COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Déclaration de Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale sur le Comité d’examen indépendant du rapport Doing Business

07 juin 2013



WASHINGTON, 7 Juin 2013- Le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a fait, aujourd'hui, la déclaration suivante au sujet du rapport « Doing Business » et du Comité d’examen indépendant:

« Le travail du Groupe de la Banque mondiale dédié à l’évolution du climat des affaires dans le monde, notamment le rapport « Doing Business », est au cœur de notre mission visant à mettre fin à la pauvreté. Ce travail devrait même s’accentuer à l’avenir. Et ce, afin de répondre à la demande même de nos clients, les pays membres, car il existe un large consensus sur la nécessité de créer des emplois pour éliminer la pauvreté et stimuler la croissance. Nous sommes engagés dans ce domaine et le resterons.

« Doing Business » a évolué au cours des années, et à l’occasion de la 10ème année de publication, j'en ai demandé une évaluation afin d’identifier de nouveaux moyens d'améliorer le rapport.

Nous avons reçu, du président du Comité d’examen indépendant, Trevor Manuel, un rapport préliminaire d’évaluation dont  j’ai discuté avec lui ainsi qu’avec  le Conseil des Administrateurs du Groupe de la Banque mondiale. Le Comité a bénéficié des points de vue, nombreux, éclairés et constructifs, tant de la part des pays membres que des autres parties prenantes, et je suis très reconnaissant du travail effectué par Trevor et ses collègues du Comité.

Nous allons nous pencher sur le rapport du Comité d’examen indépendant et chercher à améliorer et affiner les prochaines éditions de « Doing Business ». Dans les prochaines semaines le Comité présentera un rapport final que nous prévoyons de rendre public.

La production et la publication du rapport « Doing Business » de cette année se dérouleront comme prévu.

Comme j'en ai discuté aujourd'hui avec les membres du Conseil, il est incontestable que « Doing Business » a été un catalyseur important des réformes économiques à travers le monde. Le Comité a apporté de précieuses suggestions sur la façon d'améliorer le rapport, qui méritent d’être examinées.  Pour l'avenir, j’ai invité le personnel du Groupe de la Banque mondiale à concentrer ses efforts sur l'amélioration de tous les aspects du rapport Doing Business, y compris les données, la méthodologie et les classements. Je soutiens le rapport « Doing Business » dont les classements annuels constituent l’une des clés de son succès.

Je tiens à remercier tous les membres du Comité d'examen indépendant pour leur travail: Trevor Manuel (PRÉSIDENT DU COMITÉ), ministre auprès de la présidence Zuma, Commission nationale de planification, Afrique du Sud ; Carlos Arruda, professeur en innovation et compétitivité, directeur exécutif du Conseil consultatif international et coordinateur du Centre d'Innovation de la Fundação Dom Cabral au Brésil, Jihad Azour, vice-président de Booz & Co, ancien ministre des Finances du Liban ; le professeur d’économie Chong-en Bai, président du Département d'économie de l’Université de Tsing Hua à Pékin; Timothy Besley, professeur d'économie et de sciences politiques à la London School of Economics, Royaume-Uni ; Dong-Sung Cho, professeur en stratégie et commerce international à l'Université nationale de Séoul en Corée ; Sergei Guriev, professeur en économie et recteur de la New Economic School de Moscou, en Russie, Huguette Labelle (Canada), présidente du conseil d'administration à Transparency International, Jean-Pierre Landau, professeur invité en  affaires publiques et internationales et ancien vice-gouverneur de la Banque de France ; Arun Maira, membre de la Commission de planification (avec rang de ministre) du gouvernement indien et ancien président du Boston Consulting Group en Inde et Hendrik Wolff (Allemagne), professeur adjoint en économie à l'Université de Washington, États-Unis ».

 

Contacts médias
À Washington
David Theis
Téléphone : (202) 458 8626

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2013/451/EXT

Api
Api