.

Lors d’une autre réunion tenue aujourd’hui, M. Kim et M. Lou Jiwei ont signé un accord portant création d’un fonds de 50 millions de dollars pour aider à réduire la pauvreté. Le président de la Banque mondiale a également rencontré des dirigeants du Secrétariat multilatéral intérimaire pour l’établissement de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (AIIB) dans le but de s’entretenir d’un resserrement de la collaboration.

Ces initiatives ont pour effet de renforcer le partenariat forgé avec la Chine, qui est déjà le troisième actionnaire de la Banque en importance et contribue largement à l’IDA, le fonds de l’institution pour les plus pauvres, ainsi qu’au Mécanisme mondial de financement des infrastructures.

« La Chine est un solide partenaire de développement et un important partenaire du Groupe de la Banque mondiale, dont elle partage la détermination à mettre un terme à la pauvreté et à  promouvoir une prospérité partagée », note M. Kim. « Je me réjouis de la poursuite de notre collaboration étroite et productive, qui profitera aux pays en développement du monde entier. »

Le fonds fiduciaire, qui devrait être opérationnel avant la fin de l’année, a pour objet de renforcer la coopération entre la Chine et le Groupe de la Banque mondiale, et de mobiliser des ressources financières et des connaissances pour aider les pays en développement à poursuivre un développement solidaire et durable. Il financera des projets d’investissement, des opérations, le développement des connaissances et la coopération au niveau des ressources humaines, aussi bien à l’échelon mondial que régional.

« L’établissement de ce fonds fiduciaire montre que notre partenariat avec les banques de développement multilatérales actuelles ne cesse de se renforcer, alors même que nous fournissons un appui à de nouvelles entités. Nous continuerons de collaborer avec la Banque mondiale pour lutter contre la pauvreté et promouvoir le développement dans le monde entier », explique M. Lou.


Image

Le Président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim et le ministre des Finances de Chine, Lou Jiwei


Durant son séjour de deux jours en Chine, M. Kim a également rencontré le Secrétaire général du Secrétariat multilatéral intérimaire de l’AIIB, M. Jin Liqun, que le gouvernement chinois a nommé aux fonctions de président désigné de l’institution. Ils ont tous deux convenus de coopérer dans une plus large mesure et d’examiner la possibilité de financer conjointement des projets au cours des prochains mois. Les membres fondateurs prospectifs de l’AIIB ont signé les statuts de l’institution le mois dernier, et cette dernière devrait être opérationnelle d’ici la fin de l’année.

« Je félicite le Secrétaire général, Jin Liqun, et tous les membres fondateurs des progrès considérables réalisés dans le cadre de la constitution de l’AIIB » note M. Kim. « L’augmentation des financements au titre des infrastructures aidera les populations pauvres, et nous sommes heureux de travailler, notamment avec la Chine, pour aider l’AIIB à être immédiatement opérationnelle. »

M. Jin a fait valoir que : « depuis la mise en place du Secrétariat multilatéral intérimaire en novembre dernier, la Banque mondiale n’a épargné aucun effort pour faire profiter ce dernier de ses compétences, des leçons qu’elle a tirées de l’expérience et de ses connaissances des bonnes pratiques mondiales. Nous avons l’intention d’identifier les projets pouvant faire l’objet de cofinancements cet automne. Compte-tenu de mon expérience en tant qu’administrateur suppléant à la Banque mondiale, je ne doute nullement que cette étroite coopération entre les deux institutions permettra d’améliorer les conditions de vie des citoyens de nos États membres ».

Le Secrétariat multilatéral intérimaire de l’AIIB et la Banque mondiale collaborent déjà, puisqu’ils ont procédé à des échanges de vues sur des questions telles que la gouvernance institutionnelle, la structure organisationnelle, les mesures de sauvegarde sociale et environnementale et les procédures de passation des marchés.  

Contacts médias
À Beijing
Li Li
Téléphone : 86-10-5861 7850
Lli2@worldbank.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2015/07/16

Api
Api