COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

Skip to Main Navigation
COMMUNIQUÉS DE PRESSE 24 juin 2020

La République du Congo renforce la protection sociale face à la pandémie COVID-19

WASHINGTON, 24 juin 2020 - La Banque mondiale a approuvé un financement de 50 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)* pour soutenir la République du Congo à renforcer la résilience des ménages face à la crise COVID-19.

Le Projet Lisungi de Riposte d’Urgence à la COVID-19 (PLRUC) apportera en effet un soutien financier temporaire aux ménages pauvres et vulnérables touchés par la crise sanitaire et économique de la COVID-19 dans certaines zones du pays.

Près de 200 000 ménages bénéficieront d’un transfert monétaire d’urgence et unique de 50 000 francs CFA et d’une campagne de communication sur les mesures d’hygiène et d’assainissement. Le projet utilisera les paiements électroniques sur téléphones mobiles ainsi que quelques prestataires de services de paiement pour élargir la couverture du projet. Il apportera par ailleurs un soutien à des activités génératrices de revenus des femmes et des groupes marginalisés, notamment à travers la formation en littératie financière, l’élaboration d’un plan d’affaire, et autres compétences techniques.

« En raison de l’impact de la pandémie à coronavirus sur le revenu des ménages, il est important de mettre en place des filets de protection sociale pour protéger les pauvres et les personnes vulnérables dans ce moment de crise, » a expliqué Jean-Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la République du Congo, la République démocratique du Congo, la République centrafricaine et le Burundi.

Le Groupe de la Banque mondiale, l’une des principales sources de financements et de connaissances pour les économies en développement, prend des mesures rapides et de grande envergure en vue d’aider ces pays à renforcer leur action contre la pandémie. Nous nous attachons à appuyer les interventions de santé publique et à garantir la circulation de fournitures médicales de première nécessité tout en soutenant le secteur privé pour permettre aux entreprises de poursuivre leurs activités et maintenir les emplois. Nous prévoyons de déployer jusqu’à 160 milliards de dollars de financements au cours des 15 prochains mois, afin d’aider plus de 100 pays à protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie. Ce montant comprend 50 milliards de dollars sous forme de nouveaux dons et crédits hautement concessionnels fournis par l’IDA.

* L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,6 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2020/155/AFR

Contacts

Brazzaville
Armel SAMOUE
+242 06 809 08 80
asamoue@worldbank.org
Api
Api