COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

COMMUNIQUÉS DE PRESSE 10 avril 2020

Mali : la Banque mondiale approuve 25,8 millions de dollars pour faire face à la pandémie de coronavirus

WASHINGTON, 10 avril 2020 — La Banque mondiale a approuvé aujourd’hui  25,8 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)* dont la moitié en don et l’autre moitié en crédit pour aider le Mali à faire face au coronavirus. Le Projet de riposte d’urgence à la pandémie de Covid-19 aidera à améliorer l’accès aux services de soins de santé et à promouvoir une réponse intégrée à la pandémie grâce au renforcement des moyens de dépistage, de détection et de traitement des patients, ainsi qu’à l’amélioration des capacités des laboratoires et des moyens de veille sanitaire.

« La Banque mondiale apportera son soutien au Mali en cette période difficile en renforçant les capacités de préparation du système de santé publique et en garantissant que les patients reçoivent les tests de dépistage, le traitement et les soins nécessaires », indique Soukeyna Kane, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Mali.  « Cet appui est particulièrement important dans un pays fragile comme le Mali, où le système de santé est insuffisant et la capacité d’intervention rapide limitée. »

Le nouveau projet renforcera l’aide rapide déjà apportée par la Banque mondiale dans le cadre du Programme de renforcement des systèmes régionaux de surveillance des maladies (REDISSE).

Le Groupe de la Banque mondiale mobilise une aide rapide d’un montant de 14 milliards de dollars afin de renforcer l’action des pays en développement face à la pandémie de Covid-19 et accélérer la vitesse de rétablissement. Cet appui immédiat comprend des financements ainsi que des conseils et une assistance technique destinés à aider les pays confrontés aux conséquences sanitaires et économiques de la pandémie. La Société financière internationale (IFC) y contribue à hauteur de 8 milliards de dollars, avec des financements visant à aider les entreprises touchées par la pandémie et protéger les emplois. La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et l’IDA s'emploient à mettre à la disposition des pays une enveloppe initiale de 6 milliards de dollars pour financer la réponse sanitaire. En vue de fournir un soutien plus large et répondre aux besoins des pays, le Groupe de la Banque prévoit de déployer 160 milliards de dollars sur une période de 15 mois pour protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l'économie.

* L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à taux faible ou nul pour financer des projets et des programmes de nature à stimuler la croissance économique, réduire la pauvreté et améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Ses ressources bénéficient concrètement à 1,6 milliard de personnes. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités de développement dans 113 pays. Le volume annuel de ses engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2020/092/AFR

Contacts

Bamako
Habibatou Gologo
(223) 74989517
hgologo@worldbank.org
Api
Api