COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Google, Microsoft, Yahoo!, la Nasa et la Banque mondiale s’associent aux experts en informatique à travers le monde pour relever le défi de la gestion du risque de catastrophe

29 novembre 2010




29 novembre 2010 — Les 4 et 5 décembre, à plus de vingt endroits à travers le monde, Google, Microsoft, Yahoo!, la NASA et la Banque mondiale tiendront la troisième manifestation de leur initiative Random Hacks of Kindness (RHoK). Il s’agit d’une initiative progressiste qui réunit des développeurs de logiciels et experts de la gestion des risques de catastrophe volontaires pendant une séance marathon d’un weekend, en vue de créer des solutions logiciels pouvant permettre d’atténuer les catastrophes dans le monde ou d’y répondre et de sauver des vies.
 
Cette manifestation de RHoK consistera à organiser des événements à des endroits situés notamment à Atlanta, Chicago, New York, San Francisco et Seattle aux États-Unis et au plan international à Toronto au Canada ; Aarhus au Danemark ; Berlin en Allemagne ; Bangalore en Inde ; Birmingham au Royaume-Uni ; Djakarta en Indonésie ; Nairobi au Kenya ; Lusaka en Zambie ; Mexico au Mexique ; Bogota en Colombie ; Buenos Aires en Argentine ; Singapour ; Tel-Aviv en Israël et São Paolo au Brésil.
 
« Microsoft est honoré d’appuyer cette communauté mondiale de développeurs déterminés à faire la différence, » a déclaré Curt Kolcun, Vice-président de Microsoft pour le secteur public des États-Unis. « Microsoft dispose certes d’une équipe titularisée de gestion des crises dans le monde visant particulièrement à accélérer l’impact que la technologie peut avoir, mais il est extraordinaire de voir d’autres initiatives comme Random Hacks of Kindness réaliser ce genre d’activités de développement durable tout en reliant les communautés de développeurs avec des experts de la gestion des risques de catastrophes à travers le monde. »
 
« Random Hacks of Kindness est la parfaite illustration de notre conviction à Google ; à savoir que l’utilisation innovante et coopérative de la technologie peut contribuer à faire du monde un endroit meilleur et que l’intelligence collective est une force, » a estimé Vint Cerf, Chef évangéliste de l’Internet de Google et plus communément connu sous le nom de « Père de l’Internet. »
 
La première manifestation de RHoK s’était tenue à Mountain View, en Californie en novembre 2009 et avait donné lieu au développement d’applications qui ont par la suite servi pendant les séismes dévastateurs en Haïti et au Chili. La deuxième manifestation de RHoK s’était tenue simultanément dans six pays à travers le monde, en juin 2010, et l’une des applications lauréates de la manifestation de Washington D.C. – un outil qui permet aux ingénieurs de visualiser facilement le risque de glissement de terrain pour aider à orienter le développement urbain et rural et la planification de la construction – est déjà pilotée par la Banque mondiale dans les Caraïbes.
 
 « Nous essayons d’utiliser la technologie pour faire du monde un endroit meilleur, » a déclaré Todd Khozein de Second Muse, branche opérationnelle de RHoK. « La manifestation donne aux experts en informatique l’occasion d’utiliser leurs talents pour une cause noble avec les conseils des spécialistes qui comprennent les défis du monde réel. »
 
« Yahoo! est fier d’être associé à l’initiative Random Hack of Kindness et nous tirons parti de notre histoire et de notre savoir pour promouvoir la collaboration et l’innovation technologique entre les développeurs, » a indiqué Raymie Stata, Chef de l’offre de technologie de Yahoo!. « Nous attendons avec intérêt de voir comment la technologie peut offrir aux gens et aux organisations les outils nécessaires pour améliorer les efforts de secours d’urgence et contribuer à sauver des vies. »
 
« La NASA est fière d’appuyer Random Hacks of Kindness et de promouvoir une plus grande utilisation de nos données publiques pour relever les défis les plus importants du monde, » a déclaré Linda Cureton, chef du service d’information de la NASA.
 
« Nous sommes heureux d’appuyer la croissance de cette communauté dévouée de bénévoles qui utilisent leurs compétences pour relever les défis liés à la gestion des risques de catastrophe, » a indiqué Inger Andersen, Vice-présidente de la Banque mondiale pour le développement durable. « C’est la raison pour laquelle nous œuvrons en étroite collaboration avec les experts de l’informatique afin qu’ils continuent de développer des applications pratiques comme « Chasm », l’outil de réduction des risques de glissement de terrain, l’un des lauréats de la dernière manifestation. Nous sommes impatients de voir comment cette communauté de bénévoles va évoluer et les solutions logiciels qu’elle proposera dans un proche avenir. »

Contacts médias
À La Banque Mondiale, Washington
Saskia Stegeman
Téléphone : (202) 473-4227
sstegeman@worldbank.org
Natalia Cieslik
Téléphone : (202) 458-9369
ncieslik@worldbank.org
À Second Muse
Todd Khozein
Téléphone : (505) 264-2348
todd.khozein@secondmuse.com


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2011/202/EXT

Api
Api