Axel van Trotsenburg


Axel van Trotsenburg est directeur général des opérations de la Banque mondiale

M. van Trotsenburg, qui a pris ses nouvelles fonctions le 1er octobre 2019, supervise le programme d’opérations de la Banque mondiale tout en s’assurant que son modèle de fonctionnement continue de répondre aux besoins des pays clients. Il s’attache également à mobiliser, au sein de la communauté internationale, des soutiens et des ressources financières en faveur des pays à revenu faible et intermédiaire.

M. van Trotsenburg apporte à son nouveau poste une expérience approfondie des opérations régionales et de la finance : avec deux mandats au sein de la direction financière et deux mandats à la direction opérationnelle, il détient le record de longévité en tant que vice-président de la Banque mondiale. Il était depuis le 2 septembre 2019 directeur général par intérim de la Banque mondiale et avait été nommé au mois de février précédent vice-président pour la Région Amérique latine et Caraïbes. Il supervisait alors les relations avec 31 pays, ainsi qu’un portefeuille de projets, d’assistance technique et de dons représentant plus de 30 milliards de dollars.

Vice-président de la Banque mondiale pour le Financement du développement entre 2016 et janvier 2019, il a assuré la supervision de la mobilisation des ressources et était notamment chargé à ce titre de l’administration et de la reconstitution des ressources de l’Association internationale de développement (IDA), la principale source de financements concessionnels pour les pays les plus pauvres du monde. Il a dirigé les négociations d’intérêt stratégique portant sur deux cycles de reconstitution de ce fonds, qui ont abouti à une mobilisation record de 125 milliards de dollars au total (soit 50 milliards de dollars de contributions en 2010 pour IDA-16 et 75 milliards de dollars en 2016 pour IDA-18). Sous sa direction, l’IDA a pour la première fois utilisé ses fonds propres comme levier en combinant les contributions des donateurs à des ressources internes et à des fonds levés sur les marchés obligataires.

M. van Trotsenburg supervisait par ailleurs les transactions financières de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). Il a à ce titre copiloté les efforts entrepris par le Groupe de la Banque mondiale en vue d’obtenir une augmentation de capital auprès de ses actionnaires. Ces efforts ont abouti à l’approbation en avril 2018 d’un programme de mesures ambitieuses prévoyant notamment une augmentation du capital de la BIRD de 60 milliards de dollars. M. van Trotsenburg avait aussi pour attribution de coprésider les négociations en vue de la reconstitution des ressources du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), dont l’issue a été couronnée de succès en avril 2018. Enfin, il était responsable d’un portefeuille de fonds fiduciaires d’un montant de plusieurs milliards de dollars.

Outre son expérience dans la gestion des finances de la Banque mondiale — entre 2009 et 2013, M. van Trotsenburg était vice-président pour les Financements concessionnels et partenariats mondiaux — il a exercé de multiples fonctions dans le champ des opérations-pays et à la direction de programmes régionaux, dont notamment en Afrique. Il a ainsi exercé la fonction de vice-président pour la Région Asie de l’Est et Pacifique entre 2013 et 2016.

Il a été directeur des opérations pour la Colombie et le Mexique (juillet 2007-juillet 2009) et, auparavant, pour l’Argentine, le Chili, le Paraguay et l’Uruguay (2002-juillet 2007). De 1996 à 2001, il a été responsable de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), qui constitue la plus importante des initiatives d'allégement de la dette destinées aux pays pauvres. À ce titre, il a œuvré, aux côtés de ses homologues du Fonds monétaire international, à la conception du cadre d’allègement de la dette et à la mise en œuvre de programmes d’allègement de la dette de l’ordre de 30 milliards de dollars au total, au profit de 20 pays. Il a commencé sa carrière à la Banque comme économiste senior pour la Côte d’Ivoire et économiste pour le Guatemala, après avoir travaillé à l’OCDE, à Paris.

M. van Trotsenburg est titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat en économie, ainsi que d’une maîtrise en affaires internationales. De nationalités néerlandaise et autrichienne, il est marié et père de deux enfants.

«
»