COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

Skip to Main Navigation
COMMUNIQUÉS DE PRESSE 26 juin 2020

Bénin : 50 millions de dollars pour relancer la croissance face à la crise COVID-19

WASHINGTON, 26 juin 2020 – La Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un financement additionnel de 50 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)* pour aider le Bénin à atténuer l’impact de la crise sanitaire du coronavirus dans la phase de redressement socioéconomique.   

Cet appui des politiques de développement va soutenir les réformes engagées pour renforcer la gestion fiscale et de la dette, améliorer la viabilité financière du secteur de l’énergie et favoriser le développement de l’économie numérique. Il vient renforcer une première opération approuvée le 12 décembre 2019, pour promouvoir une croissance plus rapide et durable. Les réformes aideront surtout à accroître la performance et la compétitivité du secteur de l’énergie électrique, à promouvoir les sources d’énergie renouvelable et à soutenir le développement de l’infrastructure numérique et l’accès abordable au haut débit. 

« La propagation du coronavirus a induit une baisse des activités économiques, de la croissance économique du pays mais aussi des recettes de l’Etat alors qu’il doit faire face à des besoins pressants », souligne Atou Seck, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin. « Cet appui va contribuer à combler le déficit en ressources budgétaires pour faire face aux besoins sociaux de base et du secteur productif »

Ce financement porte désormais à environ 90 millions de dollars, le montant total alloué par la Banque mondiale au profit du Bénin pour faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus.  

Le Groupe de la Banque mondiale, l’une des principales sources de financements et de connaissances pour les économies en développement, prend des mesures rapides et de grande envergure en vue d’aider ces pays à renforcer leur action contre la pandémie. Nous nous attachons à appuyer les interventions de santé publique et à garantir la circulation de fournitures médicales de première nécessité tout en soutenant le secteur privé pour permettre aux entreprises de poursuivre leurs activités et maintenir les emplois. Nous prévoyons de déployer jusqu’à 160 milliards de dollars de financements au cours des 15 prochains mois, afin d’aider plus de 100 pays à protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie. Ce montant comprend 50 milliards de dollars sous forme de nouveaux dons et crédits hautement concessionnels fournis par l’IDA. 

* L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à taux faible ou nul pour financer des projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,6 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités de développement dans 113 pays. Le volume annuel de ses engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique. 


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2020/149/AFR

Contacts

Cotonou 
Gnona Afangbedji
(229) 90074732
yafangbedji@worldbank.org
Api
Api