À propos Pays et régions Données et recherche Apprentissage Actualités Projets Publications Thèmes
Emploi  

Recherche

 

  
 

Disponible en: English | Español | عربي

Crise alimentaire

En bref

Dans le sillage de la crise alimentaire de 2008, les prix des denrées demeurent instables et élevés, exposant des millions de personnes à la faim et à la malnutrition.

L’action de la Banque mondiale
(mise à jour : 7 octobre 2013)

Le Groupe de la Banque mondiale aide les pays à accroître leur sécurité alimentaire, à travers un appui à l’agriculture et aux agriculteurs, des programmes de protection sociale et de nutrition, le développement des infrastructures et des actions pour renforcer la résilience au changement climatique.

Pour pouvoir nourrir une population mondiale censée franchir, selon les prévisions, la barre des 9 milliards d’ici 2050, des investissements dans l’agriculture sont indispensables. Le Groupe de la Banque mondiale, qui a porté son appui à ce secteur à environ 7 milliards de dollars par an entre 2010 et 2012, vise un niveau annuel de 8 à 10 milliards pour la période 2013-2015. Sur l’exercice clos le 30 juin 2013, la Banque mondiale a engagé 8 milliards de dollars pour l’agriculture et les secteurs connexes. Grâce à un mécanisme de financement spécifique à l’IDA, son fonds dédié aux pays les plus pauvres, l’institution est par ailleurs prête à réagir à une situation exceptionnelle de crise économique ou de catastrophe naturelle.

L’envolée des cours alimentaires mondiaux en 2007 et 2008 a maintenu dans la pauvreté ou fait basculer quelque 105 millions d’habitants des pays à faible revenu. Le Groupe de la Banque mondiale a riposté par l’octroi de 1,6 milliard de dollars via le Programme d’intervention en réponse à la crise alimentaire mondiale (GFRP) ; ces fonds ont permis de financer des achats d’intrants agricoles, des programmes d’alimentation et des filets de protection sociale dont ont bénéficié près de 66 millions de personnes dans 49 pays.

La Banque mondiale administre le Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP), un partenariat chargé d’appuyer les projets des pays en développement en matière d’agriculture et de sécurité alimentaire et de contribuer à promouvoir les investissements, surtout pour les petits producteurs. À ce jour, huit pays et la Fondation Bill et Melinda Gates se sont engagés à verser environ 1,3 milliard de dollars sur les trois prochaines années et 960 millions de dollars ont déjà été débloqués. Depuis son lancement, ce dispositif a alloué 912 millions de dollars de dons à 25 pays.

La Banque mondiale intervient également aux côtés du Programme alimentaire mondial (PAM) pour assurer la nutrition de 22 millions d’enfants dans près de 60 pays. Enfin, elle agit en concertation avec les agences du Groupe de travail de haut niveau des Nations Unies sur la sécurité alimentaire et avec les organisations de la société civile.

En savoir plus sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle »

 

(a) indique une page en anglais.

 
 

 

 

Globe logo
Accueil | Plan du site | Index | FAQ | Contacts | Recherche
© Le Groupe Banque mondiale, tous droits réservés. Droits.