COMMUNIQUÉS DE PRESSE 15 février 2019

Guinée : la Banque mondiale approuve un projet d’électrification visant à permettre à 600 000 personnes de bénéficier de services d’électricité nouveaux ou améliorés

WASHINGTON, 15 février 2019 — le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un financement de l’Association internationale de développement (IDA) d’un montant de 50 millions de dollars à l’appui du Projet d’amélioration de l’accès à l’électricité en Guinée visant à permettre aux populations de certaines régions du pays d’accéder plus facilement aux services d’électricité.

Ce nouvel engagement représente un investissement de quatre ans financé par l’IDA et bénéficiant d’un cofinancement de l’Agence française de développement (AFD) qui porte le montant total du projet à 108,5 millions de dollars. Ce projet fait partie d’une importante participation de la Banque mondiale au développement du secteur énergétique guinéen, qui inclut le projet Projet de redressement du secteur de l’électricité (50 millions de dollars approuvés en 2014 et un financement complémentaire de 25 millions de dollars autorisé en 2018) et trois projets d’interconnexion approuvés durant les trois dernières années qui permettront à la Guinée de tirer parti du marché régional naissant de l’électricité en Afrique de l’Ouest. En participant au marché régional de l’électricité, la Guinée améliorera les services d’électricité au profit des Guinéens et contribuera à réduire le coût de l’électricité dans la sous-région.

Le projet financera la rénovation, la densification et l’expansion des réseaux de distribution dans les zones du Grand Conakry et les villes secondaires de Kindia et Forécariah. Il permettra de créer ou d’améliorer 90 000 branchements électriques au profit de 600 000 Guinéens. Le projet réduira les vols d’électricité grâce à la régularisation de branchement illégaux et dangereux ou hasardeux, et contribuera donc à améliorer la viabilité financière d’Électricité de Guinée. Par ailleurs, il testera des partenariats public-privé pour étendre les services d’électricité aux localités isolées à l’aide de mini réseaux solaires Enfin, le projet contribuera à promouvoir des possibilités d’activité économique, rendues possibles par la distribution de services d’électricité, au profit des femmes et des jeunes.

« Le projet arrive à point nommé en Guinée, car il donnera accès à une électricité fiable à un coût abordable et permettra à un nombre accru de Guinéens de tirer avantage des importants investissements réalisés par l’État guinéen dans la production d’électricité à la suite de la mise en exploitation du Projet hydroélectrique de Kaleta en 2015 et dans la perspective de la mise en service attendue du Projet hydroélectrique de Souapiti », se réjouit Rachidi Radji, représentante de la Banque mondiale pour la Guinée.

« Ce projet constitue une importante étape de la mise en œuvre du Programme national de développement de l’accès à l’électricité à moindre coût, car il introduira un dispositif institutionnel approprié et créera les capacités nécessaires au déblocage de financements complémentaires de la part d’autres bailleurs de fonds », explique Yussuf Uwamahoro, spécialiste senior en énergie.

Le projet est aligné sur la stratégie du Gouvernement guinéen, notamment sur le Projet national 2016–2020 d’amélioration de l’accès à l’électricité, document de planification visant à accélérer l’accroissement de la disponibilité des services électriques dans le pays et à tracer la voie vers un accès universel pour l’ensemble de la population guinéenne à l’horizon 2030. Le programme a bénéficié d’un don du Programme d’assistance à la gestion du secteur énergétique (ESMAP). 


Contacts

Conakry
Mamadou Bah
mbah3@worldbank.org
Api
Api