COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La Banque mondiale Soutient le Développement des Secteurs Urbain et de l’Approvisionnement en Eau au Cameroun

29 décembre 2010




YAOUNDE, 29 Décembre 2010 – Ce matin, la Banque mondiale, représentée par M. Faustin Koyassé, au nom de la Directrice des Opérations pour le Cameroun et le Gouvernement du Cameroun, représenté par M. Louis Paul Motazé, Ministre de l’Economie, de la Planification et du Développement régional, ont signé un Accord de financement additionnel dans le cadre du Projet de Développement des secteurs Urbain et de l’Approvisionnement en Eau.
 
Les résultats escomptés du projet sont : (i) accès accru aux infrastructures et services de base ; (ii) renforcement des capacités et appropriation des élus locaux, particulièrement dans les villes de Douala, Bamenda, Mbalmayo et Maroua afin de planifier, mettre en œuvre et maintenir les infrastructures et services délivrés ; (iii) renforcement durable de la capacité managériale et du développement en fourniture des services d’eau.
 
Le projet original avait trois composantes
 
Composante 1 : Renforcement des capacités du Gouvernement dans le domaine du développement urbain et de la décentralisation (US$4 millions).
(i) Assistance à la finalisation de la stratégie urbaine nationale.
(ii) Constitution d’une banque de données urbaines.
(iii) Renforcement des capacités.
(iv) L’appui à la mise en œuvre de contrats de ville et de la décentralisation.
 

Composante 2 : Aménagements des infrastructures dans les quartiers à faible revenu (US$40.45 millions).
 (i) Opérations de mise à jour entreprises dans les villes pilotes en vue d’un accès accru aux services de base.
(ii) Sélection des quartiers basée sur la densité de la population, le niveau actuel d’accès aux services, et la construction avec la présence et la participation des communautés locales.
(iii) Investissements comprenant des travaux de petites infrastructures (en particulier les routes et drainages) et la construction or réhabilitation des infrastructures sociales (telles que les écoles et les centres de santé).
 
Composante 3 : Soutien dans la mise en œuvre du partenariat public-privé des services d’eau urbaine et réhabilitation des installations et réseaux de distribution dans des quartiers défavorisés (US$33 millions).
(i) Renforcement des capacités
(ii) Réhabilitation des installations et réseaux de distribution dans des quartiers défavorisés
(iii) Expansion des réseaux et développement d’accès.
 
L’objectif de développement du projet original reste le même, à savoir, d’aider le Gouvernement à augmenter l’accès de la population urbaine, particulièrement celles à faible revenu et vivant dans les quartiers urbains sous-équipés aux infrastructures et services de base, y compris la fourniture en eau potable.
 
Le financement additionnel, d’un montant de US$28.7 millions, provenant de la Réponse à la Crise Globale de l’IDA a été approuvé par le Conseil d’Administration de la Banque mondiale, avec une extension de la date de clôture du don du 31 août 2012 au 31 août 2014.

Contacts médias
À Washington
Francois Gouahinga
Téléphone : 202 473 0696
fgouahinga@worldbank.org
À Yaoundé
Hélène Pieume
Téléphone : (237) 22 20 38 15
hpieume@worldbank.org
Natalia Cieslik
Téléphone : (202) 458-9369
ncieslik@worldbank.org

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2011/281/AFR

Api
Api