NOTE

Programme de la Banque mondiale pour le recrutement d'étudiants-chercheurs africains



World Bank Group

Washington, le 31 juillet 2019―Le département Afrique de la Banque mondiale accepte à présent les candidatures pour l’édition 2020 du programme de recrutement de doctorants africains inscrits à l’université ou récemment diplômés. 

Programme de recrutement d'étudiants-chercheurs africains

Lancé en 2013 par le Groupe de la Banque mondiale, le programme de recrutement d'étudiants-chercheurs africains est destiné aux jeunes talents africains, titulaires d'un doctorat ou suivant un programme doctoral dans les domaines d'expertise de la Banque mondiale. Depuis sa création, notre programme a rencontré un vif succès sur tout le continent et a permis de constituer un vivier de jeunes doctorants prometteurs, intéressés par les questions de développement et envisageant de travailler dans une institution internationale, dans l'administration de leur pays, dans des Think Tank ou dans l'enseignement. Le programme permet aux candidats retenus d'effectuer un séjour d’au moins six mois au siège du Groupe de la Banque mondiale ou dans ses bureaux de pays afin d’acquérir une expérience pratique des métiers du développement. Cette expérience comprend notamment la production et la diffusion de travaux de recherche, la conception de politiques publiques aux niveaux national et international et le renforcement des institutions, en vue d’encourager une croissance inclusive dans les pays en développement. Tout en bénéficiant des recherches et des innovations dans de nombreux secteurs, les candidats retenus mèneront des recherches, travailleront sur les politiques économiques et l’assistance technique ainsi que sur les opérations de prêt qui sont au cœur du double objectif de la Banque mondiale de mettre fin à la pauvreté et promouvoir une croissance économique équitable.

Les doctorants des promotions précédentes ont apporté une plus-value précieuse à notre institution et sont devenus des membres incontournables des départements qui les ont recrutés, en contribuant activement à leurs travaux de recherche. Cela leur a également permis d'avoir une meilleure compréhension des missions et activités du Groupe de la Banque mondiale ; d'accéder à des données de qualité pour leurs travaux de recherche et de collaborer avec des experts reconnus du développement.

Nous avons 15 places disponibles pour l’édition 2020. Grâce au soutien du partenariat Think Africa (a), nous recrutons 10 doctorants supplémentaires dont les recherches portent en particulier sur le développement et le financement du secteur privé. Ces 10 doctorants travailleront sur la manière d’améliorer le cadre macroéconomique, financier et des affaires en Afrique subsaharienne afin de stimuler les investissements du secteur privé, renforcer les politiques publiques et promouvoir l’activité économique dans la région. 

Conditions d’admission

  • Être ressortissant d’un pays d’Afrique subsaharienne et avoir récemment obtenu son doctorat, ou être en dernière année de doctorat dans tous les secteurs du développement et notamment dans les domaines suivants : économie, éducation, santé, gouvernance, énergie, agriculture, infrastructure, démographie. 

  • Posséder une excellente maîtrise, orale et écrite, de l’anglais ;

  • Avoir moins de 32 ans à la date de clôture des dépôts des dossiers de candidature. La priorité sera donnée aux candidats nés après le 30 septembre 1988 ;

À propos de la promotion 2019

Quelque 3029 jeunes chercheurs africains ont postulé au programme en 2018. 144 d'entre eux, provenant de 26 pays africains, ont été admissibles au processus de recrutement.  24 doctorants ont été recrutés dans divers départements du Groupe de la Banque mondiale, incluant l’agriculture, l’énergie et le commerce. La promotion comprend 15 étudiantes-chercheuses et 8 étudiants-chercheurs issus de 12 pays d'Afrique. 

Ils travaillent dans les départements suivants : Agriculture ; Éducation ; Énergie et secteur extractif ; Gouvernance ; Bureau de l’économiste en chef pour l’Afrique ; Économie du développement ; Santé, nutrition et population ; Macroéconomie ; Commerce et investissement ; Protection sociale et emploi ; Changement climatique ; Infrastructures et partenariats public-privé ; Fragilités, conflits et violences (FCV) ; Genre. Le programme est soutenu par le Think Tank Africa Partnership (TAP), le fonds FCV et les ressources de l'Association internationale de développement (IDA).

https://wbgfellowship.worldbank.org/

À propos de la promotion 2019

Pays

Étudiant-chercheur

Service de la Banque mondiale

Service de la Banque mondiale

Bénin

MODESTE DAYÉ

Protection sociale et travail

Économie du développement et questions liées à l’inclusion financière, au travail, à la répartition des ressources au sein des ménages et aux biais comportementaux dans les processus de décision

Burkina Faso

ALEXANDRE HENRY 

Bureau de l’économiste en chef pour l’Afrique

Macroéconomie et questions de politique monétaire, de politique budgétaire et de développement dans les économies riches en ressources

Cameroun

ARLETTE SIMO FOTSO

Projet sur le capital humain

Économie de la santé, de l’éducation et du travail et démographie économique, en particulier dans les domaines du handicap, du VIH, de la santé des enfants, des dynamiques familiales et des inégalités socio-économiques

Cameroun

BODEL AYMELE GNINTEDEM

Éducation

Application des méthodes d’économétrie spatiale dans les champs de la santé et de l’éducation

Cameroun

MARIE CHRISTELLE MABEU

Bureau de l’économiste en chef pour l’Afrique

Santé Économie, économie démographique et économie politique

Comores

AL-MOUKSIT AKIM

Protection sociale et travail

Migration, pauvreté et inégalités, méta-analyse et effet redistributif des politiques budgétaires

Côte d’Ivoire

MOHAMED DIABY

Bureau de l’économiste en chef pour l’Afrique

Économie de l'éducation et politique monétaire (entre autres centres d'intérêt)

Côte d’Ivoire

KADY SYNTHIA KEITA

Gouvernance

Effets des institutions et de la gouvernance sur les performances macroéconomiques des pays

Éthiopie

SELAMAWIT DAMTEW AMARE

Eau

Gestion des ressources en eau

Éthiopie

HABTAMU TESFAYE EDJIGU

Macroéconomie, commerce et investissement

Commerce et développement, en particulier dans les domaines suivants : échanges intra-africains, enclavement, désindustrialisation, environnement des affaires, productivité, réforme du marché, investissement direct étranger et évaluation d’impact

Ghana

THEOPHILINE BOSE-DUKER

Genre et égalité des sexes

Économie de la famille, en particulier questions d’inégalités au sein des ménages, de genre et de protection de l’enfance dans les pays en développement

Ghana

SOLOMON OWUSU

Macroéconomie, commerce et investissement

Transformation structurelle, politique industrielle, commerce, liens intersectoriels et éducation

Guinée 

MAMADOU TANOU BALDE

Bureau de l’économiste en chef pour l’Afrique

Finances publiques, politique monétaire et gestion macro-budgétaire dans les pays en développement riches en ressources naturelles

Kenya

IMMACULATE NAFULA MACHASIO

Migrations et envois de fonds

Économie du développement, finance internationale, politique monétaire, macroéconomie, économie financière et économétrie appliquée

Nigéria

CHIDOZIE ONYEDIKACHI ANYIRO

Agriculture

Agro-industrie dans les pays en développement, financements dans l’agriculture et développement du capital social, efficacité de l'utilisation des ressources chez les petits agriculteurs, stratégies d’adaptation au changement climatique et questions relatives à la pauvreté et à l’égalité des sexes 

Nigéria

JENNIFER UJU OKONKWO

Eau

Effets de l’évolution des politiques environnementales sur le niveau de vie et le bien-être des pauvres

Nigéria

OLUWASEYI DOLAPO SOMEFUN

Projet sur le capital humain 

Santé sexuelle et génésique, transitions familiales, VIH/sida, réseaux sociaux, méthodologie de recherche, statistiques, santé de l’enfant et de l’adolescent (e) 
Postulez