Évènements

L’état de l’Afrique : exploiter le potentiel de l’innovation pour transformer les secteurs de l’agriculture et de l’énergie

21 avril 2018

MC C1-250 (cafétéria du bâtiment MC), siège du Groupe de la Banque mondiale

Image
  • Événement régional phare des Assemblées annuelles et Réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI, le colloque sur l’état de l’Afrique examine la conjoncture économique du continent.

    Cette année, les discussions porteront en particulier sur la reprise en cours dans la région et les changements de la composition de la dette publique. Les intervenants se pencheront également sur le potentiel des technologies et des innovations disruptives dans les secteurs de l’agriculture et de l’énergie.

    Comment les pays africains peuvent-il tirer parti de ces nouvelles solutions et favoriser leur déploiement pour sauter des étapes et accélérer leur développement économique ? Comment réaliser ce bond technologique, clé de la sécurité alimentaire pour tous et de l’indépendance énergétique du continent ? Ces questions seront au cœur d’un débat réunissant entrepreneurs africains, innovateurs, responsables du secteur public et partenaires au développement.

  • Image

    Gugulethu Mfuphi

    Journaliste-présentatrice, CNBC Africa

    Gugulethu Mfuphi est une journaliste de radio et de télévision de renom. Elle est spécialisée dans les marchés financiers, les statistiques économiques et les affaires publiques. Elle intervient régulièrement en tant que conférencière et animatrice aux côtés de commentateurs, de leaders politiques et de chefs d’entreprise venus des quatre coins de l’Afrique. Elle est journaliste sur CNBC Africa et présente, en prime time sur Kaya FM, l’émission Kaya Bizz, consacrée aux entreprises. Elle préside également des conférences, anime des tables rondes et dirige des programmes à l’occasion de différentes manifestations qui liées au monde des affaires et à l’investissement. Elle participe régulièrement à des événements tels que le Forum économique mondial à Davos, en Suisse, et en Afrique, et anime des conférences de haut niveau.

    Image

    Makhtar Diop

    Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique

    Makhtar Diop est le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique depuis mai 2012. À ce titre, il gère un portefeuille de plus de 600 projets mis en œuvre en Afrique, pour un engagement total de 65 milliards de dollars, afin de répondre aux principaux défis de développement du continent : augmenter la productivité agricole, élargir l’accès à une énergie abordable, fiable et durable, promouvoir l’autonomisation économique des femmes et des jeunes, et offrir une éducation de qualité pour tous. Économiste de formation, M. Diop a démarré sa carrière dans le secteur bancaire avant de rejoindre le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale ensuite. Il possède également une longue expérience du secteur privé. Il a par ailleurs occupé des fonctions gouvernementales, notamment en tant que ministre de l’Économie et des Finances du Sénégal. Dans les années 1980, Makhtar Diop a joué un rôle déterminant dans l’adoption de réformes structurelles importantes qui ont contribué à stimuler la croissance du Sénégal à long terme. De 2009 à 2012, M. Diop a occupé le poste de directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Brésil, où il a géré le plus gros portefeuille-pays de l’institution. C’est sous sa direction que la Banque mondiale a aidé le Brésil à financer des travaux d’infrastructure majeurs. De fait, l’amélioration de la qualité de ses infrastructures de transport ont permis à la ville de Rio de Janeiro d’être sélectionnée pour accueillir les Jeux olympiques de 2016. Avant d’assumer ces fonctions, M. Diop a été tour à tour directeur de la stratégie et des opérations pour l’Amérique latine et les Caraïbes et directeur du secteur finances, secteur privé et infrastructure de cette même région. Entre 2002 et 2005, Makhtar Diop était directeur des opérations pour le Kenya, l’Érythrée et la Somalie, basé à Nairobi. En 2017, il a été désigné comme l’un des 100 Africains les plus influents du monde, reconnu pour son leadership dans le domaine du développement économique et social. En mars 2015, il a reçu le prestigieux prix Regents’ Lectureship Award de l’Université de Californie (Berkeley). M. Diop est diplômé en économie des universités de Warwick et Nottingham en Angleterre.

    Image

    Albert Zeufack

    Économiste en chef pour l’Afrique

    De nationalité camerounaise Albert Zeufack est l’économiste en chef pour la région Afrique. Il a commencé sa carrière au Groupe de la Banque mondiale en 1997 en tant que chercheur en macroéconomie au sein de la division Macroéconomie du Département de la recherche. Il a depuis lors occupé plusieurs fonctions au sein de la région Asie de l’Est et Pacifique, ainsi que dans le pôle mondial d’expertise en Macroéconomie et finances publiques où il a travaillé sur l’Afrique, l’Europe et l’Asie centrale. Son domaine de prédilection est la macroéconomie et ses fondements microéconomiques. Avant d’être nommé économiste en chef, Albert Zeufack était chef de service au pôle mondial d’expertise en macroéconomie et gestion des finances publiques. Il était également chef de file d’une communauté d’experts de la Banque mondiale sur les économies de rente dont les travaux sont axés sur les fonds souverains, les règles budgétaires, les modes de dépense publique ainsi que sur les modèles macroéconomiques dans les pays riches en ressources naturelles. Auparavant, M. Zeufack a enseigné l’économie et l’économétrie appliquée à l’université de Clermont-Ferrand en France, où il a obtenu un doctorat en économie. Il est titulaire d’un master APE (analyse et politique économique) de l’université de Yaoundé au Cameroun.

    Image

    Rebecca Miano

    Directrice générale, KenGen

    Rebecca Miano est, depuis octobre 2017, directrice générale de la KenGen, l’entreprise publique d'électricité du Kenya. Elle gère les activités opérationnelles de l’entreprise et la bonne exécution de la stratégie qui doit garantir sa compétitivité à long terme. De 2008 à 2017, elle a occupé les fonctions de secrétaire générale et de directrice juridique de la KenGen. Avocate de profession, elle est spécialisée en droit des sociétés et gouvernance des entreprises. Responsable du programme de la compagnie pour la gouvernance d’entreprise, elle a apporté ses orientations et son appui au Conseil d’administration ; elle a également été secrétaire du Conseil et de tous ses comités. Titulaire d’une licence de droit, Rebecca Miano a poursuivi des études de troisième cycle en droit et en droit comparé. En 2010, elle a suivi l’Advanced Management Programme de l’université Strathmore. Dirigeante administrative agréée, elle est membre de l’Institute of Certified Public Secretaries of Kenya (ICPSK) ainsi que de la Law Society of Kenya (LSK). Elle s’est vu décerner le titre de Company Secretary of the Year en 2010 dans le cadre des prix « Champions de la gouvernance » de l’ICPSK.

    Image

    Thierry Tanoh

    Ministre du Pétrole, de l'Énergie et du Développement des énergies renouvelables, Côte d'Ivoire

    Thierry Tanoh est ministre du Pétrole, de l'Énergie et du Développement des énergies renouvelables de la Côte d’Ivoire depuis janvier 2017. Il a été secrétaire général délégué de la Présidence ivoirienne, chargé des affaires économiques et financières. Il a auparavant travaillé pour la Société financière internationale (IFC), où il a occupé le poste de vice-président pour l’Afrique subsaharienne, pour l’Amérique latine et les Caraïbes, et pour l’Europe de l'Ouest ; il a également supervisé les bureaux européens de l’IFC dans les pays développés. En 2013-2014, il a été directeur général d’Ecobank Transnational Incorporated. M. Tanoh est diplômé de l’École supérieure de commerce d'Abidjan (ESCA) et a obtenu un MBA de la Harvard Business School. Il est également titulaire d’un diplôme d'expert-comptable en France.

    Image

    Esther Kunda

    Coordinatrice du programme et des opérations du Next Einstein Forum

    Coordinatrice du programme et des opérations du Next Einstein Forum (a), Esther Kunda appuie le développement et l’organisation de la communauté scientifique africaine par le biais de divers programmes. Elle était auparavant responsable du soutien à l’éducation chez Intel et a accompagné les autorités rwandaises dans la mise en œuvre de leur plan directeur sur la « Smart Education ». Elle dispose d’une expérience solide en matière de développement de produits et d’entreprises technologiques, en particulier dans le domaine des TIC pour le développement. Elle est membre de l’association Girls in ICT-Rwanda (a), qui encourage les jeunes filles à se tourner vers les filières scientifiques et technologiques, un secteur et une cause auxquels elle voue une véritable passion. Esther Kunda est titulaire d’un master en technologie de l’information de l’université Carnegie-Mellon et a obtenu sa licence à l’Institut des sciences et des technologies de Kigali.

    Image

    Ugwem I. Eneyo

    Cofondatrice et directrice générale de Solstice Energy Solutions

    Ugwem Eneyo est la cofondatrice et la directrice générale de Solstice Energy Solutions, une start-up spécialisée dans l’internet des objets et les logiciels qui connectent et gèrent la production décentralisée d’énergie dans les marchés émergents. D’origine nigériane, Ugwem Eneyo est passionnée par les défis et les possibilités de développement du continent africain. Dans le cadre de son master et de son doctorat en génie civil et environnemental à l’université Stanford, elle a étudié le lien entre énergie, environnement et développement durable dans les marchés émergents. Ses travaux de recherche l’ont notamment menée dans les zones rurales de Tanzanie, où elle a participé à un projet de traitement de l’eau avec l’université de l’Illinois à Urbana-Champaign et du Nelson Mandela Institute of Science and Technology d’Arusha. Ugwem Eneyo a également travaillé dans l’industrie comme conseillère en environnement et en réglementation chez ExxonMobil, apportant son expertise à des projets au Tchad, au Nigéria et en Asie du Sud-Est.

Details

  • DATE: Samedi, le 21 avril, 2018
  • Heure: 11h00 à 12h30, 15H à 16h30 GMT
  • Lieu: MC C1-250 (cafétéria du bâtiment MC), siège du Groupe de la Banque mondiale
En Direct