COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

Vidéo 17 septembre 2019

Pourquoi investir dans l’autonomisation des femmes et des filles en Afrique ?

En Afrique subsaharienne, les pays disposent d’un formidable atout économique, encore en grande partie inexploité : les femmes. Si elles étaient dotées des compétences et du pouvoir de s’épanouir dans la sphère sociale et économique, les femmes pourraient davantage contribuer, dans leur foyer et au niveau national, à la croissance de l’économie. Le projet pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel, également connu sous son acronyme en anglais, SWEDD, a été lancé à la demande de sept pays : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, afin de favoriser l’émancipation des femmes et des adolescentes, ainsi que leur accès à des services de santé reproductive, maternelle et infantile de qualité.