publication
Rapport de suivi de la situation économique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (octobre 2016) : prévenir l’extrémisme violent par l’inclusion économique et sociale


Image

Selon le dernier rapport de suivi de la situation économique, la croissance dans la région MENA devrait ralentir cette année et atteindre une moyenne de 2,3 %, soit un demi-point de pourcentage de moins que l’an dernier.

La croissance régionale devrait s’améliorer légèrement au cours des deux prochaines années (3,1 et 3,5 % respectivement), à mesure que les pays de la région considèrent que la baisse des prix pétroliers est pratiquement irréversible, lancent des réformes et diversifient leur économie pour s’affranchir du pétrole.

Il est clair que les résultats économiques décevants des pays de la région MENA, et peut-être aussi au niveau mondial, sont dus en partie à la multiplication des attentats terroristes et à la montée de l’extrémisme violent. La base de données sur les recrues étrangères de Daech montre que leur manque d’intégration économique et sociale dans leur pays de résidence est l’un des principaux facteurs qui les poussent à rejoindre les rangs de Daech. Promouvoir une meilleure intégration pourrait non seulement faire reculer l’extrémisme violent mais aussi améliorer la situation économique dans la région MENA.

Perspectives économiques dans la région : 

AlgérieDjiboutiEgypteIraqIranJordanieLibanLibyeMarocPalestineSyrie
TunisieYémen.