publication
Tunisie : surmonter les obstacles à l’intégration des jeunes

Image


Malika Drissi l Banque mondiale

Malgré les remarquables progrès sociaux et politiques de la Tunisie, l'intégration des jeunes tunisiens reste un projet largement inachevé. L’aborder de manière à tenir compte des aspirations légitimes globales de la jeunesse tunisienne sera critique pour que la Tunisie puisse maintenir le courant de sa dynamique positive.

Le rapport : “Surmonter les obstacles à l’intégration des jeunes” offre une analyse complète des obstacles sociaux, économiques, politiques et culturels rencontrés par les jeunes tunisiens. Le rapport s'appuie sur des données quantitatives à partir des résultats de l'enquête, d’une recherche qualitative approfondie, et des consultations directes avec les jeunes, les prestataires de services concernés et les décideurs afin d’identifier les causes profondes et les niveaux de l'inactivité généralisée des jeunes. Cette analyse est combinée avec un examen des programmes internationaux à succès sur l’emploi des jeunes, ce qui a conduit à une série de propositions pour de nouvelles politiques et approches axées sur les jeunes pour la Tunisie.

Chapitres (PDF) 

Chapitre 1 : introduction

Il offre une analyse des multiples facteurs qui contribuent à l'exclusion des jeunes et fournit un cadre pour évaluer à la fois les obstacles et les opportunités pour l'intégration des jeunes. Pour réduire les obstacles existants, le rapport souligne l'importance de la participation active des jeunes au-delà des politiques inclusives du marché du travail.

Chapitre 2 : la participation des jeunes, leur voix et la citoyenneté active
Fournit une évaluation complète de l'état de la jeunesse tunisienne trois ans après la révolution de 2011. Le chapitre démontre comment la citoyenneté active et la participation civique chez les jeunes tunisiens est essentielle pour que la Tunisie puisse maintenir sa dynamique positive.

Chapitre 3 : inactivité des jeunes et chômage

Souligne le problème de l'inactivité en présentant une ventilation détaillée par le nombre, le genre et la géographie des jeunes qui ne sont pas dans le système éducatif, sont sans emploi ou ne sont pas en formation (NEET). L'analyse dresse un portrait de la jeunesse largement marginalisé et économiquement exclue de la Tunisie. Les résultats démontrent que la majorité des jeunes et des NEET chômeurs sont des jeunes sans diplôme d'études secondaires (Baccalauréat).

Chapitre 4 : possibilités économiques

Présente en détail la situation du marché de l’emploi difficile à laquelle sont confrontés les jeunes tunisiens, et met en évidence comment la majorité des jeunes ayant un emploi sont dans le secteur informel ; dont la plupart de ces emplois sont peu qualifiés. Les jeunes à l'intérieur et dans le Sud du pays doivent faire face à d’autres obstacles qui viennent s’ajouter.

Chapitre 5 : compétences de travail et autres services des jeunes
Offre une évaluation des programmes actifs du marché du travail et d’autres services pour les jeunes qui sont disponibles, en soulignant les défis de qualité, sensibilisation et communication. Le chapitre souligne que les solutions doivent être développées à travers les efforts concertés des organisations de la société civile et des secteurs public et privé.

Chapitre 6 : La voie à suivre - la politique et des institutions inclusives jeunesse
Le dernier chapitre présente une synthèse du rapport et de ses recommandations. Il présente une vue d'ensemble cohérente des principales conclusions et examine une série de réformes politiques globales visant à briser les obstacles qui entravent l’intégration des jeunes.