Cette page en :

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Le Groupe de la Banque mondiale et l’UNFPA simplifient les procédures de passations de marché pour les produits de santé reproductive

11 juillet 2013

 

La coopération interinstitutionnelle accélère le progrès mondial dans le domaine de la santé de la femme

WASHINGTON, 11 JUILLET 2013 – Le Groupe de la Banque mondiale vient d'adopter un nouveau type de contrat standard qui permettra à ses emprunteurs de s’approvisionner plus facilement en produits de santé reproductive par l'intermédiaire du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA). Cet accord s'inscrit dans le cadre d'un effort coordonné de renforcement de l'aide aux pays au développement pour améliorer la santé de la femme d'ici 2015, l'échéance fixée pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement.

Le nouvel accord est le fruit du partenariat actuel entre le Groupe de la Banque mondiale et l’UNFPA pour promouvoir la santé de la femme. Il simplifie énormément la procédure d'achat que les pays doivent suivre dans le cadre des projets financés par le Groupe de la Banque mondiale, et allège la facturation et l'information financière.

« La beauté de cet accord est qu'il n'oblige plus les acheteurs à utiliser les systèmes de commande, de facturation et de paiement spécifiques à la Banque mondiale. Les pays peuvent maintenant utiliser le catalogue en ligne de l’UNFPA pour examiner les caractéristiques des produits de santé reproductive proposés, faire leur choix et passer leur commande. La procédure est la même que le financement vienne de la Banque mondiale ou de l'État », a déclaré Christopher Browne, chef du service de passation des marchés du Groupe de la Banque mondiale. « C'est une étape importante dans le soutien à la réalisation de progrès sur le plan de la santé et du développement, et dans l'édification de partenariats solides qui profitent au final à nos clients et aux utilisateurs de ces produits médicaux. »

Dans le cadre de ce nouvel accord, les pays peuvent passer leurs différentes commandes en utilisant le portail d'achat en ligne de l’UNFPA (MyAccessRH.org), selon le calendrier d'achat prévu par le projet. L’UNFPA examine la commande et établit un prix fixe pour les articles commandés. Le montant exact est alors transféré du compte du projet sous 30 jours, permettant ainsi à l’UNFPA de commencer à livrer les produits.

« Cet accord peut profiter à un large éventail de pays », a ajouté Éric Dupont, chef du service des achats de l’UNFPA. « Qu'il s'agisse de petits pays ne pouvant se procurer des produits dont la qualité est garantie ou à des prix compétitifs, d'administrations n'ayant pas suffisamment de personnel pour s'approvisionner en temps utile, ou de pays devant répondre a une rupture de stock pendant qu'ils procèdent à un appel d'offres local, tous peuvent en tirer profit. Ce que nous entendons le plus souvent, c'est qu’AccessRH permet de gagner du temps et de l'argent et, surtout, de garantir la sûreté et l'efficacité de produits de santé reproductive qui sont absolument nécessaires. »

Ce système de commande simplifié et automatisé aidera les pays à se réapprovisionner au moment voulu en produits de santé reproductive.

On peut s’attendre à ce que les collaborations entre le Groupe de la Banque mondiale et les organismes des Nations Unies visant à mettre au point de nouvelles formes d'accord continuent à se multiplier à l’avenir.

 

Contacts médias
COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2013/007/OPCS