COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

Évènements
Forum Investir en Afrique : Nouer des partenariats pour accélérer l’investissement, l’industrialisation et les résultats en Afrique
Forum Investir en Afrique : Nouer des partenariats pour accélérer l’investissement, l’industrialisation et les résultats en Afrique
30 juin - 1 juillet 2015Sheraton Hotel, Addis Ababa, Ethiopie


Le forum INVESTIR EN AFRIQUE se tiendra pendant deux jours au Sheraton d’Addis-Abeba à partir du 30 juin. Cet événement qui vise à stimuler l’investissement en Afrique est le fruit d’une collaboration entre le gouvernement de la République populaire de Chine, le Groupe de la Banque mondiale, la Banque chinoise de développement, le Fonds de développement Chine-Afrique, le gouvernement éthiopien et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel. Il repose sur leur conviction commune que davantage d’investissements et une plus forte industrialisation permettront de générer une croissance pérenne et inclusive, de créer de nouveaux emplois et de faire reculer la pauvreté dans les pays africains. Ce forum entend notamment accroître et promouvoir des investissements responsables et partenariaux en Afrique, provenant de Chine et d'ailleurs, en particulier dans le secteur des industries légères.

Il rassemblera près de 200 personnes dont des ministres et gouverneurs de Chine et d’une douzaine de pays africains, des représentants de haut niveau d’organisations régionales et multilatérales de développement économique, des entreprises du secteur privé et d’autres partenaires au développement.

Vue d’ensemble

La Chine est aujourd’hui le premier partenaire commercial de l’Afrique et le pays qui investit le plus sur ce continent. L’engagement des autorités chinoises en faveur de l’Afrique, pour une coopération plus pragmatique et répondant aux priorités nationales et régionales a été réaffirmé lors de récentes visites des dirigeants chinois sur le continent. La Chine entend poursuivre et même accélérer sa stratégie d’investissements dans les pays africains en développant de nouveaux partenariats d’investissement avec les pays de l’OCDE et en mobilisant de nouvelles sources de financement y compris celles qu’offre l’Afrique.

Le gouvernement de la République populaire de Chine, le Groupe de la Banque mondiale, le gouvernement de la République fédérale démocratique d’Ethiopie et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) sont convaincus qu’il faut davantage d’investissements et une plus forte industrialisation pour permettre une croissance pérenne et inclusive, la création de nouveaux emplois et le recul de la pauvreté dans les pays africains. Ils ont donc décidé d’organiser un forum pour toutes les parties prenantes, en partenariat avec la Banque chinoise de développement et le Fonds de développement Chine-Afrique. Cet évènement favorisera un dialogue ouvert et approfondi entre décideurs publics, partenaires au développement et investisseurs privés étrangers et locaux afin de promouvoir l’investissement et d’accélérer l’industrialisation en Afrique.

Objectif du forum et thèmes des discussions

Le but de ce forum est d’accroître et de promouvoir des investissements responsables et partenariaux en Afrique, provenant de Chine et d’ailleurs, en particulier dans le secteur des industries légères. Comme l’indiquent des recherches récentes, le développement de certaines activités manufacturières légères peut apporter beaucoup aux pays africains. Ils disposent en effet de ressources naturelles abondantes et d’une main d’œuvre bon marché comparée à la forte augmentation des salaires et du coût du foncier constatée dans les centres de l’industrie manufacturière légère en Asie du Sud-Est. Toutefois, la taille des industries manufacturières en Afrique et leur rythme de croissance demeurent insuffisants et font face à des difficultés persistantes.

La conférence traitera donc du climat des affaires, de la logistique des échanges commerciaux et des initiatives d’intégration régionale en Afrique. Elle cherchera à définir un calendrier et un plan d’actions dans ces domaines. Elle examinera les collaborations en cours et celles qui pourraient être mises en place entre la Chine et les pays africains, les partenaires au développement et le secteur privé.

Ce forum s’articulera autour de séances pour : (i) renforcer l’industrialisation et la production manufacturière; (ii) faire fonctionner les zones économiques spéciales (ZES) et les parcs industriels; (iii) établir des infrastructures et chaînes logistiques y compris à l’échelle régionale ; (iv) créer les conditions du développement d’investissements privés responsables; (v) développer les compétences pour améliorer la compétitivité et créer des emplois, et, vi) accroître la productivité agricole et offrir davantage d’opportunités pour l’industrie agroalimentaire. Chaque séance s’efforcera d’examiner les spécificités nationales et locales de l’Afrique au regard des expériences chinoises. Le Groupe de la Banque mondiale apportera des éclairages issus de ses travaux analytiques et de ses projets en cours.

Le forum mettra l’accent sur les représentants des pays africains exportateurs, qui ont ou vont créer des zones industrielles ou qui s’engagent de manière crédible sur la voie de l’industrialisation ainsi que ceux qui bénéficient d’investissements chinois importants  ou qui sont en discussion pour de nouveaux investissements. En outre, des centres africains de réflexion et des organisations régionales ont été invités pour participer à ces travaux, ainsi que le Fonds international de développement de l’agriculture (FIDA) et les partenaires au développement.

09:00 - 10:00 - Ouverture du forum

Discours de bienvenue et allocution du président du Forum :

  • S.E. Ato Sufian Ahmed, ministre des Finances et du Développement économique de la République fédérale démocratique d’Éthiopie 

Principaux intervenants

  • S.E. Ato. Hailemariam Desalegn, Premier ministre de la République fédérale démocratique d’Éthiopie
  • Mme. Liu Jianhua, vice-ministre des Finances de la République populaire de Chine
  • M. Makhtar Diop, vice-président pour l’Afrique du Groupe de la Banque mondiale
  • M. Yuan Li, vice-président de la Banque chinoise de développement en République populaire de Chine
  • M. Xu Shaohua, vice-gouverneur de la province du Guangdong en République populaire de Chine
  • M. Philippe Scholtès, directeur principal de la division de l’élaboration des programmes et de la coopération technique de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI)

10:00 - 10:15 - Pause

10:15 - 12:00 - Séance 1: Étapes opérationnelles pour accélérer l’industrialisation et la production manufacturière

Président de séance:

  • S.E. Dr. Arkebe Oqubay, ministre et conseiller principal auprès du Premier ministre de la République démocratique fédérale d’Éthiopie

Modérateur:

  • M. Todd Benjamin

Intervenants:

  • Mr. Shi Jiyang, ancien directeur général adjoint à la coopération mondiale, Banque chinoise de développement, nouveau président du fonds de développement Chine-Afrique, République populaire de Chine
  • M. Ekwow Spio-Garbrah, ministre du Commerce et de l’Industrie, République du Ghana
  • Prof. Deborah Bräutigam, directrice du programme international à la faculté des hautes études internationales de l'université John Hopkins aux États-Unis 
  • M. Cheng Wei, directeur général adjoint de l’entreprise China Electric Power Equipment and Technology Co. Ltd.

Thème de la séance: En se basant sur l’expérience déjà acquise dans ces domaines, comment peut-on accélérer l’industrialisation et développer l’industrie manufacturière dans les pays africains ? Par quel produit manufacturier faut-il commencer ?

Principaux sujets abordés: Quels sont actuellement les secteurs industriels les plus porteurs dans les pays africains et les difficultés rencontrées ? Quelle est la clé de la réussite du modèle chinois et comment peut-il être exporté en Afrique ? Comment renforcer la collaboration entre le gouvernement chinois, ses homologues africains et les investisseurs chinois pour accroître les investissements directs étrangers en provenance de la Chine, en particulier dans l’industrie manufacturière ? Quelles initiatives pourraient être mises en place par les autorités africaines pour attirer de tels investissements ? 

Débat: Les intervenants seront invités à partager leur expérience.

12:00 - 14:00 Déjeuner, discours inaugural

Président de séance:

  • M. Guang Zhe Chen, directeur de la Banque mondiale pour l’Éthiopie

Discours:

  • Prof. Justin Yifu Lin, vice-président de la Fédération chinoise de l’Industrie et du Commerce en République populaire de Chine

14:00 - 16:00 - Séance 2: Faire fonctionner davantage les zones économiques spéciales  et les parcs industriels en Afrique

Président de séance:

  • Dr. Arkebe Oqubay, conseiller du Premier ministre au rang de ministre, République fédérale d’Éthiopie

Modérateur:

  • M. Todd Benjamin

Intervenants:

  • S.E. Dr. Arkebe Oqubay, ministre et conseiller principal auprès du Premier ministre de la République démocratique fédérale d’Éthiopie
  • M. Shen Jiben, directeur principal du département de la Stratégie et du Plan à la Banque chinoise de développement de la République populaire de Chine
  • Mme. Cecile Fruman, directrice du pôle des Pratiques mondiales pour le Commerce et la Compétitivité à la Banque mondiale 
  • M.Philippe Scholtès, directeur principal de la division de l’élaboration des programmes et de la coopération technique de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI)

Thème de la séance: Tirer les enseignements de l’expérience acquise dans le domaine des zones économiques spéciales (ZES) et des parcs industriels. Comprendre leurs réussites et leurs échecs. 

Principaux sujets abordés: Où en est le développement des ZES et des parc industriels dans les pays africains? En quoi est-il différent de l’expérience de la Chine ? Quelles sont les conditions nécessaires à leur succès et comment les atteindre de manière pérenne ? 

Débat: Les intervenants seront invités à partager leurs expériences.

16:00 - 16:15 - Pause

16:15 - 18:15 - Séance 3: Accélérer le développement des infrastructures et des chaînes logistiques 

Président de séance:

  • S.E. M. Ilyas Dawaleh, ministre de l’Économie et des Finances de la République de Djibouti

Modérateur:

  • M. Todd Benjamin

Intervenants:

  • Ato Mekonnen Abera Tadele, directeur général, direction des affaires maritimes, Éthiopie
  • M.  Sindiso Ngwenya, secrétaire général de la COMESA 
  • M. Shao Gang, vice-président du groupe China Tiesiju Civil Engineering Ltd.
  • M. Song Dongsheng, président de l’entreprise Sinohydro Cor. Ltd.
  • M. Koffi Klousseh, Responsable en chef de l’investissement au département de l’Infrastructure de l’IFC

Thème de la séance: Mettre en place les actions nécessaires pour surmonter le manque d’infrastructures et les obstacles logistiques de la production manufacturière.

Principaux sujets abordés: Quels sont les principales lacunes de l’infrastructure industrielle et les obstacles à la création d’emplois? Quels exemples de bonnes pratiques peut-on citer dans ce domaines pour palier ces difficultés? Quels sont les modèles à suivre en matière de réduction des coûts de la logistique des échanges commerciaux et de la durée du transport? Comment financer les infrastructures nécessaires? Quelle collaboration peut-on imaginer entre la Chine, les gouvernements africains, les autres partenaires au développement et le secteur privé pour créer rapidement les conditions nécessaires au développement industriel et commercial ?  

Débat: Les intervenants seront invités à partager leurs expériences.

19:00 - 20:30 - Dîner de bienvenue organisé par la Banque chinoise de développement

Président de séance:

  • M. Bian Shiyuan,  directeur général adjoint du département du financement international à la Banque chinoise de développement de la République populaire de Chine

Réflexions:

  • M. Yuan Li, vice-président de la Banque chinoise de développement

09h00 – 11h00 - Séance 4:  Créer rapidement les conditions du développement d’investissements privés 

Président de séance:

  • Mr. Colin Bruce, directeur, Banque mondiale 

Modérateur:

  • M. Todd Benjamin

Intervenants:

  • Amadou Boubacar Cissé, ministre du Plan, de l’Aménagement du territoire et du Développement communautaire, République du Niger (TBC)
  • M. Ken Poonoosamy, directeur du Board of Investment (BOI),  République de Maurice
  • M. Gu Xun, vice-président de l’entreprise Startimes Communication Network Technology
  • Prof. Lu Feng, professeur à la faculté School of Government & directeur, de l’institut d’études économiques et administratives Leo Ko-Guan à l’université de Pékin en République populaire de Chine

Thème de la séance: Quelles sont les caractéristiques d’un environnement propice à l’investissement, et comment orienter l’investissement au profit du développement ? Comment poursuivre ces objectifs de concert en assurant leur renforcement mutuel ?

Principaux sujets abordés: Quels sont les deux ou trois critères essentiels qui rendent un pays attractif aux yeux des investisseurs chinois et des entreprises privées étrangères ? Du point de vue des pays africains, en quoi ces investissements chinois et internationaux ont-ils davantage d’impact sur le développement du continent ? Quels enseignements peut-on tirer de l’expérience d’autres pays ? Quelles sont les actions à mener par les pays et les entreprises privées pour garantir la bonne mise en œuvre des réformes et permettre aux pays africains d’attirer davantage d’investissements directs étrangers ?  

Débat: Les intervenants seront invités à partager leur expériences.

11h00 – 11h15 - Pause

11h15 – 13h15 - Séance 5: Développer les compétences pour améliorer la compétitivité et créer des emplois

Président de séance:

  • Dr Kaba Urgessa, ministre de l’Éducation Supérieure de la République démocratique fédérale d’Éthiopie

Modérateur:

  • M. Todd Benjamin

Intervenants:

  • M. Zhang Huarong, Président de l’entreprise Dongguan Huabao Shoes Co., Ltd.
  • M. Dejene Tezera, directeur de programme à l’ONUDI
  • M. Zhang Suoqing, directeur de la faculté de commerce international et de l’énergie atomique publique à l’institut national chinois de la recherche et de la conception énergétiques
  • Prof. Aminate Sall Diallo, conseiller auprès du ministre de l’Enseignement supérieur Research of Senegal, Republic of Senegal

Thème de la séance: Comment favoriser le développement des compétences dans les pays africains grâce à une meilleure politique commune d’investissement entre la Chine et l’Afrique ?

Principaux sujets abordés: Au regard des expériences des représentants du secteur privé chinois et africains, dans quels domaines les compétences font-elles le plus défaut ? Et quelles ont été les solutions pour y remédier ? Quel est le coût et la durée nécessaire de formation? Quelles sont les recommandations du secteur privé aux autorités chinoises et africaines pour améliorer les compétences de la main-d’œuvre locale ? Quels exemples positifs peut-on citer en matière de coopération entre l’État et le secteur privé dans ce domaine? 

Débat: Les intervenants seront invités à partager leur expériences.

13h15 – 14h30 - Déjeuner

14h30 – 16h30 - Séance 6: Transformer la productivité agricole et offrir davantage d’opportunités pour l’industrie agroalimentaire 

Président de séance:

  • Mme. Josefina Stubbs, vice-présidente du Fonds international de développement agricole (FIDA) 

Modérateur:

  • M. Todd Benjamin

Intervenants:

  • Mr. Ato Khalid Bomba, CEO, Agence éthiopienne de transformation agricole 
  • Dr. Agnes Kalibata, présidente de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA)
  • M. Shi Jiyang, directeur général adjoint du département de Coopération mondiale à la Banque chinoise de développement de la République populaire de Chine
  • M. Mark Cackler, directeur du pôle des Pratiques mondiales pour l’Agriculture à la Banque mondiale
  • M. Ji Weimin, président du groupe CGC Overseas Construction Group en République populaire de Chine
  • M. Simon Andrews, directeur principal pour la Chine, la Mongolie et la Corée à l’IFC

Thème de la séance: Quelles sont les expériences positives de transformation agricole en Chine et en Afrique ? Comment peut-on les exporter dans d’autres pays ?

Principaux sujets abordés:  Quels sont les principaux obstacles politiques et techniques à contourner pour permettre aux petits producteurs et commerçants de tirer parti de l’augmentation de la demande de denrées alimentaires sur le continent ? Comment permettre la diffusion de nouvelles techniques agricoles sur le terrain ? Quels sont les enseignements à tirer de l’expérience chinoise ?

Débat: Les intervenants seront invités à partager leur expériences.

16h30 – 17h00 - Séance de clôture

Président de séance:

  • Mme. Haleh Bridi, directrice de la communication extérieure et des partenariats pour la région Afrique à la Banque mondiale

Discours:

  • S.E. Ato Ahmed Shide, ministre d’État des Finances, de l’Économie et du Développement de la République démocratique fédérale d’Éthiopie 
  • M. Yuan Li, vice-président de la Banque chinoise de développement de la République populaire de Chine 
  • M. Makhtar Diop, vice-président pour l’Afrique du Groupe de la Banque mondiale 
  • Président de la Commission de l’Union africaine

18h30 – 20h30 - Réception organisée par le Ministre des Finances, de l’Économie et du Développement, République démocratique fédérale d’Éthiopie

 

Details