COMMUNIQUÉS DE PRESSE 16 novembre 2017

La Banque mondiale accorde 45 millions de dollars à Madagascar pour améliorer les finances publiques et le climat de l’investissement

WASHINGTON, 16 novembre 2017 - La Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un don de 45 millions de dollars destiné à soutenir les réformes entreprises par Madagascar pour soutenir ses finances publiques et améliorer le climat de l’investissement. Ce financement fait suite à un premier projet équivalent et entend aider les autorités malgaches à poursuivre les efforts entrepris depuis 2014 pour accélérer la relance socioéconomique.

Ce nouveau financement permettra de renforcer et approfondir les réformes en matière de gestion des finances publiques. Plus précisément, il accompagnera les efforts menés par le gouvernement en vue d’accroître les recettes fiscales, réduire les subventions qui ne profitent pas aux pauvres et renforcer la gestion de l’investissement public. Les autorités ont supprimé les subventions sur les carburants, rationalisé les transferts aux caisses de retraite et renforcé progressivement le recouvrement de l’impôt. Le nouveau programme, qui s’étalera sur deux années, appuiera des réformes qui devraient permettre d’augmenter les recettes fiscales à hauteur de 0,6 % du PIB et de réduire de 0,8 % du PIB les dépenses qui ne favorisent pas les pauvres.

« Ce programme soutiendra la volonté du gouvernement d’accroître l’espace budgétaire disponible pour les dépenses sociales et d’investissement, tout en s’attachant à stimuler davantage la croissance par le développement du secteur privé », indique Coralie Gevers, responsable des opérations de la Banque mondiale pour Madagascar.

Le nouveau projet finance en effet une série de réformes qui amélioreront le climat de l’investissement. Plusieurs programmes permettront de dynamiser les investissements privés dont le pays a particulièrement besoin ; ils viseront à améliorer les pratiques de passation des marchés de la JIRAMA (la compagnie publique d’eau et d’électricité), à réduire les délais de règlement des différends commerciaux et à renforcer la stabilité des banques de microfinancement.

L’opération relève d’un financement à l’appui des politiques de développement. Ce type d’opération apporte un soutien financier direct au Trésor public à la condition que le gouvernement réalise un ensemble de réformes structurelles et institutionnelles qu’il aura lui-même initiées et mises en œuvre. Ces réformes doivent permettre d’obtenir des résultats de développement spécifiques, qui contribuent à réduire durablement la pauvreté en stimulant la croissance et en améliorant le niveau de vie des populations pauvres. Une série de financements complémentaires sont actuellement en préparation, qui visent à promouvoir une croissance résiliente et sans exclus à Madagascar. 


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2018/046/AFR

Contacts

Madagascar
Dia Styvanley
+261 32 05 001 27
dstyvanley@worldbank.org
Washington
Ekaterina Svirina
(202) 458-1042
esvirina@worldbank.org
Api
Api