COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Djibouti : un nouveau don de 3,8 millions de dollars pour améliorer l’accès à l’éducation

13 avril 2014


WASHINGTON, 13 avril 2014 – Le Groupe de la Banque mondiale et le gouvernement de Djibouti ont signé aujourd’hui un accord en faveur du Projet d’amélioration de l’accès à une éducation de qualité. Ce don de 3,8 millions de dollars viendra appuyer les efforts du gouvernement djiboutien pour améliorer la qualité d’ensemble du système éducatif et en renforcer les capacités.

« Je me réjouis que le gouvernement de Djibouti continue de faire du droit de chaque enfant à une éducation de qualité sa priorité, afin de constituer le capital humain qui participera à la croissance du pays dans les années à venir », a déclaré Inger Andersen, vice-présidente de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Ce don du Partenariat mondial pour l’éducation, une organisation internationale qui œuvre pour que tous les enfants, en particulier dans les pays les plus démunis, puissent aller à l’école, sera administré par la Banque mondiale qui fera ainsi bénéficier les autorités de Djibouti de ses ressources et de son expérience pour la conception et la mise en œuvre du projet.

« Ce projet est conforme à la Vision Djibouti 2035 qui a le capital humain comme un des piliers et s’inscrit dans le programme du gouvernement pour 2013-2016 qui cherche à résoudre les problèmes de la qualité de l’éducation à Djibouti, a souligné Ilyas Moussa Dawaleh, Ministre de l’Économie et des Finances de Djibouti. Nous sommes reconnaissants au Partenariat mondial pour l’éducation et à la Banque mondiale de nous aider ainsi à atteindre notre objectif d’une éducation de qualité à tous les niveaux. »

Les autorités de Djibouti ont fait de l’investissement dans l’éducation leur priorité, en y consacrant plus de 10 % du budget du pays. Ces fonds permettront au gouvernement d’améliorer les pratiques didactiques et les installations dédiées à l’enseignement primaire, en s’attachant particulièrement aux résultats des élèves en mathématiques. Outre la remise en état et la construction de bâtiments scolaires, ils serviront à financer la formation des enseignants, l’évaluation des élèves et l’achat de fournitures.

La cérémonie de signature s’est déroulée au siège de la Banque mondiale, à Washington, en présence de M. Dawaleh, qui représentait le gouvernement de Djibouti, et de Mme Andersen.

Le portefeuille actuel de l’IDA (le fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres) à Djibouti est composé de 7 projets (pour un montant total de 57 millions de dollars) et de 3 projets financés par des fonds fiduciaires (pour une enveloppe de pratiquement 11 millions de dollars), principalement axés sur les filets de protection sociale, l’énergie, le développement des communautés rurales, la réduction de la pauvreté urbaine, l’éducation et la santé. Dans le cadre d’une nouvelle stratégie de partenariat-pays annoncée en mars dernier, 25 millions de dollars de financements par l’IDA ont été alloués à des nouveaux programmes pour la période 2014-2017.

 

Contacts médias
À Djibouti
Homa-Zahra Fotouhi
Téléphone : +1 202 473 6452
hfotouhi@worldbank.org
À Washington
William Stebbins
Téléphone : +1 202 458 7883
wstebbins@worldbank.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2014/442/MNA

Api
Api