Skip to Main Navigation
Déclaration 03 juin 2021

Les dirigeants du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international appellent à agir pour favoriser l’accès des pays en développement aux vaccins contre la COVID

Washington : À l’occasion de la réunion du G7, David Malpass, le Président du Groupe de la Banque mondiale, et Kristalina Georgieva, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), ont publié ce jour le communiqué conjoint dont la teneur suit au sujet de l’accès des pays en développement aux vaccins contre la COVID : 

« La pandémie de coronavirus ne prendra fin que lorsque tout le monde aura accès aux vaccins, y compris les populations des pays en développement. L’accès au vaccin sur l’ensemble du globe offre la meilleure chance d’arrêter la pandémie de coronavirus, de sauver des vies et d’assurer une reprise économique à base élargie. 

De concert avec l’OMS et l’OMC, le Groupe de la Banque mondiale et le FMI ont appelé à la mobilisation au niveau international de financements d’une valeur de 50 milliards de dollars destinés à garantir un accès plus équitable aux vaccins, permettant ainsi de contribuer à mettre fin à la pandémie partout. 

Le Groupe de la Banque mondiale et le FMI invitent les pays qui prévoient d’enregistrer des excédents de vaccins au cours des prochains mois de céder leurs doses supplémentaires ainsi que leurs options d’achat, le plus rapidement possible et dans un processus transparent, aux pays en développement disposant de bons plans de distribution. 

Nous demandons instamment aux pays en développement d’élaborer rapidement des plans d’achat et de distribution des vaccins et d’engager sans délai des efforts de communication pour sensibiliser à l’importance vitale des vaccins anti-COVID-19 homologués. La Banque mondiale et le FMI, en étroite collaboration avec l’OMS, l’UNICEF, Gavi et les fabricants de vaccins, accompagnent les pays dans la préparation et le financement de ces plans. 

Nous appelons les gouvernements, les entreprises pharmaceutiques et les organisations participant à l’achat et la fourniture des vaccins à être plus transparents et à mieux informer le public au sujet des contrats, options et accords relatifs aux vaccins ; des accords de financement et de fourniture des vaccins ; et des doses livrées ainsi que des plans de livraison future. 

Nous exhortons en outre les fabricants de vaccins à donner la priorité à l’augmentation de la production des vaccins, pour qu’ils soient plus accessibles aux pays en développement. Nos institutions s’emploieront activement à encourager et favoriser un accès plus important aux vaccins. 

La distribution plus large des vaccins est à la fois une nécessité économique impérieuse et une obligation morale. » 


Contacts

David Theis
(202) 458-8626
dtheis@worldbankgroup.org
Api
Api