COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

""

Kazy, 3 ans et bientôt guérie

03 avril 2017

La population du sud de Madagascar a souffert pendant plusieurs années de la diminution drastique des récoltes qui a commencé en 2013 avec l’invasion de criquets, qui peuvent engloutir jusqu’à 100 000 tonnes de végétation en une journée. Sous l’effet du phénomène climatique El Nino, les précipitations ont chuté, 95 % des récoltes ont été perdues, plus d’un million de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire, 35 000 enfants de moins de 5 ans sont atteints de malnutrition aigüe modérée et 12 000 autres de malnutrition aigüe sévère. Depuis 2015, pour remédier à cette situation, la Banque mondiale a alloué près de 52 millions de dollars à cette région en finançant des programmes d’allocations aux familles vulnérables, de cantines scolaires pour les élèves, de dépistage de la malnutrition aigüe chez les enfants de 6 mois à 5 ans et de distribution de rations alimentaires aux familles affectées. Elle a également contribué à dynamiser 338 sites communautaires de nutrition situés dans les cinq districts du Sud, les plus affectés par la sécheresse.