Du 16 au 19 octobre : suivezles webconférences internationales des Assemblées annuelles.Voir le programme

publication 27 juin 2019

Financement à haut rendement de la couverture sanitaire universelle : Impulser une croissance durable pour tous au XXIe siècle

Image

Un peu plus d'une décennie avant l'échéance de 2030 fixée pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), la majorité des pays en développement ne sont pas sur le point d'atteindre leurs objectifs en matière de couverture sanitaire universelle (CSU) pour assurer un accès à des services de santé abordables et de qualité. Les personnes vivant dans les pays en développement payent plus de 500 milliards de dollars par an dans les services de santé, ce qui pousse plus de 100 millions de personnes dans une pauvreté extrême chaque année. Il est clairement établi que les progrès vers la réalisation de la CSU stimuleraient non seulement une meilleure santé, mais également une croissance économique solidaire et durable. Pourtant, le rapport estime que d’ici 2030, il y aura dans les 54 pays les plus pauvres un écart de 176 milliards de dollars entre le financement nécessaire pour fournir à leurs populations des services de santé abordables de qualité et les ressources financières effectivement disponibles. Ceci menace les progrès réalisés depuis des décennies dans le domaine de la santé, compromet les perspectives économiques à long terme des pays et les rend plus vulnérables aux risques de pandémie.

Ce rapport va inspirer la toute première session conjointe des ministres des Finances et de la Santé du G20 qui se tiendra en juin 2019 à Osaka, sous l’égide du Japon. Il présente un programme d'action pour les pays et les partenaires de développement afin de combler le déficit de financement de la CSU, et plaide en faveur d'une focalisation sur innovation dans le financement de la santé au cours de la prochaine décennie.

Le rapport complet et ses supports peuvent être téléchargés ici.