Le changement climatique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Les pays arabes connaissent déjà les effets dramatiques du changement climatique, qui risque d’entraîner des vagues de chaleur plus longues et plus étendues si aucune mesure n’est prise pour le contrer, rendant certaines régions invivables et certains sols impropres à l’agriculture. L’effet d’îlot thermique sera ressenti de plus en plus nettement dans les villes, et la plupart des capitales du Moyen-Orient pourraient connaître des vagues de chaleur d’une durée de 4 mois en moyenne. Cette hausse des températures exercera une pression intense sur les cultures et des ressources en eau déjà rares — deux phénomènes qui pourraient accroître les migrations et les risques de conflit.

Les pays arabes recèlent un extraordinaire potentiel en termes d’énergies éoliennes et solaires, parmi les plus riches du monde. S’ils l’exploitaient, ils pourraient réduire la vulnérabilité actuelle de leur approvisionnement énergétique et augmenter leur production d’électricité, ce qui constitue un véritable atout quand on sait que la demande va se renforcer dans les décennies à venir sous l’effet de la pression démographique et du développement économique, mais aussi à cause des systèmes de réfrigération qu’il faudra alimenter à mesure que la chaleur s’intensifiera.

 

Article

Un futur meilleur grâce au soleil pour les régions intérieures du MarocA Brighter Future for Morocco’s Interior Powered by the Sun

 

Article

Le Maroc en passe d’entrer dans l’histoire grâce à une centrale solaire révolutionnaire

 

Article

Plus d’électricité pour cinq millions de ménages égyptiens

 

Billet

Import-export d’énergies renouvelables entre l’Europe et l’Afrique du Nord : un commerce qui profite à tous

Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord est la région du monde la plus fortement soumise au stress hydrique. Les effets conjugués d’une croissance démographique rapide et de l’urbanisation pèsent davantage sur les ressources en eau, déjà rares dans la région. Les projections indiquent qu’un réchauffement de la planète de 2°C entraînerait une réduction des précipitations de 20 à 40%, et jusqu’à 60% pour un réchauffement de 4°C, ce qui affectera sévèrement la capacité de la région à approvisionner en eau la population et les économies.  

Billet

MENA : la crise de l'eau en chiffres

Billet

Jordanie : comment l’autorité chargée de l’irrigation peut-elle assurer la continuité du service ?

Article

L’eau dans le monde arabe : accroître la résistance aux extrêmes climatiques

Billet

Le défi de l’eau en Jordanie

Article

Les effets à venir du changement climatique sont déjà visibles au Yémen

Billet

Au Yémen, la corvée d’eau tue des enfants

Article

Des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord collaborent pour réduire le gaspillage d’eau

Résultats

Projet d’intervention d’urgence pour l’eau à Gaza

70 % de la production agricole de la région est pluviale, ce qui rend le secteur très vulnérable aux changements de température et précipitations imputables au changement climatique. Bien que les effets soient variables, ce sont souvent les communautés rurales les plus pauvres qui sont davantage touchées par des pertes de récolte et de bétail. La pratique d’une agriculture intelligente face au climat peut protéger les moyens de subsistance tout en renforçant la durabilité et la résilience et du secteur.

Article

Le Maroc veut mieux exploiter son potentiel agricole

Article

La croissance verte met le Maroc en position forte face à l’évolution du climat

Vidéo

Plan Maroc vert : l'agriculture et le changement climatique

Le changement climatique a d’ores et déjà des conséquences dans la région, et les modèles prévoient une aggravation de cette situation. Les températures ne cesseront d’augmenter, le volume des précipitations baissera, les sécheresses seront plus longues, plus sévères et plus fréquentes. Les pays ont conscience des dangers et ont commencé à prendre des mesures concrètes, mais la participation de tous les segments de la société sera cruciale pour relever les défis climatiques de demain.

Article

Dans le monde arabe, la gestion des déchets est essentielle au rétablissement de la confiance entre les pouvoirs publics et les citoyens

Article

À Oman, la gestion des pêches plonge dans le 21ème siècle

Billet

#YouStink : le hashtag qui mobilise la jeunesse libanaise pour la cause de l’environnement