L'ABC de l'IDA

Sortir les pauvres de leur condition

L'Association internationale de développement (IDA) est le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres. L'IDA, qui est l'un des principaux bailleurs d'aide au développement, finance des projets d'appui à la santé, à l'éducation, aux infrastructures, à l'agriculture, à l'économie et au renforcement institutionnel dans les pays les plus pauvres de la planète—dont la moitié se trouvent en Afrique. Ces pays représentent une population de 2,5 milliards d'habitants, dont 1,5 milliard subsiste avec moins de deux dollars par jour.

Les financements de l'IDA ne sont liés à aucun secteur spécifique. Chaque État bénéficiaire fixe ses propres priorités. Selon les circonstances — en cas de choc économique ou de catastrophe naturelle — les ressources de l'IDA peuvent être redéployées en fonction des besoins.

Les concours de l'IDA représentent 20 % de l'ensemble des apports d'aide au développement. Depuis sa création, l'IDA a appuyé des programmes et des projets dans 108 pays. Le montant annuel de ses engagements n'a cessé de croître pour atteindre 15 milliards de dollars en moyenne au cours des trois dernières années, dont 50 % destinés à l'Afrique. Les engagements de l'IDA au titre de l'exercice clos le 30 juin 2011 ont totalisé 16,3 milliards de dollars répartis entre plus de 230 nouvelles opérations. Dix-sept pour cent de ces fonds ont été engagés à titre de don.

Les ressources de l'IDA sont reconstituées tous les trois ans grâce aux contributions des pays donateurs développés et en développement et aux apports de deux autres institutions du Groupe de la Banque mondiale : la Banque internationale pour la reconstruction et le développement et la Société financière internationale.

Avec l'aide de l'IDA, 28 pays, représentant une population de 2,1 milliards d'habitants, soit 34 % de la population mondiale, ont dépassé le seuil d'éligibilité aux ressources de l'Association. Ils ont atteint un niveau de développement économique qui leur permet de ne plus dépendre du soutien de l'IDA, et nombre d'entre eux sont devenus des membres contribuants de l'Association.

Au cours des dix dernières années, les financements de l'IDA ont contribué à sauver au moins 13 millions de vies ; à vacciner 310 millions d'enfants ; à donner accès à l'eau et à l'assainissement à 177 millions d'usagers ; à fournir des services de santé à 47 millions de personnes ; à fournir des compléments alimentaires à 98 millions d'enfants ; et à dispenser une meilleure éducation à plus de 100 millions d'élèves chaque année.

Afghanistan

  • Réduction de 22 % de la mortalité infantile et de 26 % de la mortalité juvénile en trois années seulement
  • 8 millions d'abonnés à des services de télécommunications fixes ou mobiles Arménie
  • 45 % des ménages vivant dans des immeubles résidentiels en milieu urbain ont maintenant des systèmes de chauffage à gaz sûrs, propres et d'un coût abordable, contre 11 % en 2004
  • 44 associations d'usagers de l'eau ont été créées dans le cadre des réformes du secteur de l'irrigation

Azerbaïdjan

  • 1,2 million de personnes dans 431 communautés ont bénéficié de projets de construction ou de reconstruction de routes au cours des cinq dernières années
  • La remise en état de petits périmètres irrigués a bénéficié à 700 000 personnes dans 30 communautés

Bangladesh

  • 20 millions de personnes ont bénéficié d'un microfinancement au cours des 12 dernières années
  • 4,4 millions de filles scolarisées dans le cycle secondaire en 2006, soit quatre fois plus qu'en 1991 (1,1 million)

Bénin

  • 230 000 résidents ont vu leur accès aux infrastructures et aux services de base s'améliorer au cours des cinq dernières années
  • Depuis mars 2007, 2 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticide à effet durable ont été distribuées à des femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans

Bhoutan

  • 3 400 ménages dans 39 villages ont bénéficié de la construction de 129 kilomètres de routes
  • Dans un village isolé, la reconstruction rapide des bâtiments scolaires et d'habitation détruits par le séisme de 2009 a permis aux écolières du primaire de retourner en classe dans les jours qui ont suivi la catastrophe

Bolivie

  • 130 000 habitants de zones rurales ou périurbaines ont maintenant accès à l'électricité
  • Depuis 2005, 45 000 habitants des zones rurales les plus déshéritées ont reçu plus de 9 200 systèmes d'énergie solaire à usage domestique, et 30 000 autres ont bénéficié de l'installation de 87 systèmes solaires dans des écoles et des dispensaires de El Alto, grande agglomération où sévit la pauvreté

Bosnie-Herzégovine

  • Environ 200 000 emplois ont été créés ou préservés durant la période 1997–05
  • Plus de 7 000 ex-soldats de métier ont trouvé un emploi et intégré la vie civile

Burkina Faso

  • 94 % de la population de Ouagadougou — 1 480 000 habitants — ont maintenant accès à l'eau potable
  • 55 % de filles étaient scolarisés dans les 20 provinces les plus défavorisées du pays en 2006, contre 36 % en 2000

Burundi

  • 29 527 ex-combattants adultes ont été démobilisés entre 2004 et 2008 ; depuis septembre 2006, 6 886 ex-combattants démobilisés, dont 380 mineurs, ont bénéficié d'une aide à la réinsertion socioéconomique
  • De nouveaux codes régissant la passation des marchés, l'investissement et le commerce et un nouveau droit de la concurrence sont en place depuis 2004

Cambodge

  • Le taux d'achèvement des études primaires a atteint 85,6 % en 2008–09, contre moins de 50 % il y a à peine cinq ans
  • Plus de 27 000 élèves du premier cycle du secondaire et plus de 3 000 écoliers du primaire ont bénéficié de bourses pour poursuivre leurs études

Cameroun

  • 1,6 million de personnes ont bénéficié directement de l'amélioration des infrastructures, en particulier d'un meilleur accès à des installations scolaires (plus de 98 000 bénéficiaires) et structures de santé (plus de 117 000 bénéficiaires)
  • 90 000 personnes ont bénéficié d'un meilleur accès à l'énergie, et plus de 45 000 d'un meilleur accès aux marchés

Cap-Vert

  • Le taux d'imposition des sociétés a été ramené de 35 % à 30 % entre 2003 et 2008
  • Les droits de douanes ont été simplifiés et les taxes et prélèvements à l'importation ont été sensiblement modifiés et réduits sur une période de cinq ans

Côte d'Ivoire

  • 15 000 ex-combattants et jeunes à risque ont obtenu un emploi
  • 250 000 certificats et actes ont été préservés, restaurés et numérisés par les Archives nationales de l'état civil, afin de sauvegarder les pièces d'identité, titres de propriété et autres documents officiels d'état civil (actes de naissance, de mariage, etc.) ; 36 000 000 d'autres certificats ou actes sont en cours de numérisation

Djibouti

  • Le taux d'achèvement des études primaires sans redoublement a fortement augmenté pour atteindre aujourd'hui 71 % contre 52 % en 2003–04
  • En 2010, 404 000 moustiquaires imprégnées d'insecticide ont été distribuées aux ménages vivant dans des zones à forte transmission, contre 136 000 en 2008

Érythrée

  • En 2005, 31 556 orphelins avaient été placés dans des familles
  • 162 752 cas supplémentaires de paludisme ont été diagnostiqués

Éthiopie

  • 264 000 instituteurs ont été recrutés, contribuant à porter le taux net de scolarisation primaire de 68,5 % en 2005 à 83,5 % en 2009
  • 61,5 % de la population rurale avait accès à l'eau potable en 2009, contre 46 % en 2005

Gambie

  • 378 000 citadins ont vu leurs conditions de vie s'améliorer grâce au renforcement des infrastructures
  • Entre 2000 et 2008, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans a reculé dans une proportion de 25 % à 40 % en Éthiopie, en Gambie, au Malawi et au Rwanda

Géorgie

  • La proportion de femmes pauvres en âge de procréer et d'enfants de moins de cinq ans bénéficiant d'une assurance maladie a augmenté respectivement de 29 % et de 59 %
  • Le taux de vaccination contre les maladies communes de l'enfance a été porté de 78 % en 2004 à 98 % en 2009

Ghana

  • L'amélioration des soins de santé maternelle et infantile a permis de ramener le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans de 111 à 80 pour 1 000 naissances vivantes entre 2003 et 2008 ; le taux de mortalité néonatale a également diminué
  • La couverture vaccinale s'est améliorée, passant de 69 % en 2003 à 79 % en 2008

Haïti

  • 200 000 bâtiments ont fait l'objet d'une évaluation des dommages structurels occasionnés par le séisme
  • 50 000 lanternes solaires ont été achetées et distribuées, améliorant la sécurité et réduisant les risques d'incendie au bénéfice de plus de 200 000 personnes

Honduras

  • 3 000 familles rurales ont construit des fermes et monté des entreprises rurales qui leur assurent un revenu et un emploi
  • 2,5 millions d'habitants de municipalités pauvres ont bénéficié de la réhabilitation de près de 1 500 écoles, de la construction de 700 nouvelles écoles et de 163 nouveaux centres sanitaires, de la mise en place de 347 petits réseaux d'eau et d'assainissement et de l'aménagement de 461 latrines

Inde

  • Plus de 98 % des enfants indiens peuvent maintenant fréquenter une école primaire située à 1 km au plus de chez eux ; 5 millions d'enfants ne sont pas scolarisés, contre 25 millions en 2003 ; les taux de passage du premier au second cycle du primaire se sont améliorés, de 75 % en 2002 à 84 % en 2007
  • 12 millions de ménages dans 90 000 villages ont bénéficié de programmes d'appui aux moyens de subsistance en milieu rural

Kenya

  • 32 000 orphelins pauvres et enfants vulnérables ont vu leurs conditions de vie s'améliorer grâce aux transferts monétaires supplémentaires opérés au profit de leur foyer
  • Dans l'ouest du Kenya, l'utilisation de moustiquaires a permis de réduire de 25 % le nombre de décès liés au paludisme chez les enfants

Lesotho

  • Le taux de prévalence des méthodes modernes de contraception a augmenté de 10 points de pourcentage, passant de 37 % en 2004 à 47 % en 2009
  • 136 dispensaires fournissent désormais des services de prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant, contre 9 en 2005, et le taux de prévention de la transmission du virus de la mère à l'enfant est passé de 5 % à 31 % durant la même période

Libéria

  • 842 kilomètres de routes — près du dixième du réseau routier national — ont fait l'objet de travaux ces dernières années, et des opérations de remise en état ou de réfection des principaux axes routiers ont été réalisées
  • 45 000 personnes ont obtenu un emploi à court terme dans le cadre de chantiers publics depuis octobre 2008

Madagascar

  • 5 000 nouvelles entreprise ont été enregistrées dans trois régions entre 2006 et 2008, et environ 10 000 emplois ont été créés
  • 400 000 personnes supplémentaires ont désormais accès à l'eau potable grâce à la réalisation de 627 forages équipés de pompes manuelles et à l'aménagement de 320 réseaux à écoulement gravitaire

Malawi

  • La proportion de pauvres a été ramenée de 52 % en 2005 à 40 % en 2008, soit une diminution de 12 points de pourcentage
  • L'aménagement d'un réseau virtuel privé couvrant une superficie de 645 km et reliant les principaux centres urbains et l'ensemble des ministères, départements et organismes publics a renforcé l'efficience des communications et des transactions commerciales au sein de l'administration nationale

Mali

  • 650 000 personnes supplémentaires ont accès à l'électricité depuis mai 2010
  • 803 institutions publiques, dont 172 écoles et 139 centres sanitaires, bénéficient d'une alimentation électrique hors réseau

Moldova

  • 26 000 emplois temporaires ont été créés, soit environ 2 millions de journées de travail
  • 1 700 nouvelles entreprises à forte valeur ajoutée ont vu le jour dans les secteurs de l'agriculture, de l'élevage et de la petite industrie, créant 7 000 nouveaux emplois

Mongolie

  • Le taux de scolarisation en maternelle a augmenté de 69 % depuis 2002
  • 460 puits ont été remis en état

Mozambique

  • 11,3 millions de tonnes de marchandises transitant par les ports en 2009, contre 8,2 millions de tonnes en 2002
  • 4,3 millions de tonnes de marchandises transportées par rail en 2009, contre 3,4 millions de tonnes en 1999

Népal

  • 168 000 travailleurs ont été embauchés et 118 km de routes rurales construites et/ou remises en état au cours des deux dernières années dans le cadre d'une opération impulsée par la population locale
  • 83 % de la population bénéficiaient d'une couverture vaccinale complète en 2006, contre 43 % en 1996

Nicaragua

  • 35 microentreprises employant environ 400 personnes ont été créées et assurent l'entretien courant de 2 400 km de routes, soit 88 % du réseau routier principal
  • 104 000 personnes de 214 communautés de cinq grands groupes ethniques ont bénéficié d'un programme de préservation des droits fonciers mis en place dans 15 territoires autochtones des régions autonomes traditionnellement marginalisée de la côte caribéenne

Niger

  • Le taux d'utilisation des centres de santé a quasiment doublé, passant de 20 % en 2005 à 39 % en 2009
  • En décembre 2008, 72 % des habitants des 51 centres urbains du pays étaient raccordés au réseau d'adduction d'eau via 103 000 branchements privés et 2 870 bornes fontaines, contre 64 % en 2001

Nigéria

  • L'accès à un meilleur équipement a permis à 3,4 millions de personnes opérant dans le secteur agricole d'accroître leur revenu d'environ 63 % entre 2004 et 2009
  • 385 000 emprunteurs et 1,2 million de clients ont bénéficié de facilités de crédit aux moyennes, petites et microentreprises

OECO*

  • Le taux net de scolarisation secondaire a progressé de 8,4 % à Grenade et de 34,7 % à Saint-Vincent entre 2002 et 2008, et le taux de passage en cycle secondaire a augmenté de 10 % dans les zones mal desservies
  • Le taux de réussite dans au moins cinq matières aux examens organisés par le Conseil des examens des Caraïbes (CXC) a augmenté de 5,9  % pour Saint-Vincent-et-les Grenadines et de 9,5 % pour Sainte-Lucie

    *Organisation des États des Caraïbes orientales

Ouganda

  • Les délais d'enregistrement ont été réduits de 225 à 77 jours pour les biens immobiliers et de 135 à 25 jours pour les entreprises
  • L'installation dans des centres de santé à travers tout le pays de 500 systèmes solaires d'une capacité de 117 000 watts en pic de consommation a permis d'améliorer la prestation de services et les conditions de sécurité

Ouzbékistan

  • 66 % des Ouzbeks estiment que la qualité des soins de santé s'est améliorée, en particulier la disponibilité et la qualité du matériel et des médicaments, et qu'ils ont davantage accès à des médecins mieux formés
  • 86 % de femmes ont reçu des soins anténataux en 2008, contre 79 % en 2004

Pakistan

  • Le taux de scolarisation primaire dans le Punjab est passé de 45 % en 2001 à 62 % en 2007 ; le taux de scolarisation primaire des filles est passé de 43 % à 59 % durant la même période, et le taux de scolarisation des filles en zones rurales est passé de 38  % à 55 %
  • 4 600 sous-projets d'irrigation ont permis d'irriguer environ 186 000 acres de terres agricoles et 40 000 acres de terres jusque-là improductives qui sont maintenant réaffectées à un usage agricole

République kirghize

  • 92 % de la population ont maintenant accès à des produits pharmaceutiques, contre 77 % en 2001
  • L'accès aux soins de santé s'est amélioré : les soins primaires ont augmenté de 36 % et les soins hospitaliers de 18 % ; la durée des séjours hospitaliers a été ramenée de 15,3 jours en 2004 à 12,7 jours en 2007

RDP lao

  • L'ossature du réseau national de transport routier s'est améliorée depuis 1996 ; la vitesse de parcours est passée de 35 à 80 km/heure
  • La rénovation de 200 kilomètres de route a permis de réduire les coûts d'exploitation des véhicules (le montant des économies réalisées étant estimé à 39 millions de dollars) et de ramener de cinq à trois heures le temps de déplacement moyen jusqu'au marché

Rwanda

  • 750 000 personnes supplémentaires ont maintenant accès à un approvisionnement électrique fiable, et la durée des délestages a été sensiblement réduite puisqu'elle est passée de 50 % du temps durant les pics de consommation en 2004 à 0 % en 2010
  • Le délai nécessaire pour créer une entreprise a été réduit de 14 à 3 jours, le nombre de procédures de 8 à 2, et le coût de démarrage d'une activité a été ramené de 109 à 10 % du revenu par habitant entre 2008 et 2009

Samoa

  • 24 kilomètres de digue ont été réhabilités pour protéger les villages côtiers, et quatre ponts ont été reconstruits
  • Une politique et un plan de gestion des déchets médicaux ont été formulés pour la première fois

Sénégal

  • Le taux brut de scolarisation primaire a atteint 84 % en 2008, contre 67 % en 2002
  • 24 % des enfants de moins de cinq ans ont bénéficié d'un ensemble intégré d'activités nutritionnelles organisées localement

Sierra Leone

  • 700 000 personnes supplémentaires ont pu avoir accès à des installations de santé et d'assainissement améliorées, et 148 dispensaires ont été rénovés et équipés entre 2004 et 2009
  • 360 000 enfants supplémentaires ont pu bénéficier d'une éducation de base grâce à la construction ou à la réhabilitation de plus 920 salles de classe entre 2004 et 2009 Sri Lanka
  • 55 000 ménages agricoles ont bénéficié de la remise en culture de 35 000 hectares de terres irriguées et de la réhabilitation de sept grands réseaux d'irrigation entre 2004 et 2009
  • 90 % des élèves ont achevé leur éducation de base (neuf premières années d'études) en 2009, contre 80 % en 2005

Tadjikistan

  • En 2008, 71 000 ménages en situation d'insécurité alimentaire ont bénéficié de la distribution de semence de blé et d'engrais
  • La proportion d'enfants identifiés comme souffrant d'une insuffisance pondérale et traités pour cette condition a augmenté de 58 %

Tanzanie

  • 88 % du réseau routier principal et des routes régionales sont maintenant en bon état, contre 51 % en 2000
  • Le taux de mortalité infantile a diminué de 50 % (de 99 à 51 pour 1 000 naissances vivantes), et le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans a fortement reculé (de 146 à 81 pour 1 000 naissances vivantes) entre 1999 et 2010, ce qui rend l'objectif de développement pour le Millénaire atteignable à l'échéance

Tonga

  • 42 foyers communautaires ont été réparés ou reconstruits
  • 368 maisons endommagées par le cyclone ont été réparées et réaménagées ; 470 maisons ont été construites suivant des normes de construction à l'épreuve des cyclones

Viet Nam

  • 50 000 petits exploitants ont amélioré leur accès au marché grâce à la fourniture de services de technologies de l'information, au soutien d'organisations de producteurs et à l'établissement de liens avec des entreprises agroalimentaires
  • En 2006, 91 % de l'ethnie majoritaire des Kinh et 80 % de l'ethnie minoritaire vivant en zones rurales habitaient à 2 km d'une route praticable en toutes saisons en 2006 ; en 1998, près de la moitié des groupes ethniques minoritaires en milieu rural se trouvaient isolés durant la saison des pluies

Yémen, Rép. du

  • 30 000 filles ont pu être scolarisées grâce aux programmes de transferts monétaires instaurés en 2008 et 2009,
  • Mise en place de la réforme fiscale — adoption d'un système automatisé de documentation et d'administration douanières

Zambie

  • Entre 1996 et 2000, 1,2 million de personnes réparties dans neuf villes du pays ont obtenu accès à des services d'approvisionnement en eau et d'assainissement améliorés
  • Le nombre de décès dus chaque année au paludisme a diminué de 50 % entre 2000 et 2008. La population ayant augmenté de 30 % au cours de la même période, ce pourcentage correspond à une diminution de plus de 60 % en termes réels

Le Groupe de la Banque mondiale sur le terrain

Le Groupe de la Banque mondiale opère aujourd'hui à partir de plus de 150 représentations dans le monde. Cette présence accrue sur le terrain aide la Banque à mieux comprendre ses partenaires dans les pays clients, à travailler plus efficacement avec eux et à leur fournir plus rapidement les services dont ils ont besoin. À l'heure actuelle, plus de 90 % des directeurs-pays et chefs-pays du Groupe de la Banque et 41 % de ses effectifs sont basés dans les bureaux extérieurs. L'ensemble du personnel représente plus de 170 nationalités.

La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) accorde des prêts à faible coût aux gouvernements des pays à revenu intermédiaire et des pays à faible revenu qui jouissent d'une bonne cote de crédit.

L'Association internationale de développement (IDA) accorde des prêts à long terme ne portant pas intérêt — appelés crédits — et des dons aux gouvernements des 82 pays les plus pauvres de la planète, qui n'ont pas ou guère les moyens d'emprunter aux conditions du marché. Les crédits de l'IDA sont financés par les contributions versées par les pays donateurs. Les autres ressources de l'Association proviennent du Groupe de la Banque et des remboursements de ses crédits antérieurs effectués par les pays emprunteurs.

La Société financière internationale (IFC), institution du Groupe de la Banque spécialisée dans le secteur privé, propose divers produits aux entreprises privées des pays en développement ou en transition : prêts à long terme, prises de participation, financements structurés, opérations de titrisation, et services de conseil et d'atténuation des risques.

L'Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) fournit des services d'assurance contre les risques politiques (garanties) pour encourager l'investissement étranger direct dans les pays en développement.

Le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) offre des services de conciliation et d'arbitrage pour régler les litiges qui peuvent survenir entre investisseurs étrangers et pays d'accueil. Il mène également des activités de recherche et de publication dans les domaines de l'arbitrage international et du droit applicable aux investissements étrangers.