This page in: Français | Español | عربي | English
Février 2012
Reprise toujours lente mais constante, avec des signes encourageants dans les pays en développement d'Europe de l'Est


  • L'emploi dans les pays à revenu intermédiaire a poursuivi son redressement progressif.
  • L'Europe de l'Est et l'Asie centrale ont affiché des signes de redémarrage vigoureux.
  • Si le rebond s'est tassé en Amérique latine, les tendances étaient positives en Asie de l'Est.

Figure 1. PIB et indicateurs du marché du travail dans un échantillon de pays en développement

Sources : CEIC Data Company, bureaux statistiques nationaux et Fonds monétaire international. Note : Moyennes pour un sous-échantillon de 10 pays disposant de séries de données complètes jusqu'au T3-2011 : Arménie, Biélorussie, Brésil, Chili, Chine, Colombie, Fédération de Russie, Lituanie, Mexique et Roumanie.

Dans les 10 pays à revenu intermédiaire de notre échantillon, les marchés du travail ont poursuivi leur rétablissement progressif au troisième trimestre 2011. La figure 1 fait apparaître la croissance moyenne de la production, de l'emploi et des salaires, ainsi que le taux de chômage moyen, sur cette période : la croissance du produit intérieur brut (PIB) est ressortie à 4,8 %, ce qui représente un léger mieux par rapport au troisième trimestre de l'année précédente. C'est dans la baisse constante du chômage que cette amélioration progressive est la plus visible. En effet, le taux de chômage moyen est tombé de 6,3 % au deuxième trimestre 2011 à 6,0 % au troisième trimestre 2011, soit un recul significatif comparé aux 6,9 % du troisième trimestre 2010.

Ces signes encourageants ne se traduisent pas encore par une plus forte croissance moyenne de l'emploi et des salaires, qui reste apathique. La croissance de l'emploi est restée, pour l'essentiel, inchangée, avec seulement une faible hausse à 2,0 %. La baisse des chiffres du chômage pourrait donc être due, en partie, au fait qu'un certain nombre de travailleurs découragés ne se déclarent plus à la recherche d'un emploi. La remontée des salaires est également hésitante : en un an, la croissance moyenne des salaires a décru d'environ un point de pourcentage.

La plupart des pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale qui composent l'échantillon ont montré des signes de vive reprise au troisième trimestre 2011 (tableau 1). Le Kirghizistan, en particulier, a affiché une croissance remarquable, qui se traduit par une progression spectaculaire des salaires. Ceux-ci ont également augmenté significativement au Tadjikistan. En Lituanie et Moldova, l'emploi s'améliore après le choc dévastateur de 2009, d'où une baisse sensible du chômage, même si les salaires ont peu évolué. En Turquie, le marché du travail a bien résisté : l'expansion de l'emploi a atteint 7 % et celle des salaires est restée élevée, à 14 %. Enfin, en Roumanie aussi, des signes d'un net redressement sont apparus sur le marché du travail, avec un repli substantiel du chômage et une accélération de la croissance des salaires. Néanmoins, ces facteurs positifs ne se sont pas encore propagés à la Fédération de Russie, où la croissance des salaires a opéré un brusque plongeon, sans aucune hausse de celle de l'emploi.

En Amérique latine, le redressement rapide après la crise a commencé de se tasser. La croissance de l'emploi a décéléré brutalement au Chili, tombant de 9,5 à 4,5 %, et plus modérément en Colombie et au Pérou. En outre, la croissance des salaires a ralenti considérablement au Brésil, à 4,3 %, contre 10 % auparavant. Cependant, malgré ces ralentissements, le chômage a légèrement reflué dans la majeure partie de cette région du monde (tableau 1).

Les tendances dans les trois pays d'Asie de l'Est considérés n'ont guère varié, et le chômage demeure élevé en Afrique du Sud. D'une manière générale, peu de changements ont été signalés concernant les trois pays d'Asie de l'Est pour lesquels on dispose de données. La Chine urbaine continue de conjuguer une croissance impressionnante des bénéfices des entreprises et une croissance soutenue de l'emploi, sans que n'apparaissent des effets à long terme de la crise financière de 2008 ou de la nouvelle législation du travail. La situation s'est toutefois dégradée en Indonésie et en Thaïlande. Bien que le chômage ait légèrement reculé dans ces deux pays, l'accélération de la croissance des salaires a été contrebalancée par le déclin de la croissance de l'emploi en Indonésie. En revanche, l'Afrique du Sud a bénéficié d'un beau regain de croissance de l'emploi, notamment en raison d'une chute considérable de la croissance des salaires, mais le chômage y reste très élevé.

Tableau 1. Indicateurs du marché du travail pour un échantillon de pays en développement
Région Pays croissance du PIB réel croissance de l'emploi Taux de chômage croissance des salaires
T3-2010 T3-2011T3-2010 T3-2011T3-2010 T3-2011T3-2010 T3-2011
Asie de l'Est/Pacifique Chine ‡ 9.6 9.1 4.9 4.3 4.1 4.1 13.1 14.7
Asie de l'Est/Pacifique Indonésie 5.8 6.5 3.2 1.4 7.1 6.6 0.3 3.9
Asie de l'Est/Pacifique Thaïlande † 6.6 3.5 1.2 1.9 0.9 0.6 2.7 1.7
Europe/Asie centrale Arménie †¥ 5.5 5.5 1.0 1.9 6.9 6.0 -1.8 0.5
Europe/Asie centrale Azerbaïdjan ¥ 4.1 0.3 5.1 0.5 na na 1.1 6.1
Europe/Asie centrale Biélorussie ¥ 6.8 7.0 0.8 -0.8 0.8 0.7 15.8 -3.5
Europe/Asie centrale Kazakhstan †¥ 8.5 8.5 2.8 1.1 5.8 5.4 8.3 7.0
Europe/Asie centrale Kirghizistan ¥ -1.7 9.0 -1.0 2.1 2.7 2.6 4.5 14.5
Europe/Asie centrale Moldova †¥ 5.6 5.6 -1.8 3.9 6.5 5.3 1.4 -2.9
Europe/Asie centrale Tadjikistan ¥ 6.2 7.5 na na 2.2 2.6 5.7 19.0
Europe/Asie centrale Lituanie 0.8 6.6 -5.1 2.1 17.8 14.8 0.4 0.8
Europe/Asie centrale Roumanie -2.2 2.6 -0.5 -2.6 7.4 4.8 -8.6 5.1
Europe/Asie centrale Fédération de Russie 3.1 4.8 1.0 1.1 6.8 6.2 10.9 -1.2
Europe/Asie centrale Turquie † 5.3 8.2 5.2 7.0 11.1 9.2 16.0 14.4
Europe/Asie centrale Ukraine † 5.5 3.8 0.2 0.0 7.1 6.9 9.8 8.0
Amérique latine Brésil ‡ 6.7 2.1 3.3 2.0 6.6 6.0 9.9 4.3
Amérique latine Chili 6.9 4.8 9.6 4.5 8.2 7.4 1.6 2.8
Amérique latine Colombie ‡ 3.3 7.7 5.6 3.5 11.8 10.1 1.8 -0.1
Amérique latine Équateur † 4.5 9.0 -2.2 0.5 7.7 6.4 6.2 4.9
Amérique latine Mexique 5.1 4.5 1.3 1.9 5.6 5.7 -0.9 0.8
Amérique latine Pérou †‡ 9.6 6.6 4.2 2.3 7.4 7.2 -2.1 12.2
Amérique latine Venezuela † -0.3 4.2 0.0 1.3 8.2 8.4 -6.3 8.5
Afrique subsaharienne Afrique du Sud †‡ 2.7 3.1 -1.2 2.6 25.3 25.0 13.8 0.4
Asie de l'Est/Pacifique Moyenne régionale 7.3 6.4 3.1 2.5 4.0 3.8 7.9 8.2
Europe/Asie centrale Moyenne régionale 4.0 5.8 0.7 1.5 6.8 5.9 5.3 5.6
Amérique latine Moyenne régionale 5.1 5.6 3.1 2.3 7.9 7.3 1.5 4.8
Sources : Base de données CEIC, bureaux statistiques nationales et Fonds monétaire international.
Note : Les moyennes régionales se rapportent aux pays figurant dans ce tableau. Pour l'Afrique du Sud, les données sur les salaires proviennent d'une enquête auprès des entreprises et ne concernent que le secteur formel.
† Pour certaines variables, la période de référence est le T2-2011 et le T2-2010 ; République bolivarienne du Venezuela, Équateur et Pérou : taux d'emploi et de chômage ; Afrique du Sud, Thaïlande et Turquie : salaires ; Kazakhstan : croissance de l'emploi et du PIB ; Moldova et Arménie : croissance du PIB.
¥ Pour ces pays, la période de comparaison est janvier-septembre 2010 et janvier-septembre 2011.
‡ Les données sur l'emploi, le chômage et les salaires ne concernent que les zones urbaines. Pour l'Afrique du Sud, les données sur les rémunérations proviennent d'une enquête auprès des entreprises et ne concernent que le secteur formel.

JobTrends est une série de notes périodiques consacrée au suivi de l'évolution des marchés de l'emploi dans les pays en développement. Cette collection est le fruit de la collaboration entre le Réseau pour le développement humain et le Réseau pour la lutte contre la pauvreté et la gestion économique de la Banque mondiale. La présente note a été préparée par Javier Arias-Vazquez (Lutte contre la pauvreté), Gladys Lopez-Acevedo (Lutte contre la pauvreté) et David Newhouse (service Protection sociale du Réseau pour le développement humain). Pour de plus amples renseignements concernant cette série, veuillez vous adresser à David A. Robalino, économiste principal au sein du service Protection sociale du Réseau pour le développement humain, ou à Gladys Lopez-Acevedo, économiste senior au sein du Groupe pour la lutte contre la pauvreté et l'équité du Réseau pour la lutte contre la pauvreté et la gestion économique. L'équipe remercie l'Autriche, l'Allemagne, la Norvège, la République de Corée et la Suisse pour leur contribution financière via le Fonds fiduciaire multidonateurs sur les marchés du travail, la création d'emplois et la croissance économique.