COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité


Pour Jim Yong Kim, la Jordanie a besoin d'une aide internationale urgente

05 juin 2014

Au terme d'un voyage de quatre jours au Moyen-Orient, le président du Groupe de la Banque mondiale s'est rendu mercredi dans le camp de réfugiés de Zaatari, qui accueille 103 000 Syriens, et s'est entretenu avec le roi Abdallah II de Jordanie et le Premier ministre Abdullah Ensour. Au cours de sa visite au camp, Jim Yong Kim a loué l'incroyable générosité dont ont fait preuve les voisins de la Syrie, au premier rang desquels figurent le Liban, la Jordanie et la Turquie, en accueillant plus de deux millions de réfugiés depuis le début du conflit, il y a trois ans. Il a aussi souligné le poids que représente cet afflux de population pour la Jordanie comme pour les autres pays, et les pressions considérables qui pèsent sur la quasi-totalité des services (eau, électricité, santé et éducation), avant d'appeler la communauté internationale à accroître dès maintenant son aide en faveur des populations d'accueil.