Banque internationale pour la reconstruction et le développement

La BIRD—plus grande banque de développement du monde—conseille et propose des produits financiers pour aider les pays à étendre les bienfaits d’une croissance durable à l’ensemble de leur population.

La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) est une « coopérative » mondiale qui appartient à ses 189 États membres. Première banque de développement du monde, la BIRD appuie la mission du Groupe de la Banque mondiale en fournissant des prêts, des garanties, des produits de gestion des risques et des services de conseil destinés aux pays à revenu intermédiaire et aux pays pauvres solvables, tout en assurant la coordination des actions menées pour faire face aux défis d’ampleur régionale ou mondiale. 

Créée en 1944 pour aider l’Europe à se reconstruire au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la BIRD est l’une des institutions composant la Banque mondiale, aux côtés de l’Association internationale de développement (IDA), qui se consacre aux pays les plus pauvres. La BIRD et l’IDA œuvrent en étroite collaboration avec les trois autres institutions du Groupe de la Banque mondiale, ainsi qu’avec les pouvoirs publics et le secteur privé des pays en développement, afin de réduire la pauvreté et de favoriser le partage de la prospérité.

La BIRD en action

Image

L’égalité hommes-femmes au travail : une priorité mondiale

L’Initiative de la Banque mondiale pour les adolescentes (AGI) facilite la transition des jeunes femmes de l’école au monde du travail.

Image

Favoriser l’intégration des Roms en Europe de l’Est

La BIRD offre un appui financier à des foyers Roms sous réserve qu’ils inscrivent leurs enfants à l’école et que le taux de présence en classe soit d’au moins 85 %.

Image

La viabilité de l’énergie solaire thermique démontrée au Maroc

La centrale d’Aïn Béni Mathar a nécessité une coordination étroite pour le cofinancement d’un seul contrat concernant la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance du projet.

Le partenaire des pays à revenu intermédiaire

La collaboration du Groupe de la Banque mondiale avec les pays à revenu intermédiaire s’articule autour de leur statut simultané de clients et d’actionnaires. Ces pays ont la caractéristique d’être des locomotives de la croissance mondiale, d’abriter de gros investissements d’infrastructure et de recevoir une part importante des exportations provenant des économies avancées et des pays à faible revenu. Alors qu’un grand nombre d’entre eux enregistrent des avancées économiques et sociales rapides, ils jouent un rôle de premier plan dans la résolution des problèmes mondiaux. 

Mais les pays à revenu intermédiaire abritent aussi plus de 70 % de la population pauvre mondiale, souvent dans des régions reculées. En outre, parce qu’ils n’ont qu’un accès limité aux financements du secteur privé, ces pays sont vulnérables aux chocs économiques et aux crises internationales, au premier rang desquelles figurent le changement climatique, les migrations forcées et les pandémies. La Banque mondiale est un partenaire essentiel pour les pays à revenu intermédiaire, qui représentent plus de 60 % du portefeuille de la BIRD. 

  • apporte des ressources financières mais aussi des services techniques et d’appui aux connaissances ;
  • fournit des conseils stratégiques pour aider les pouvoirs publics à procéder à des réformes qui améliorent les services, encouragent l’investissement privé et promeuvent l’innovation et l’échange de solutions ;  
  • collabore avec les pays au gré de l’évolution des défis auxquels ils sont confrontés grâce à des produits financiers innovants et diverses enceintes mondiales. 

La BIRD s’attache surtout à faire en sorte que les progrès accomplis dans la réduction de la pauvreté et le partage de la prospérité soient durables. Elle met tout particulièrement l’accent sur le soutien apporté au développement économique des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure qui, après avoir bénéficié de l’aide de l’IDA, deviennent des clients de la BIRD. Elle s’emploie aussi à accroître ses capacités afin d’aider les pays en proie à un conflit ou en situation de fragilité. La BIRD est un partenaire de long terme et, à ce titre, elle intensifie son appui à tous les pays à revenu intermédiaire en période de crise.

Les services de la BIRD

La BIRD procure aux gouvernements des États nationaux ou à leurs subdivisions des solutions novatrices dans le domaine des produits financiers (prêts, garanties et instruments de gestion du risque) mais aussi des services d’appui aux connaissances et de conseil (éventuellement remboursables).

La BIRD finance des investissements dans tous les secteurs, et apporte son expertise et son soutien technique à tous les stades des projets. Ses ressources n’apportent pas seulement aux pays emprunteurs les financements dont ils ont besoin : elles sont aussi un support de transfert des savoirs et d’assistance technique.

Ses services de conseil en matière de gestion de la dette publique (a) et des actifs (a) aident les gouvernements, les institutions sectorielles et les organisations de développement à préserver et accroître leurs ressources financières en renforçant leurs capacités institutionnelles.

La BIRD accompagne les efforts entrepris par les gouvernements en vue de renforcer la gestion des finances publiques, d’améliorer le climat de l’investissement, de résoudre les difficultés qui entravent la délivrance des services et de renforcer les politiques publiques et les institutions.

image

Stratégies pour les pays (a)

Les cadres de partenariat-pays servent de plan directeur pour orienter la collaboration de la BIRD et des autres institutions du Groupe de la Banque mondiale avec un pays client dans la perspective du double objectif poursuivi par le Groupe : mettre fin à l’extrême pauvreté et favoriser une plus grande prospérité partagée de manière durable.

image

Produits et services

Les financements et les services de conseil de la BIRD viennent compléter les autres efforts déployés par le Groupe de la Banque mondiale pour réduire la pauvreté et stimuler une croissance durable. La BIRD prête aux pays à revenu intermédiaire mais aussi aux pays pauvres solvables qui peuvent bénéficier de l’aide de l’IDA.

image

Financement et gestion du risque (a)

Les institutions du Groupe de la Banque mondiale innovent pour offrir un éventail toujours plus diversifié d’instruments d’assurance, d’amélioration des termes du crédit et de couverture, afin d’aider leurs pays clients à gérer les risques financiers tandis qu’ils s’attèlent à résoudre leurs problèmes de développement.

 

Comment la BIRD se finance-t-elle ?

La BIRD lève la majeure partie de ses ressources sur les marchés des capitaux internationaux. Ce mode de financement lui a permis d’allouer, depuis 1946, plus de 500 milliards de dollars de prêts destinés à faire reculer la pauvreté dans le monde, sachant que ses actionnaires (les pays membres) ont versé environ 14 milliards de dollars à son capital.

La BIRD bénéficie de la notation « AAA » depuis 1959, ce qui lui permet d’emprunter à faible coût et d’offrir aux pays à revenu intermédiaire un accès aux capitaux à des conditions plus favorables. Ainsi les financements de la BIRD contribuent à la viabilité des projets de développement, tout en complétant souvent ou en catalysant des financements privés.

La BIRD tire un revenu annuel du rendement de ses fonds propres et de la faible marge qu'elle réalise sur les prêts consentis. Ces revenus permettent de couvrir les frais de fonctionnement de la Banque mondiale (BIRD et IDA), de renflouer les réserves de l'institution afin de renforcer sa position de bilan et d'assurer un transfert de ressources annuel au profit de l’IDA, le fonds du Groupe de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres.

Bienvenue