COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

Skip to Main Navigation
COMMUNIQUÉS DE PRESSE 13 mai 2020

Carlos Felipe Jaramillo nommé vice-président de la Banque mondiale pour la région Amérique latine et Caraïbes

WASHINGTON, 13 mai 2020 – Économiste expert des questions de développement, Carlos Felipe Jaramillo a été nommé vice-président de la Banque mondiale pour la Région Amérique latine et Caraïbes, après une vingtaine d’années passées au sein du Groupe de la Banque mondiale. M. Jaramillo, qui prendra officiellement ses fonctions le premier juillet 2020, supervisera les relations de l’institution avec 31 pays et un portefeuille de projets, d’assistance technique et de dons représentant une valeur totale d’environ 32 milliards de dollars.

M. Jaramillo dirigera notamment la réponse sans précédent mise sur pied par la Banque mondiale face aux conséquences de la pandémie de COVID-19 (coronavirus), qui frappe durement l’Amérique latine et les Caraïbes. Des millions d’habitants sont aux prises à de graves difficultés sociales et économiques en raison d’une crise qui a des implications importantes pour l’action publique. Les plus pauvres et les plus vulnérables sont particulièrement exposés, ce qui va obliger à déployer un maximum de mesures d’atténuation.

« Le Groupe de la Banque mondiale jouera un rôle décisif et constructif dans le redressement de la région », affirme Carlos Felipe Jaramillo, vice-président de la Banque mondiale pour la Région Amérique latine et Caraïbes. « Nous devons repenser le futur, au lieu de nous contenter d’un retour à la normalité d’avant. Cela va nous amener à introduire les changements nécessaires pour stimuler la croissance, réduire la pauvreté et protéger l’environnement. »

La Banque mondiale a rapidement mobilisé des moyens financiers pour affronter la crise sanitaire, économique et sociale. Environ 700 millions de dollars ont été affectés à 14 pays de la région pour favoriser des achats de masques, de gants, de respirateurs artificiels et d’autres équipements médicaux indispensables. Au cours des 15 prochains mois, l’assistance de la Banque mondiale aux pays en développement devrait atteindre 160 milliards de dollars à l’échelle mondiale, ce qui permettra notamment d’aider les gouvernements des pays d’Amérique latine et des Caraïbes à affronter au mieux cette urgence.

Plus que jamais, les programmes de protection sociale joueront un rôle clé pour aider les plus démunis et les travailleurs informels, tandis qu’il faudra aussi agir pour préserver les emplois et éviter à celles et ceux qui venaient d’accéder à la classe moyenne de basculer à nouveau dans la pauvreté.

Avant cette nomination, M. Jaramillo était directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda et la Somalie et basé à Nairobi. Il a également été directeur principal de la pratique mondiale d’expertise en Macroéconomie, commerce et investissement, où il dirigeait une équipe internationale de plus de 450 économistes. Entré à la Banque mondiale en 2002, il a également exercé deux mandats en tant que directeur-pays dans la Région Amérique latine et Caraïbes.

« C’est pour moi un honneur et un privilège de revenir dans cette région à un moment pareil, afin d’aider les pays d’Amérique latine et des Caraïbes à relever les incroyables défis qui nous attendent », a déclaré M. Jaramillo.

De nationalité colombienne, M. Jaramillo a occupé divers postes dans la fonction publique en Colombie, où il a travaillé au ministère des Finances, à la Banque centrale, au département de la Planification nationale et au ministère du Commerce.

Titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat en économie du développement de l’université Stanford, il a enseigné au Département d’économie de l’université des Andes à Bogota (Colombie) et à l’université du Maryland à College Park (États-Unis).

COVID-19 : l’action du Groupe de la Banque mondiale

Le Groupe de la Banque mondiale, l’une des principales sources de financements et de connaissances pour les économies en développement, prend des mesures rapides et de grande envergure en vue d’aider ces pays à renforcer leur action contre la pandémie. Il s’attache notamment à améliorer la veille épidémiologique et les interventions de santé publique, tout en soutenant le secteur privé pour permettre aux entreprises de poursuivre leurs activités et maintenir les emplois. Le Groupe de la Banque mondiale prévoit de déployer jusqu’à 160 milliards de dollars de financements au cours des 15 prochains mois afin d’aider les pays à protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie, ce montant comprenant 50 milliards de dollars sous forme de nouveaux dons et crédits hautement concessionnels fournis par l’IDA.

 

Pour plus d’informations, visitez : www.worldbank.org/lac

Facebook: https://www.facebook.com/worldbank

Twitter: https://www.twitter.com/BancoMundialLAC

YouTube: https://www.youtube.com/worldbank


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° : 2020/189/LAC

Contacts

Washington, DC
Shane Romig
sromig@worldbank.org
Washington, DC
Francisco Seminario
fseminario@worldbank.org
Api
Api