COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Apporter de l'eau potable à un demi-million de personnes supplémentaires au Niger

26 avril 2011




WASHINGTON, 26 avril 2011 – L’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous les Nigériens, à un tarif acceptable va être renforcé avec le Projet Eau et Assainissement en Milieu Urbain (PEAMU) qui vient de bénéficier d’un crédit de 90 millions de dollars (45 milliards de francs CFA) de la Banque mondiale.

Un demi-million de personnes dans les villes de Niamey, Agadez, Arlit, Tahoua et dans 23 autres centres urbains secondaires auront un accès direct à l'eau courante avec l’ extension du réseau et l’augmentation des capacités de distribution et de stockage de l’eau ainsi qu’avec les connections domestiques et les bornes-fontaines publiques.. La construction de milliers d’ouvrages de collecte d'eaux usées permettra aussi d’offrir des services améliorés d’assainissement à 235.000 personnes dans les quartiers et à 60.000 élèves dans les écoles.

Selon Ousmane Diagana, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Niger, « avec le PAEMU, le Niger va poursuivre ses efforts de reformes dans le sous-secteur de l’hydraulique urbaine pour un accès universel aux services de base pour tous, à un tarif acceptable fondé sur le recouvrement des coûts, avec une attention particulière pour les couches démunies qui ont toujours bénéficié d’un traitement particulier dans la politique tarifaire».

Cette reforme est basée sur un cadre institutionnel approprié, avec des responsabilités clairement définies, garantissant la transparence et l’autonomie de gestion. M. Diagana a indiqué « que les succès du Niger dans le secteur de l’eau et de l’assainissement au Niger, sont le fruit d’un engagement politique fort du Gouvernement et d’un accompagnement soutenu des partenaires au développement ».

« Avec ce nouveau crédit, la Banque mondiale aura injecté près de 148 millions de dollars (75 milliards FCFA) dans le secteur de l’eau et de l’assainissement au Niger en une décennie », a rappelé Matar Fall, chargé du programme au niveau de la Banque mondiale. Il a noté qu’un crédit similaire d’un montant de 30 milliards FCFA avait été accordé par l’IDA au Niger en 2001, pour le financement du Projet Sectoriel Eau.

On rappelle que ce crédit a été approuvé par le Conseil d’administration de la Banque mondiale le 26 avril 2011. L’accord permettant l’exécution du Projet a été signé le 12 mai dernier par M. Ousmane Diagana et M. Cissé Boubacar, Ministre d’Etat Ministre du Plan, de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire du Niger.

Contacts médias
À Washington
Aby Toure
Téléphone : (202) 473-8302
akonate@worldbank.org
À Niamey
Paul Dossou-Yovo
Téléphone : (227) 735929
pdossouyovo@worldbank.org

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2011/498/AFR

Api
Api