COVID-19 : Comment le Groupe de la Banque mondiale aide-t-il les pays à faire face à la pandémie ? Suivez notre actualité

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Mozambique : la Banque mondiale augmente son aide au titre du Projet de l’enseignement supérieur

31 juillet 2007



WASHINGTON, le 31 juillet 2007 – Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé ce jour un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) d’un montant de 15 millions de dollars EU sous la forme d’un financement supplémentaire au titre du Projet de l’enseignement supérieur du gouvernement mozambicain.
 
Le crédit supplémentaire couvrira les besoins de financement du projet initial, découlant des dépassements des coûts des travaux de génie civil et des équipements. Ce financement servira également à amplifier les programmes efficaces d’enseignement supérieur des sciences et des technologies qui sont actuellement exécutés dans le cadre du projet. Il s’agit notamment du fonds provincial des bourses d’études, du fonds de renforcement de la qualité et de l’innovation ainsi que du Fonds national pour la recherche. Ce crédit supplémentaire bénéficiera aussi bien aux étudiants défavorisés en science qu’à ceux qui obtiennent les meilleurs résultats en science et en technologie.
 
« Ce financement qui répond à la demande vise à achever et amplifier les activités entamées dans le cadre du crédit précédent, permettant ainsi d’améliorer l’accès équitable, la qualité et l’efficacité de l’enseignement supérieur au Mozambique » a déclaré Xiaoyan Liang, chef d’équipe de projet de la Banque mondiale.
 
Le projet initial, financé par un crédit de l’IDA de 60 millions de dollars, a été approuvé en mars 2002. Le crédit supplémentaire permettra d’appuyer la réalisation des objectifs de développement du projet initial consistant à :
 
i) renforcer l’efficacité interne des institutions concernées et augmente le nombre de diplômés ;
ii) améliorer l’accès équitable à l’enseignement supérieur dans le pays ; et
iii) relever la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage ainsi que la pertinence des programmes d’enseignement.
 
Le projet initial de l’enseignement supérieur exige un financement de contrepartie de 15 % des dépenses en monnaie nationale se rapportant aux travaux de génie civil et aux fournitures ; 5 % pour les services de consultants et 50 % pour les charges d’exploitation. Toutefois, le crédit supplémentaire permettra un financement de l’IDA de 100 %, qui se fonde sur le nouveau paramètre de financement de l’IDA établi pour le Mozambique.
 
* Le prêt est accordé aux conditions standard de l’Association internationale de développement (IDA), avec une commission d’engagement de 0,35 % et une commission de service de 0,75 % sur une période de 40 ans dont un différé d’amortissement de 10 ans.

Contacts médias
À Washington
John Donaldson
Téléphone : (202) 473 1367
jdonaldson@worldbank.org
À Maputo
Rafael Saúte
Téléphone : (258-21) 148 2324
rsaute@worldbank.org


COMMUNIQUÉ DE PRESSE N° :
2008/036/AFR

Api
Api